La Chine devrait devenir le plus grand consommateur de luxe en 2012

Ajouté au 26/12/2011 par SHI Lei

Récemment, deux cabinets d’audit, de consulting et d’expertise comptable, PwC et Bain Capital, ont publié des rapports sur le marché asiatique des produits de luxe. Les deux rapports s’accordent pour dire que la Chine devrait devenir le plus grand pays consommateur de produits de luxe en 2012.

Selon le rapport de PwC, le volume des ventes de produits de luxe en Chine va atteindre 11,5 milliards d’euros en 2011, soit une augmentation plus de 25 %. Cela lui permettra de dépasser le Japon vers la première place des consommateurs de luxe en 2012.

En 2010, le volume de la consommation individuelle de produits de luxe dans la partie continentale de Chine est passé à la cinquième place mondiale. En incluant Hong Kong et Macao, la Chine arrive troisième. Les géants des marques de luxe, qui étaient très nerveux en raison du séisme au Japon, se sont apaisés au début de l’année 2011.

Dans une boutique de luxe Hermès à Guangzhou, une femme a acheté en une fois des montres pour un total de 2 800 000 yuans et des sacs à 160 000 yuans le jour de l’ouverture.

Richemont Group, une entreprise suisse spécialisée dans le luxe, a publié son rapport de ventes au cours des six mois passés. Selon ce rapport, le groupe a réalisé une augmentation de 29 %, notamment grâce à la forte augmentation des ventes de bijoux et montres en Chine.

Le groupe italien Prada connaît la même situation. Au cours des neuf premiers mois de l’année, son revenu net a atteint 17 milliards d’euros, soit une augmentation de 24,9%, avec une progression de 42,2 % sur le marché chinois.

En raison de l’importance du marché chinois, plusieurs entreprises incontournables du secteur sont entrées en bourse à Hong Kong, notamment Samsonite, Coach et Prada. « L’emplacement de l’introduction en bourse (IPO en anglais) d’une entreprise représente son objectif de marché », a déclaré Patrizio Bertelli, PDG de Prada.

Selon la prévision de PwC, outre les grandes villes chinoises, les villes moins développées en Chine deviendront un marché important des produits de luxe, particulièrement Hangzhou et Wenzhou.

Mais il y a également des voix différentes dans ce domaine. « Dans le cadre de la situation instable de l’économie mondiale, la consommation des produits de luxe en Chine va connaître une baisse de 20 % », affirment les analyses de la Banque royale d’Écosse.