Made in China ne doit plus rimer avec mauvaise qualité

Ajouté au 26/12/2011 par SHI Lei

« Comment ne pas se faire arnaquer?Acheter des produits de marque directement au fournisseur chinois »Made in China ne doit plus rimer avec mauvaise qualité
 
La production low cost (dans les pays que l’on peut qualifier vulgairement de “low cost”, sous entendu) a gardé sa mauvaise image, avec l’amalgame entre “made in China” et “mauvaise qualité”.

Si certains produits de haute technologie nous prouvent désormais le contraire (pensons par exemple aux iTrucs, mais aussi à tellement de produits que nous ne savons même pas fabriqués en Chine!), la plupart de ceux avec un estampillage “made in China” subissent le gourou d’un bon nombre de consommateurs.

Le problème n’était pas forcément la Chine ou les pays low costs, mais plutôt un problème de contrôle et de cadre précis. En effet si vous dite à un fournisseur de réaliser un produit, sans lui indiquer la matière et la manière de le faire, ne soyez pas étonné si il le fait à sa manière, avec ses matières!

Pour éviter que vos canapés fassent la une des journaux, que vos jouets de Noël soient retirés du marché, ou d’avoir à affronter tel ou tel procès de votre client, si ce n’est le harcèlement d’une société de consommateurs, il faut acheter en Chine comme cela se fait de nos jours.

Dans un premier temps, il faut établir un cahier des charges précis. Tout point “flou” ou non explicité laisse libre cours à l’imagination du fournisseur. Et croyez le qu’il ne va pas résoudre un point flou avec une matière dernier cri, ou une manière au top de la technologie dont dispose pourtant la Chine. Cela lui servira plutôt de levier pour -lui aussi-, produire low cost et marger plus.

Dans un second temps, il faut contrôler! Contrôler les normes, contrôler les échantillons “bon à tirer”, contrôler en cours de production, contrôler (inspecter) en fin de production! Négliger ces contrôles serait votre faute, il ne sert à rien de la rejeter sur le fournisseur. Il a des milliers de produits à produire, il est humain et n’est pas à l’abri d’une erreur. Si vous la relevez, il saura l’assumer. Si vous laissez passer, et que vous lui demandez des comptes alors que la marchandise est arrivé au port chinois, voir pire au port français, ou encore pire livré chez le client, alors il vous enverra paître (à moins d’avoir de bons talents de négociateur, et une autre commande sous la main)!

De nouveaux process d’achats existent désormais, et c’est cela, qui fait que le “Made in China” permet de faire de la qualité. Bien évidemment, il faut savoir mettre le bon prix, lorsque l’on veut produire low cost. Et croyez le, quelques centaines de dollars pour éviter un procès qui vous en couterait des milliers, ça vaut le coup!