Création d’un centre franco-chinois de la recherche et de l’innovation

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Le début de l’année 2011 commence sous l’augure d’un important évènement dans le domaine de la coopération universitaire, en effet, le 18 janvier 2011 marque, nous l’espérons, un cap dans l’évolution des échanges universitaires avec l’inauguration du centre franco-chinois de recherche et d’innovation au sein de l’Université des finances et de l’économie du Sud-ouest.

Créé sous l’impulsion de Madame Tang Minfeng, qui en assurera la direction, le centre franco-chinois existera grâce à la collaboration étroite entre l’Université des finances et cinq partenaires français, l’Université de Pau, l’EM de Strasbourg (Ecole de management), l’Ecole de Commerce de Rouen, l’IESA (Institut d’études supérieures des arts) et l’ESTIA (Ecole supérieure des technologies industrielles avancées), dont la volonté laisse entrevoir un avenir riche en projets.

La cérémonie d’inauguration présidée par M. Ding, vice président de l’Université des Finances et de l’économie du Sud-ouest, s’est déroulée en présence d’une délégation composée par les représentants des cinq partenaires français, eux-mêmes représentés par M. Bernard Durand, vice-président de l’université de haute-Alsace, à qui a été remis un certificat de conseiller académique.

La présence lors de cette cérémonie de Patrick Nedellec, le directeur du bureau du CNRS à Pékin et de Nick Coutts, ancien vice président d’IBM, est venue souligner l’importance d’une telle coopération.

Les ressortissants chinois célèbrent la fête du printemps à Paris

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Le 24 janvier, l’ambassadeur de Chine en France Kong Quan et son épouse ont organisé une réception pour célébrer la fête du printemps. Plus de 500 ressortissants chinois en France s’étaient ainsi réunis à l’hôtel Shangri-La de Paris.

Dans son discours, M. Kong Quan a exprimé ses meilleurs vœux aux invités présents et aux ressortissants chinois en France pour la nouvelle année. « Durant l’année du tigre, la Chine a bien réagi à la crise financière, a surmonté les difficultés intérieures et internationales, a maintenu un développement économique stable et rapide, et a réalisé les objectifs du XIe plan quinquennal », a-t-il déclaré.

« En 2010, le PIB (produit intérieur brut) de la Chine a atteint 39 800 milliards de yuans, soit une augmentation de 10,3 % en base annuelle. Le PIB par habitant a dépassé la barre des 4 000 dollars. La Chine est devenue la deuxième économie du monde ».

« En 2010, la Chine a organisé l’exposition universelle de Shanghai et les Jeux asiatique et para-asiatiques de Guangzhou avec un grand succès, démontrant au monde les réalisations de trente-deux ans de réforme et d’ouverture en Chine ».

« En 2010, la Chine a surmonté les difficultés suite aux catastrophes naturelles, telles que le séisme violent de Yushu dans la province du Qinghai (nord-ouest), et le glissement de terrain provoqué par des inondations à Zhouqu dans la province du Gansu (nord-ouest), affichant l’esprit indestructible du peuple chinois ».

« En 2010, la relation sino-française a été marquée par des évènements importants. Le président français Nicolas Sarkozy et le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer ont effectué des visites en Chine. Le président chinois Hu Jintao et le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, le parlement chinois) Wu Bangguo se sont également rendus en France. Au cours de la visite de Hu, les deux pays ont publié une déclaration commune sur le renforcement du partenariat global stratégique. Le volume total du commerce bilatéral a atteint 44,8 milliards de dollars en 2010. Aujourd’hui, il y a 4 000 entreprises françaises en Chine et 100 entreprises chinoises en France », a déclaré M. l’ambassadeur.

« Les ressortissants chinois en France ont également contribué au développement de la Chine. Les dons aux sinistrés de Yushu et de Zhouqu, les dons aux projets d’aide aux régions pauvres, la manifestation pour se protéger des crimes et violences à Paris, ainsi que les réussites des étudiants en France, sont autant d’aspects radieux ».

« L’année 2011 marquera le 90e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC), ainsi que la première année du 12e Plan quinquennal. La Chine va appliquer une politique fiscale proactive et une politique monétaire prudente, accélérer la restructuration économique, ainsi que garantir et améliorer le bien-être de la population tout en approfondissant la réforme et l’ouverture vers l’extérieur ».

« L’ambassade va rester en contact avec les autorités françaises pour améliorer la situation de la sécurité publique et défendre les droits des ressortissants chinois », a-t-il ajouté.

Ouverture du Festival du cinéma chinois en France

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Tapis rouge sur les Champs-Élysées. La première édition du Festival du cinéma chinois en France a été inaugurée le 25 janvier à 18 h à Paris. Ce sont les salles du prestigieux cinéma Gaumont Marignan, au cœur de la capitale française, qui ont accueilli cet évènement. La salle était remplie d’invités et de journalistes français et chinois. Parmi eux, les stars ne manquaient pas, avec notamment Jean Reno et Jiang Wen, les deux parrains du festival. L’actrice Zhou Yun et l’acteur Wang Xueqi étaient également présents, et leur film Gardes du corps et assassins (Shiyue weicheng) avait été choisi comme film d’ouverture.

Organisé par le Bureau général d’administration d’État de la radio, du film et de la télévision de Chine et le Centre culturel de Chine à Paris, le festival se déroule dans quatre villes françaises : Paris, Lyon, Toulouse et Versailles. C’est avec le double objectif de faire découvrir au public français le formidable dynamisme du cinéma chinois d’aujourd’hui, et de répondre au désir mutuel des artistes et des professionnels chinois et français de mieux se connaître, que le Festival du cinéma chinois en France a été créé. Les rencontres professionnelles organisées à cette occasion seront, pour la première fois, une plate-forme officielle pour le développement de nos échanges et de nos projets communs. Après la récente signature de l’accord de coproduction cinématographique franco-chinois, le festival marque un nouveau pas dans la coopération et les échanges culturels franco-chinois. Un contrat de coopération sur un film sera signé durant le festival entre les cinématographes chinois et le groupe Pathé, a confirmé le président du groupe.

Du 26 janvier au 8 février, une sélection de douze films sera présentée au public français. La liste illustre la grande diversité du cinéma chinois moderne, et compte notamment de grands succès commerciaux comme Tremblement de Terre à Tangshan (Tangshan dadizhen), la comédie noire Voyage d’enfer (Ren zai jiongtu), ou encore le dessin animé Le rêves des Jinsha (Menghui jinshacheng).

Après une allocution de l’ambassadeur de Chine en France, Kong Quan, le film a pu commencer.

Peugeot-Citroën a aussi une "affaire chinoise"

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

La Chine composerait-elle un terrain miné pour les constructeurs automobiles français ?

Si Pékin apparaît pour l’instant en filigrane dans le dossier d’espionnage industriel touchant les véhicules électriques de Renault, le groupe Peugeot-Citroën aurait, lui, été directement victime d’une contrefaçon sur les véhicules fabriqués dans ses usines chinoises.

Selon les informations du Point, un produit de protection anticorrosion appliqué sur les disques de frein, de la société française Dacral, a été copié.

Une contrefaçon fournie à l’usine de Peugeot Citroën en Chine, dans la province centrale du Hubei, jusqu’en 2009.

Lire l’intégralité de l’article sur le site du Point: L’autre affaire chinoise qui inquiète PSA

Entretien téléphonique entre les ministres chinois et français des Affaires étrangères

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a discuté des relations bilatérales avec son homologue français, Michèle Alliot-Marie, au cours d’une conversation téléphonique, jeudi.

Lors de leur conversation, M. Yang et Mme Alliot-Marie ont affirmé que des réalisations positives ont été enregistrées dans de nombreux domaines de coopération entre la Chine et la France l’année dernière.

Cette année, des mesures seront prises pour appliquer davantage le consensus atteint entre les dirigeants des deux pays pour promouvoir un nouveau et meilleur développement des relations sino- françaises, ont ajouté les deux ministres.

Fête de la Francophonie 2011 à Chengdu, Chongqing et Kunming

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Avis à tous les francophones et amoureux de la France et du français du Sud-ouest… Comme chaque année au mois de mars, se déroulera la Fête de la Francophonie, organisée conjointement par le Consulat Général de France à Chengdu et les Alliances Française de Chengdu et Chongqing, qui sera nous le souhaitons l’occasion de nous réunir autour de la langue française !

Au programme, nous pouvons d’ores et déjà annoncer l’ouverture des festivités par l’exposition « Des Cases et des Hommes », ouverte au public du 11 au 25 mars à la Maison de l’Art de Chengdu. Cette exposition présentera une soixantaine de planches de bande-dessinée de pays francophones.

Le 13 mars offrira l’harmonie subtile d’un alliage entre métiers de langue et métiers de bouche, afin de nous rencontrer au Sofitel de Chengdu pour une démonstration culinaire en partenariat avec l’Institut Culinaire du Sichuan, ainsi qu’un accueil des étudiants intéressés par l’étude des métiers de l’hôtellerie et de la restauration par Campus France, et qui sait, bien d’autres surprises…

Le concert de la Francophonie : quatre groupes originaires de France, Suisse, Canada et Belgique viendront mettre le feu le 15 mars à Chongqing, au cœur de l’université SISU et le 16 mars à Chengdu au café Yulin !

Du 17 au 27 mars le Sofitel accueillera l’exposition de photographie d’un jeune artiste français résidant en Chine, Yann Carpentier, « Sentir le temps du monde-Un aperçu du Dao ».

Au terme de cette première semaine se dérouleront les activités phares de la Francophonie : Les traditionnels concours de la Chanson Française et de Sketches, auront lieu respectivement au Café BaiYe, le 18 mars à 17 heures et le 19 mars à 13 heures, à l’université Dianzi Keda. Venez nombreux admirer les performances artistiques des élèves francophones de tout le Sud-ouest ! Le concours de Sketches sera suivi par un nouveau concert : le 19 au soir, Kent vous attend au Shamrock pour une soirée « rock »…

Le 20 mars, Xu Gefei présentera à l’Alliance Française de Chengdu la maison d’édition qu’elle a créée, les éditions « Fei ». Le 21 mars, Patrick Marty donnera une conférence sur la bande-dessinée au Sofitel. Le 23 mars, l’Alliance Française organise pour tous les étudiants de français le concours Plume d’Or ainsi qu’une rencontre francophone qui se tiendra à la fin du concours.

Enfin le 25 mars à Kunming, l’Université Normale du Yunnan organise une journée « francophone », à la clef, activités autour de la langue française, danse française, concerts d’artistes français résidant à Kunming, en bref, une journée de fête en l’honneur du français !

Et aussi, tout au long de la Fête, festival du cinéma, évènements Campus France accompagnés par des jeux et expositions, diffusion de films africains dans les universités et nous l’espérons bien d’autres choses encore…

La Chine et la France se préparent pour un sommet sur la réforme monétaire

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

La France est en train d’essayer d’engager la Chine à participer à un mouvement destiné à réformer le système monétaire international, et elle se prépare à un séminaire international de haut niveau sur le sujet, qui aura lieu en Chine à la fin du mois de mars.

Les principaux dirigeants chinois et français devraient être présents lors de la réunion, qui a pour objectif d’attirer les « meilleurs cerveaux » de la planète pour discuter de la façon de donner forme à un nouveau système monétaire mondial, d’après Yu Yongding, économiste émérite à l’Académie Chinoise des Sciences Sociales, et ancien conseiller de la Banque Centrale de Chine.

Ce séminaire sera un prélude au sommet du G20, qui se tiendra en France lors du second semestre de cette année.

Le Président français, Nicolas Sarkozy, a annoncé sa présence au séminaire un peu plus tôt, et dit qu’il espérait que le Président chinois Hu Jintao participerait aussi à la réunion.

A l’heure où nous écrivions ces lignes, aucune confirmation officielle chinoise n’avait été faite, cependant l’Ambassade de Chine en France a fait part de la nouvelle de l’annonce de Nicolas Sarkozy sur la version en langue française de son site internet.

M. Yu a déclaré mercredi au China Daily que le Président Sarkozy avait déjà investi beaucoup d’énergie pour faire avancer la réforme de l’architecture monétaire mondiale actuelle, dominée par les pays industrialisés, Etats-Unis en tête.

« Le système doit être réformé, et la Chine pourrait donner la main aux économies de marché émergentes pour faire avancer ce processus tout en poursuivant les discussions avec les pays développés », avait dit précédemment Yi Xianrong, économiste à l’ACSS.

Nicolas Sarkozy a récemment rencontré –ce sont ses mots- les « meilleurs experts » du monde, dont M. Yu, pour entendre leurs suggestions sur la réforme.

La possible visite du Président Sarkozy et sa participation au séminaire montrent que les relations de Beijing avec Paris, et avec l’Union Européenne, vont connaître un nouvel élan après la récente visite du Vice-premier Ministre chinois Li Keqiang en espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni.

La visite envisagée de Nicolas Sarkozy à Beijing arriverait juste quatre mois après la visite du Président Hu en France. En novembre dernier, Nicolas Sarkozy avait lui-même reçu en personne Hu Jintao à l’aéroport, un geste diplomatique rare qui soulignait les efforts renouvelés de la France pour renforcer ses liens avec la Chine, d’après les analystes.

Il y a deux semaines, Cui Tiankai, Vice-ministre des Affaires Etrangères chinois, s’était envolé vers Paris pour échanger des points de vue avec des dirigeants français sur leur position sur la réforme monétaire et la coordination des péréparations pour le sommet du G20.

Un visite de Nicolas Sarkozy à Beijing constituerait une partie de son marathon de consultation avec les « chefs d’Etat, organisations internationales et dirigeants d’entreprises » sur les priorités de la présidence française du G8 et du G20.

Faisant écho à ses annonces du Sommet du G20 de Séoul, Nicolas Sarkozy reste focalisé sur la refonte du système monétaire international, la régulation du marché des biens primaires, et l’identification de nouvelles manières de financer le développement.

D’après les médias français, la réforme du système monétaire vise à protéger les pays émergents du désinvestissement, d’aider à coordonner une équilibre entre les devises et d’éviter le protectionnisme.

Il veut aussi faire avancer l’internationalisation de la monnaie chinoise, le Yuan, et réduire la suprématie du Dollar US, d’après les analystes.

En octobre 2008, Nicolas Sarkozy avait annoncé qu’il insisterait pour l’adoption d’un « nouvel » accord de Bretton Woods, une promesse qu’il a renouvelée en août 2010 en s’adressant aux ambassadeurs de France. « Les années prospères de l’Après-Guerre ont largement été dues aux règles et institutions de Bretton Woods », avait dit Nicolas Sarkozy, dont les propos avaient été cités par les médias français. « Depuis le début des années 1970, nous vivons dans un système non monétaire international ».

Le système de Bretton Woods a fixé les règles des relations financières entre les principales économies industrielles au milieu du siècle dernier, ce fut alors le premier exemple d’un ordre monétaire mondial entièrement négocié.

Xi’an projette de construire 15 lignes de métro avant l’an 2040

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Xi’an, une ancienne capitale chinoise où se trouvent les guerriers et coursiers en terre cuite, projette de construire 15 lignes de métro d’une longueur de 600 km avant l’an 2040.

La ligne de métro No 2 sera mis en service le 28 septembre, a indiqué Chen Dongshan, directeur du Bureau de construction du métro de Xi’an, également capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest).

La construction de la ligne de métro No 1 doit s’achever d’ici fin 2011 et celle de la ligne No 3 doit démarrer en octobre, a-t-il précisé.

Quelque 4 milliards de yuans (environ 608 millions de dollars) seront investis dans la construction de ces lignes de métro.

Xi’an, point de départ de la Route de la soie, est une ville d’une histoire de plus de 3 000 ans. Elle était aussi la capitale des dynasties des Zhou (1027 – 771 avant J.-C.), des Han (202 avant J.-C. – 9) et des Tang (618 – 907).

Tianjin va devenir un centre international de transport maritime d’ici cinq ans

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

La ville portuaire de Tianjin, dans le nord de la Chine, deviendra un centre international de transport maritime d’ici 2015, dans le cadre de son plan municipal d’accélération du développement économique, a déclaré dimanche le maire Huang Xingguo lors d’une session parlementaire locale.

“Dans les cinq prochaines années, Tianjin va mettre pleinement en jeu ses avantages pour devenir un centre international de transport maritime et de logistiques dans le nord de la Chine”, a déclaré Huang Xingguo dans son rapport d’activité du gouvernement lors de la session annuelle de l’Assemblée populaire municipale de Tianjin.

Le gouvernement central a décidé en avril 2010 de faire de la nouvelle zone Binhai de Tianjin un port important reliant la Chine et l’Asie du Nord-Est, ainsi que l’Asie du Centre et de l’Ouest.

Le port de Tianjin, d’une profondeur de 19,5 mètres, est accessible aux navires d’un tonnage pouvant atteindre 300 000 tonnes. C’est l’un des premiers ports mondiaux en eau profonde.

Le gouvernement municipal prévoit d’optimiser la disposition du port sur 5 ans pour améliorer son efficacité.

En 2015, le volume annuel des biens traités par le port atteindra 560 millions de tonnes et 18 millions de conteneurs standards selon les estimations.

Le port de Tianjin, est relié par les voies navigables à plus de 500 ports de 180 pays et régions. Le volume annuel des biens traités a atteint 400 millions de tonnes fin 2010.

Chine : lancement d’un projet de loi contre la concurrence déloyale sur Internet

Ajouté au 24/01/2011 par SHI Lei

Le ministère chinois de l’Industrie et l’Informatisation (MII) a dévoilé vendredi un projet de règlement afin de décourager la concurrence déloyale sur Internet après qu’une bataille entre les deux sociétés Internet chinoises, Tencent et Qihoo 360, ait provoqué un tollé chez le grand public l’année dernière.

Selon ce projet de règlement, les pratiques qui consistent à créer ou à divulguer des informations fausses, ou à d’interrompre le fonctionnement du produit d’un concurrent, seront punies.

Refuser de se soumettre aux normes élaborées par le règlement sera passible d’une amende comprise entre 10 000 yuans (1 517 dollars) et 1 million de yuans, voire de la suspension des activités, indique le projet de règlement.

Le projet précise aussi que les compagnies ne doivent pas unilatéralement modifier, supprimer, dévoiler ou transférer les informations concernant les utilisateurs à un tiers.

Le règlement est né suite à un conflit d’un mois entre Tencent et Qihoo 360 en septembre dernier, durant lequel les deux entreprises se sont accusées réciproquement d’avoir espionné, piraté et dévoilé les informations privées de milliers d’utilisateurs.

La bataille ne s’est arrêtée qu’après l’intervention du MII, qui a ordonné à ces deux sociétés de présenter leurs excuses au public.

« Précédent Suivant »