Le scandale de Carrefour et de Wal-Mart rend les consommateurs chinois plus vigilants

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Les consommateurs chinois redoublent de vigilance suite au scandale de tricherie sur les prix en Chine des deux géants de la distribution, le français Carrefour et l’américain Wal-Mart.

Malgré le scandale, le magasin Carrefour situé dans l’arrondissement Shijingshan à Beijing n’a pas connu, en cette période de préparatifs pour la Fête du Printemps, de baisse d’affluence. Toutefois les consommateurs chinois sont devenus plus sensibles aux prix et à la vérification de leur ticket de caisse.

“On n’avait vraiment pas l’habitude de vérifier les prix, mais maintenant on devient plus prudent après ce scandale. Je viens de demander à ma fille de se rappeler des prix de chacun de nos articles pour pouvoir les vérifier après”, a déclaré M. Yue interviewé par l’Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle), en montrant minutieusement à sa fille l’étiquette de prix d’un article choisi.

“Il y a de plus en plus de clients qui vérifient. Ils le font près de la caisse ou tout en marchant” , a fait savoir un caissier du magasin, en ajoutant qu’ “hier, un monsieur qui avait découvert un problème m’a interrogé tout de suite, mais en fait c’est lui qui s’était trompé.”

Quant aux consommateurs ayant l’habitude de vérifier leur ticket de caisse, ils ont expliqué que le scandale de tricherie les avait également rendus plus prudents.

Par ailleurs, parmi les interrogés, de nombreux jeunes ont indiqué qu’ils n’iraient pas faire leurs achats au Carrefour s’il y avait un autre grand supermarché dans la zone.

Hormis les clients de ce magasin Carrefour, les clients des deux autres supermarchés voisins font également plus d’attention aux prix et aux tickets de caisse.

Selon un sondage du portail principal Sohu, sur 9 507 internautes ayant répondu à la question : “Allez-vous encore faire des achats dans une enseigne Carrefour après ce scandale?”, 88,9% ont répondu non, et seulement 11,1% par l’affirmative

La Commission nationale pour le Développement et la Réforme de Chine (CNDR) a annoncé, le 26 janvier, que certaines grandes surfaces Carrefour et Wal-mart “trompent leur clientèle avec des faux rabais, annoncent des prix bas qui s’avèrent finalement plus élevés à la caisse, ne respectent pas leurs engagements et ont des étiquetages mensongers”.

Le 29 janvier, les régulateurs locaux ont réclamé le paiement d’une amende de 500.000 yuans (environ 75 000 dollars) chacun à trois magasins Carrefour de Shanghai, soit l’amende maximale pour ce type d’infractions.

Le Carrefour Chine a présenté ses excuses aux consommateurs chinois et a promis à ses clients qu’il les rembourserait cinq fois la différence entre le prix publié et le prix payé à la caisse. Et un groupe spécial de contrôle pour effectuer des inspections internes sur les prix sera aussi organisé.

Certains travailleurs migrants décident de ne pas rentrer chez eux pendant la fête du printemps

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Pour nombre de familles de la classe moyenne ou supérieure, la période de la Fête du Printemps signifie un surcroît de tâches ménagères, car la plupart des employés de maison rentrent chez eux. Cependant, il existe aussi des cas particuliers.

Gao Jie vient du Shandong et travaille comme femme de ménage à Beijing depuis 8 ans. Mais contrairement à la plupart des gens qui ont décidé de rentrer chez eux, Gao Jie reste et travaille davantage.

« Nous travaillons tous les deux très dur. Nos parents vivent dans notre ville natale et nous avons 2 enfants à Beijing. Mon fils travaille depuis l’année dernière. Nous espérons pouvoir acheter un appartement à Beijing avec nos efforts » a dit le mari de Gao Jie.

Les vieilles marques chinoises visent le marché de la fête du Printemps

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

A l’approche de la fête du Printemps de l’année du lapin, les vieilles marques chinoises saisissent cette opportunité pour présenter leur culture et leur charme d’aujourd’hui. La petite foire du restaurant Quanjude, la foire culturelle du thé pour la fête du Printemps de la maison de thé Wuyutai, la gratuité pour les membres âgés du Parti communiste chinois lancée par le Studio photographique de Chine (China Photo Studio), ainsi les activités du salon de coiffure Silian (Silian Meifa) rendent le marché de consommation pour la fête plus prospère.

Les entreprises françaises commandent souvent en Chine 1000 pièces pour un besoin de 100, pourquoi?

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

La réponse est en fait une réponse de bon sens, lorsque l’on étudie les coûts des produits, l’on remarque qu’une part importante est dédiée au coût de transport. Si l’on importe plus de pièces, alors le prix du transport par pièce est donc moindre. Ainsi le prix à la pièce sera lui aussi réduit (mais le prix total augmenté, bien évidemment).

Les entreprises françaises important de Chine cherchent donc bien souvent à augmenter le nombre de pièces, ou plutôt à remplir au maximum leurs containers, afin de soit
– pouvoir proposer un prix plus avantageux (à la pièce) au client, et faire plus de marge en même temps (d’une pierre, deux coups)
– ou de stocker les pièces supplémentaires et les revendre à prix cassé à d’autres acheteurs potentiels, et ainsi de maximiser le chiffre d’affaire (et la marge la plupart du temps).

Et voila, pas bête l’importateur !

Le consulat général de Chine à Strasbourg donne une réception pour le Nouvel An chinois

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Le 1 février 2011, le Consulat Général de Chine à Strasbourg a donné une réception au Pavillon Joséphine de l’Orangerie, à Strasbourg, pour célébrer le Nouvel An chinois sous le signe du lapin. Des responsables principaux de la Municipalité de Strasbourg et du Département du Bas-Rhin, des maires, des Secrétaires Généraux adjoints du Conseil de l’Europe, des Ambassadeurs auprès du Conseil de l’Europe, des Consuls Généraux à Strasbourg, et plus de 300 amis français et Chinois résidant en France ont assisté à la réception. Le Consul Général de Chine Sun Jiwen et son épouse ont accueilli les amis à l’entrée de la salle et ont échangé des vœux de bonne année avec eux.

Pendant la réception, le Consul Général Sun a prononcé un discours. Il a dit, l’année dernière était une année hors du commun. La Chine, à l’instar du tigre qui est le symbole de la bravoure, a bravé les difficultés et a réalisé le développement rapide de son économie. La construction d’une société harmonieuse s’est progressée régulièrement, l’Expo universelle de Shanghai s’est déroulée avec succès, la visite réussie de la visite en France du Président Hu Jintao a contribué à l’accélération du développement des relations d’amitié sino-françaises dans une nouvelle époque, la coopération amicale entre les régions d’Alsace, de la Lorraine et de Franche-Comté avec les provinces chinoises dans les différents secteurs a obtenu des résultats satisfaisants.

Le Consul Général Sun a encore dit, les Chinois résidant dans le Grand Est de la France ont poursuivi les bonnes traditions de la nation chinoise et ont travaillé avec diligence et assiduité pour apporter une grande contribution à la cause de la réunification de la patrie, au rayonnement de la culture traditionnelle chinoise et au développement des échanges et de la coopération amicale entre la Chine et la France. Il a espéré sincèrement que pendant la nouvelle année qui viendra, les Chinois résidant en France pourront resserrer l’union entre eux, s’intégrer mieux dans la société française et réaliser de nouveaux exploits dans leurs affaires.

Les artistes de la Troupe Artistique Traditionnelle du Jiangsu, actuellement en tournée en Alsace, ont donné un spectacle magnifique composé d’ensemble des instruments musicaux traditionnels chinois, de chant et de danse, et ils ont été chaleureusement applaudis par les invités.

Les Chinois résidant en France et les étudiants chinois présents à la réception ont échangé des vœux de nouvel an entre eux, et ont passé une soirée de fête dans une atmosphère empreinte d’allégresse et de joie.

La Fête du printemps chinois fêtée aux quatre coins du monde

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Dans le 13e arrondissement de Paris, le défilé de la Fête du printemps chinois est devenu une tradition qui attire chaque année plus de 100 000 spectateurs, venus de différentes régions de France pour voir les Parisiens d’origine chinoise fêter leur Nouvel An.

Le défilé de cette année, organisé par la mairie du 13e arrondissement, est prévu pour le 6 février, avec deux nouveautés au programme : un cortège de 40 élèves lisant le “code des élèves” et une manifestation des héros du roman chinois “Au bord du lac” (un roman célèbre en Chine, datant du XIVe siècle), une façon de prier pour le bonheur du public.

Radio France a invité l’Orchestre de la musique traditionnelle de Shanghai à enregistrer un concert pour une émission spéciale d’une heure et demie à l’occasion de la Fête du printemps, diffusé le 2 février au soir, la veille du Nouvel An chinois.

A Madrid, un défilé du Nouvel An chinois a été organisé place Puerta del Sol, pour la deuxième année consécutive. Des enfants y ont exhibé leurs mains sur lesquelles était écrit en caractère chinois “Bonne année”.

A New York, le sommet de l’Empire State Building a été illuminé le 2 février de deux couleurs : le rouge et le jaune, pour célébrer la Fête du printemps chinois. Au rez-de-chaussé, les vitrines ont également adopté l’atmosphère de la fête chinoise, en exposant des articles artisanaux chinois.

“Je ne peux pas croire que c’est l’Empire State Building. Cette couleur rouge me donne l’impression que je suis en Chine, dans une atmosphère de fête chinoise”, a indiqué Martin Corie, un New Yorkais de passage.

Au Caire, un gala de la Fête du printemps chinois a été organisé dans le parc Al-Azhar. Concerts, exposition de broderie, consultations données par des pratiquants de la médecine traditionnelle chinoise, toutes ces activités ont passionné le jeune Mohamed Attaf.

“Je suis intéressé par la culture chinoise, surtout par les articiles liés à l’histoire de la Chine”, a-t-il déclaré.

A Ottawa, des hommes politiques ont dégusté des raviolis chinois à l’ambassade de Chine. Noel Kinsella, le président du Sénat, a annoncé à cette occasion qu’il visitera la Chine au cours de l’année du lapin.

A Sydney, la mascotte du défilé pour marquer la Fête du printemps chinois est bien un lapin, mais un lapin occidental — Bugs Bunny, le héro d’un film d’animation américaine. Des arbres sont décorés d’enveloppes rouges, symboles des cadeaux chinois pour le Nouvel-An.

A Sao Paulo, un carnaval au style chinois marqué par des présentations de Kungfu chinois, des peintures et de la musique folklorique chinoise, a attiré plus de 50 000 spectateurs.

A Buenos Aires, plusieurs activités ont été organisées pour marquer le Nouvel-An chinois, dont la traditionnelle danse du dragon et une foire de produits traditionnels.

Fête du Printemps : les chemins de fer ont transporté 77,34 millions de passagers en 15 jours avant la fête

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Pendant les 15 jours avant la fête du Printemps (de 19 janvier au 2 février), les chemins de fer chinois ont transporté 77,34 millions de passagers, soit une augmentation de 9,5% par rapport à la même période de l’année précédente, a annoncé le ministère des Chemins de fer.

Le nombre des passagers a atteint 5,16 millions par jour, soit 448 000 de plus par rapport à la même période 2010. Le 29 janvier ce nombre s’est élevé à 5,78 millions, un record quotidien avant la fête, indique un rapport publié sur le site Internet du ministère.

Pendant les 15 jours avant la fête du Printemps, ou le Nouvel An chinois, environ 4,8 millions de personnes ont quitté Beijing, 8,39 millions ont quitté Guangzhou et 5,69 millions ont quitté Shanghai.

La fête du Printemps, ou le Nouvel An chinois, est tombé le 3 février cette année et les voyages liés à cette fête dureront 40 jours, 15 jours avant la fête et 25 jours après la fête. Le premier pic de voyageurs de retour est attendu mardi prochain, ou le sixième jour après le Nouvel An chinois, a expliqué le rapport.

Un fort brouillard couvre des villes chinoises, perturbant les transports pendant la Fête du Printemps

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Au milieu des congés de la Fête du Printemps, un fort brouillard a perturbé samedi les transport dans les régions côtières de la Chine.

Dans une des villes les plus frappées, Dongying, dans la province du Shandong (est), un brouillard épais a réduit la visibilité à moins de 50 mètres.

A 09H00, huit péages d’autoroutes étaient fermées, selon le Shandong Highspeed Group Co., Ltd., un grand opérateur d’autoroutes.

Dans la ville voisine de Binzhou, la visibilité était inférieure à 500 mètres.

A Haikou, la capitale de la province insulaire de Hainan (sud), les trois ports (Xiuying, Xingang et Xinhaigang) étaient fermés a 08H00.

Les responsables du Bureau maritime de Haikou ont indiqué que ces fermetures pourraient perturber le transport de produits agricoles et de passagers, mais que la visibilité pourrait s’améliorer grâce à de la bruine dans l’après-midi.

La Fête du Printemps a causé davantage d’incendies à Beijing

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

La frénésie de feux d’artifice de la Fête du Printemps a causé 194 incendies à Beijing, la capitale chinoise, au cours des six premiers jours des vacances, soit 99 incendies de plus que l’année dernière à la même période.

Toutefois, selon la circulaire publiée mardi par le Bureau municipal des feux d’artifice et des pétards de Beijing, les feux ont été contrôlés avant qu’ils ne provoquent des explosions et la plupart se sont produits à l’extérieur de la ville à proprement parler.

Le Bureau avait précédemment rapporté que deux hommes avaient été tués jeudi dernier, le premier jour du nouvel an lunaire chinois, dans une explosion alors qu’ils allumaient des feux d’artifice de mauvaise qualité.

La circulaire du Bureau a également confirmé mardi que les feux d’artifice tirés entre jeudi et lundi ont blessé 388 autres personnes à Beijing. L’un des blessés a dû subir une ablation chirurgicale du globe oculaire.

Les habitants situés à l’intérieur du cinquième périphérique de Beijing ont le droit de tirer des feux d’artifice sans restriction la veille et le jour du Nouvel an, soit mercredi et jeudi dernier. Cependant, à partir du deuxième jour du nouvel an lunaire les feux d’artifice sont interdits entre minuit et 07h00 et ce jusqu’au Festival des Lanternes qui se tient le quinzième jour du premier mois lunaire, et sont totalement prohibés le reste de l’année.

Les autorités municipales ont mobilisé une patrouille de force de sécurité de 840 000 hommes, comprenant des policiers et des civils, afin de vérifier les sinistres causés par les feux d’artifice au cours des vacances nationales.

Selon les sources du gouvernement municipal, le travail de la patrouille de sécurité sera maintenu jusqu’au Festival des Lanternes.

Chine : recul des ventes de l’immobilier après le durcissement des réglementations

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Les ventes de l’immobilier ont connu dans les grandes villes chinoises une forte baisse pendant la Fête du printemps, ou le Nouvel an lunaire chinois, après que le gouvernement central a durci les réglementations du marché immobilier afin de réfréner la spéculation.

La Fête du printemps est la plus importante occasion en Chine de se retrouver en famille, car la plupart des gens disposent de sept jours de vacances. Cette période représente généralement la saison creuse pour le marché de l’immobilier.

Toutefois, la situation est bien pire cette année pendant la Fête du printemps, car le gouvernement chinois a adopté de sévères réglementations concernant le marché de l’immobilier afin de calmer la flambée des prix. Les mesures comprennent l’augmentation du montant du premier versement et la perception à titre d’essai d’une taxe de propriété dans certaines villes-pilotes.

Les effets des nouvelles réglementations sont déjà apparus dans de nombreuses villes.

Seuls 41 logements anciens ont été vendus dans la capitale pendant les vacances de la Fête du Printemps, a-t-on appris sur le site Internet du régulateur immobilier de Beijing.

“De nombreuses personnes se sont rendues dans nos succursales, mais peu de transactions ont été signées”, a déclaré Hu Jinghui, vice-président de la société immobilière 5i5j basée à Beijing, dont le chiffre d’affaires a diminué de 40% pendant la Fête du Printemps par rapport à l’année dernière.

Dans la ville de Nanjing, capitale de la province du Jiangsu (est), seuls 28 logements ont été vendus pendant la Fête du Printemps, tandis que de nombreux clients potentiels ont choisi d’attendre et d’observer, après la mise en place des mesures gouvernementales visant à lutter contre les spéculations.

Le 26 janvier, le gouvernement central a augmenté le montant du premier versement pour l’achat du second logement à 60% de la valeur du logement, contre 50% précédemment, dans le but de freiner la spéculation sur le marché immobilier du pays.

Le lendemain, le Conseil des Affaires d’Etat (gouvernement chinois) a approuvé le lancement à l’essai d’une taxe sur la propriété dans les villes de Shanghai et de Chongqing.

« Précédent Suivant »