Shanghai continue d’attirer les compagnies internationales

Ajouté au 07/11/2011 par SHI Lei

Bien que les entreprises multinationales ont dû se serrer la ceinture en raison du ralentissement de la croissance économique mondiale, nombre d’entre elles continuent de miser sur les perspectives de Shanghai et décident d’y implanter leurs sièges régionaux.

Hier, vingt entreprises internationales ont reçu leurs certificats de la main du maire Han Zheng pour les remercier d’établir leurs sièges régionaux à Shanghai.

On compte parmi elles des noms familiers comme APL, Hitachi ou Anheuser-Busch InBev.

Fin septembre, Shanghai comptait 347 sièges régionaux de multinationales (pour la Chine ou pour la région Asie-Pacifique) et 332 centres de recherche et de développement, faisant de cette mégapole la première ville chinoise dans ce domaine.

« Shanghai attache une grande valeur à la contribution des entreprises étrangères et à leurs engagements sur le long terme, et continuera à soutenir leur développement, lequel contribue à faire progresser l’économie de la ville », a indiqué hier le maire adjoint Ai Baojun lors de la cérémonie.

Dans un contexte de ralentissement de l’économie mondiale, Shanghai a réussi à attirer 15,4 milliards de dollars (11,2 milliards d’euros) d’investissements directs étrangers durant les trois premiers trimestres de 2011, soit une progression de 36,6 % en glissement annuel.

Parmi ces investissements, 86,4 % étaient destinés au secteur des services, que Shanghai aimerait transformer en moteur principal de son économie, alors que les 13,4 % restants sont allés dans la fabrication.

La semaine dernière, Han a annoncé que Shanghai désirait améliorer sa structure économique et construire une économie plus efficace, dans laquelle les compagnies étrangères joueront un rôle majeur.

Durant la récente réunion annuelle du Conseil consultatif des dirigeants d’entreprises internationales, nombre de responsables de multinationales ont émis des suggestions sur la manière d’améliorer l’environnement commercial de Shanghai, illustrant le grand intérêt qu’ils portent à la ville.

Selon les statistiques, le produit intérieur brut de Shanghai a enregistré une croissance de 8,3 % en glissement annuel durant les trois premiers trimestres, contre 9,9 % pour 2010, alors que la ville met l’accent sur la qualité de la croissance économique au détriment de la quantité.