La Chine s’engage à accorder un soutien inconditionnel à l’UE concernant la crise de la dette

Ajouté au 23/09/2011 par SHI Lei

Le soutien accordé par la Chine à l’Union européenne (UE) pour résoudre la crise de la dette est inconditionnel, a déclaré mardi Shen Danyang, porte-parole du ministère du Commerce (MDC).

“La Chine n’a pas imposé de conditions préalables à son soutien. Nous espérons seulement que nous gagnerons le respect international en traitant les autres avec sincérité”, a indiqué M. Shen lors d’un point de presse quotidien.

M. Shen a souligné que la reconnaissance du statut d’économie de marché de la Chine par l’UE et son offre de soutien à l’Union européenne étaient deux questions de différente nature et sans aucun lien.

La Chine a été très déçue lorsque l’UE a refusé de lui accorder le statut d’économie de marché, malgré la transformation de son économie planifiée en économie de marché et trente années de réformes et d’ouverture, a indiqué M. Shen.

“Nous sommes persuadés que cette question n’est pas un problème technique, mais politique”, a souligné M. Shen.

La décision de l’UE ne se conforme non seulement pas à la réalité de l’économie de marché de la Chine, mais aussi n’est pas dans l’intérêt à long terme des relations commerciales entre la Chine et l’UE, a ajouté M. Shen.

La dette grandissante à l’intérieur de la zone euro va certainement affecter les coopérations économiques et commerciales entre la Chine et l’UE, a poursuivi M. Shen, ajoutant que ”si la récession économique continue dans la zone euro, cela affectera la consommation et l’investissement domestique à la baisse, et fera directement mal à son commerce avec la Chine.

L’élargissement de la crise de la dette mettra également sous très forte pression les entreprises domestiques, intensifiant ainsi la compétition avec leurs partenaires chinois et augmentera les frictions commerciales, a-t-il souligné.

“Mais nous sommes convaincus qu’il existe des opportunités derrière cette crise”, a dit le porte-parole, appelant les deux parties à saisir ces opportunités pour approfondir la coopération dans tous les aspects, en particulier en matière d’investissements bilatéraux et de coopération économique et technologique.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a appelé la semaine dernière l’UE à reconnaître le statut d’économie de marché de la Chine en demandant aux dirigeants de l’UE de regarder les relations bilatérales du point de vue stratégique.

Les dirigeants de l’UE ont déclaré qu’ils “se préparaient à le faire”, usant du prétexte de “difficultés techniques” pour dire que cette remise à plus tard de la décision n’est liée “qu’à un problème d’ordre technique et rien d’autre “.

Le statut d’économie de marché de la Chine doit être reconnu officiellement en 2016 conformément aux règles de l’Organisation mondiale du commerce.

Depuis le début de la crise de la dette européenne en 2009, la Chine a acquis des bons de plusieurs pays membres de l’UE pour les aider à sortir de la crise, a rappelé le porte-parole.

L’UE est le premier partenaire commercial de la Chine, alors que la Chine est le deuxième partenaire commercial de l’UE. De janvier à août, le commerce entre la Chine et l’UE a augmenté de 21,8% pour atteindre 372,14 milliards de dollars, selon les chiffres publiés par l’Administration générale des douanes.