La France se réjouit de la coopération avec la Chine dans la reconstruction de la Libye

Ajouté au 19/09/2011 par SHI Lei

« L’intervention militaire en Libye est quasiment terminée. Il faut tourner la page vers la reconstruction. Nous sommes heureux de nous retrouver dans cette phase de reconstruction côte à côte avec la Chine », a déclaré hier à Beijing M. Alain Juppé, ministre d’État, ministre français des Affaires étrangères et européennes, lors d’une conférence de presse tenue dans le cadre de sa visite en Chine du 13 au 14 septembre.

M. Juppé a souligné que l’intervention en Libye n’était pas l’action de la France, mais celle des Nations unies dans le cadre des résolutions 1970 et 1973 qui ont fixé très précisément la légalité de l’intervention internationale.

La Chine a reconnu lundi le Conseil national de transition (CNT) libyen comme l’autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen. M. Juppé s’en est réjoui en indiquant que « la France est le premier pays qui a reconnu le CNT il y a plusieurs mois. Nous souhaitons travailler avec l’ensemble des partenaires dans le cadre des Nations unies pour aider la Libye à se reconstruire ».

D’après lui, la Libye est un pays riche, avec de grandes ressources naturelles. Il faut mettre en oeuvre ces ressources pour consolider l’État de droit et restaurer l’économie.

« La Chine a participé il y a quelques jours à Paris à la conférence “des amis de la Libye” convoquée par la France et elle participera le 20 septembre prochain à New York à la deuxième réunion sous l’égide du secrétaire général des Nations Unies », a fait savoir M. Juppé, en déclarant qu’il était tombé d’accord mardi matin avec M. Yang Jiechi, ministre chinois des Affaires étrangères, pour une possible coopération sino-française dans la reconstruction sous l’égide des Nations Unies.

Alain Juppé a commencé sa visite par l’inauguration de l’Année de la langue française en Chine à l’université des Langues et Cultures de Beijing, dans le cadre des années linguistiques croisées décidées par le président chinois Hu Jintao et son homologue français Nicolas Sarkozy lors de leur rencontre en novembre 2010. M. Juppé s’est entretenu avec le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le Conseiller d’État chinois Dai Bingguo, et le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

Il se rendra mercredi dans la province du Guangdong afin d’inaugurer l’Institut franco-chinois de l’énergie nucléaire, établissement de formation entrant dans le cadre de la coopération bilatérale dans le domaine du nucléaire civil. A Guangzhou, il s’entretiendra avec le secrétaire du Parti de la province, M. Wang Yang.