G20 : la Chine souhaite voir un consensus sur la croissance et la stabilité au sommet de Cannes

Ajouté au 07/11/2011 par SHI Lei

La Chine souhaite que le sommet du G20 de Cannes puisse parvenir à un consensus sur la croissance et la stabilité, et transformer ce consensus en actions concrètes, a indiqué mecredi le vice-ministre chinois des Finances, Zhu Guangyao.

“Face aux défis économiques réels auxquels le monde est confronté, le sommet du G20 devrait aider à stabiliser le marché européen et à redresser l’économie mondiale”, a déclaré M. Zhu lors d’une conférence de presse donnée à Cannes par la délégation chinoise à la veille du sommet.

“Le G20 ne peut atteindre son objectif de développement fort, équilibré et durable qu’en parvenant à un consensus et qu’en mettant en oeuvre des actions concrètes”, a ajouté M. Zhu.

Le sixième sommet du G20 se déroulera les 3 et 4 novembre à Cannes, dans le sud de la France, pays qui assume actuellement la présidence de ce forum destiné à la coordination économique internationale entre les principales économies développées et émergentes du monde.

Le président chinois Hu Jintao a quitté dimanche après-midi Beijing pour effectuer une visite d’Etat en Autriche, puis participer au 6ème sommet du G20 se tenant du 3 au 4 novembre à Cannes (sud) en France.

Selon un communiqué écrit du ministère chinois des Affaires étrangères, M. Hu a été invité par le président fédéral d’Autriche, Heinz Fischer, et le président français Nicolas Sarkozy dont le pays assure actuellement la présidence tournante du G20.

Cette année marque le 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Autriche.

Durant sa visite en Autriche, M. Hu devrait s’entretenir avec son homologue autrichien M. Fischer et rencontrer respectivement le Chancelier fédéral d’Autriche, Werner Faymann, et la présidente du Conseil national autrichien, Barbara Prammer, a indiqué Mme Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

En ce qui concerne le sommet du G20 à Cannes, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Cui Tiankai a proposé vendredi que le sommet devrait se concentrer sur les dossiers économiques et financiers importants, afin de résoudre d’une façon appropriée les problèmes tels que la crise de la dette souveraine dans certains pays développés et la pression croissante de l’inflation à travers le monde.

Le sommet du G20, qui regroupe les principales économies développées de la planète, est devenu une plate-forme multilatérale pour promouvoir la coopération mondiale en matière d’économie.

La Chine souhaite que les membres du G20 soient davantage unis, fassent des efforts conjoints de manière démocratique et coordonnée, et qu’ils mettent en oeuvre des politiques macro-économiques permettant de stabiliser le marché financier et de restaurer la confiance des marchés, a indiqué M. Cui.