La Chine devrait dominer le marché du e-commerce

Ajouté au 09/12/2011 par SHI Lei

La Chine devrait supplanter les Etats-Unis et occuper la première place mondiale sur le marché du e-commerce en 2015, indique un rapport publié en novembre par Boston Consulting Group (BCG).

Selon le rapport, le marché du e-commerce en Chine devrait se développer à un taux de croissance annuel de 33 % pour atteindre plus de 2 trillions de yuans (314 milliards de dollars) en valeur de transaction en 2015, et le nombre d’ acheteurs en-ligne passera à 329 millions sur cette même période.

La Chine enregistrait 485 millions d’internautes à la fin du mois de juin dernier, dont 142 millions sont des acheteurs en-ligne, selon les chiffres publiés par le China Internet Network Information Center.

“Un Internet abordable et largement accessible dans tout le pays, lié à la croissance rapide du nombre de e-consommateurs chinois et au coût relativement faible de la logistique, sont les moteurs de la croissance de l’industrie du e-commerce en Chine”, a déclaré Waldemar Jap, un des partenaires du groupe BCG basé à Kong-Hong et un des principaux auteurs du rapport.

En 2006, moins de 10 % de la population urbaine en Chine effectuait ses achats en ligne. Ce chiffre avait augmenté de 23 % entre 2006 et 2010 et doublera pour atteindre les 44 % en 2015, estime BCG.

“Il y aura 30 millions de primo-acheteurs chinois en moyenne chaque année jusqu’en 2015, portant ainsi le nombre total d’acheteurs en-ligne à 329 millions”, rapporte Jap.

En outre, le marché de l’e-commerce, de 3,3 % actuellement, représentera 7,4 % de la valeur totale de la vente de détail en Chine en 2015, précise le rapport.

“Aux Etats-Unis, il a fallu attendre 10 ans pour atteindre cette croissance”, rappelle Jap.

Les ventes de biens de consommation ont bondi de 17,2 % en glissement annuel, à 1,65 trillions de yuans en octobre 2011, alors que les ventes sur les 10 premiers mois de l’année ont atteint les 14,74 trillions de yuans, soit une hausse de 17 % par rapport à l’année précédente, a annoncé le Bureau National des Statistiques.

Selon le rapport de BCG, en Chine le e-commerce a bénéficié de coûts de transport faibles, mais a été entravée par des infrastructures de prestation inadéquates ont freiné son développement. Ce qui a poussé les acheteurs en ligne à estimer que les livraisons de commandes représentaient une de leurs principales préoccupations.

Aujourd’hui, le coût logistique du e-commerce en Chine permet d’expédier un colis d’1 kg pour 1 dollar, contre 6 dollars aux États-Unis.

Selon Youchi Kuo, un directeur de projet du Centre chinois pour les consommateurs de BCG, le groupe basé à Hong Kong, certains groupes de e-commerce chinois tels que Taobao.com et 360buy.com ont déjà répondu aux préoccupations des consommateurs sur la prestation en investissant massivement à l’échelle nationale dans les centres de distribution.

Alibaba Group Holding SA, maison mère de Taobao.com, a annoncé en début d’année que pour améliorer sa logistique, il investirait entre 20 milliards et 30 milliards de yuans sur les trois à cinq prochaines années dans la mise en place d’un réseau national d’entrepôts.

“Les acheteurs en ligne chinois ne sont pas seulement préoccupés par les coûts ou les risques de dommages encourus lors de la livraison. Un incroyable 45 % des consommateurs interrogés ont déclaré craindre que leurs achats ne soient échangées contre des contrefaçons au cours du transport”, a déclaré Kuo.

Le rapport du BCG tire ses conclusions d’une enquête menée auprès de 4 000 acheteurs en ligne chinois.