La 110e Foire d’import-export de Chine sous de tristes auspices en raison de la crise européenne

Ajouté au 21/10/2011 par SHI Lei

Les impacts de la crise européenne de la dette souveraine sont remarquables sur les exportations chinoises. Dans le cadre de la Foire d’import-export de Chine, considérée comme un indicateur du commerce international chinois, de nombreuses entreprises ont constaté la diminution des commandes en raison de la crise, et cherchent à réduire au minimum les risques en modifiant les délais de paiement ou de livraison, en renforçant l’innovation, et en accélérant l’exploitation des marchés émergents.

En réalité, les affaires entre la Chine et l’UE sont entrées dans un entonnoir depuis le deuxième trimestre 2010. Selon les constats de la douane chinoise, le ralentissement de la croissance en Europe a exercé une influence remarquable sur les exportations chinoises : en septembre, les exportations chinoises vers l’UE ont connu une croissance de 9,8 %, soit un ralentissement de 22,3 % en comparaison avec le mois précédent.

De nombreux hommes d’affaires présents à la foire ont indiqué que la durée de la crise de la dette souveraine et la récession économique en Europe allaient certainement se répercuter sur les exportations chinoises, notamment avec une baisse des commandes.

Selon Wang Jiefeng, directeur de Hongyou Compresseurs du Zhejiang, les commandes de l’UE représentent plus de 40% des exportations de la société. Pour l’instant, l’impact n’est pas énorme, mais la baisse du pouvoir d’achat en Europe va réduire la demande pour les produits extérieurs, et finalement les commandes aux exportateurs chinois.

En réalité, les commandes européennes de la société ont diminué de plus de 10 % depuis le début de cette année, révèle Wang Jiefeng. L’entreprise a même perdu contact avec des clients grecs, espagnols, italiens, etc. Parallèlement à la faible motivation des acheteurs, la société doit assurer la fiabilité des comptes clients.

Selon Wang, il est impossible pour l’entreprise de satisfaire aux exigences de ses clients malgré les pertes, et il est urgent de prendre les mesures nécessaires pour protéger les intérêts de la société. À cet effet, l’entreprise a investi plus massivement dans les R&D en vue d’augmenter la valeur ajoutée de ses produits. En même temps, pour garantir la fiabilité des comptes clients, la société a proposé de remplacer les crédits à échéance par des virements.

Pour Long Haiming, directeur de la distribution d’outre-mer de Fenglu Aluminium du Guangdong, il est normal de voir une baisse des commandes en raison de la crise de la dette souveraine en Europe. Comme les produits de Fenglu sont du haut de gamme, l’impact négatif est encore peu visible. Mais se mettant en garde contre la crise, la société a accéléré l’exploitation de nouveaux marchés en Amérique latine et en Asie du Sud-est, en même temps que le marché intérieur.

Selon Lu Lei, directeur de l’Institut des finances du Guangdong, les impacts de la crise européenne de la dette souveraine seront progressifs pour les exportations chinoises vers l’UE. Le mode de développement de l’économie chinoise se situe actuellement dans une étape de transformation en vue d’éviter une trop haute dépendance aux exportations. Ainsi, la baisse de la demande extérieure pousse plus ou moins vers la réorientation de la croissance sur la demande et la consommation intérieures.