Une ministre française souhaite renforcer la coopération avec la Chine dans la filière environnementale

Ajouté au 14/11/2011 par SHI Lei

La France souhaite faciliter le développement de coopérations concrètes avec la Chine dans la filière environnementale, a déclaré lundi soir, lors d’une conférence de presse à l’Ambassade de France en Chine, Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre française de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

La ministre française est en visite en Chine pour présenter les “éco-entreprises” françaises.

“Aujourd’hui, les problèmes environnementaux sont globaux, tels que la lutte contre le changement climatique et la pollution de l’ eau, le recyclage des déchets et la mise en oeuvre d’une économie plus sobre”, a annoncé la ministre, ajoutant que la Chine et la France recherchent et ont besoin des mêmes technologies.

Elle a souligné le très grand dynamisme de la filière verte française. La croissance des exportations en Chine de la filière est de près de trois fois supérieure à celle des exportations des autres entreprises françaises, a-t-elle fait savoir.

D’ ailleurs, la conscience forte et croissante des responsables chinois face aux enjeux liés au réchauffement climatique lui a fait vive impression, a-t-elle ajouté.

Durant son séjour, la ministre française a également échangé ses points de vue avec des responsables chinois sur les négociations internationales en matière d’environnement, notamment la Conférence internationale sur le climat de Durban et le Sommet de la Terre.

Accompagnée par une délégation composée de parlementaires, d’élus et d’une dizaine de chefs d’entreprises, Nathalie Kosciusko-Morizet effectue une visite en Chine du 4 au 8 novembre dans les villes de Shanghai, Wuhan, Chengdu et Beijing.