La Chine et l’UE doivent regarder au-delà des irritants commerciaux

Ajouté au 19/09/2011 par SHI Lei

Les relations économiques entre l’Union Européenne (UE) et la Chine constituent un élément clé pour le retour à une économie mondiale durable, et les deux parties devraient regarder au-delà des irritants commerciaux à court terme, a déclaré samedi Lucian Cernat, économiste en chef de la Commission européenne lors d’un forum de cinq jours sur la coopération entre la Chine et l’UE à Tianjin, ville portuaire du nord de la Chine.

La Chine est le marché qui a la plus forte croissance pour le développement du commerce de l’UE, et une destination importante pour ses investissements directs à l’étranger. Elle reste également le plus grand marché pour les exportations chinoises, a indiqué M. Cernat.

“Nous devons éviter de nous laisser fourvoyer par les irritants commerciaux à court terme et poursuivre les objectifs systémiques communs au sein de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC)”.

L’économiste a évoqué une récente enquête d’opinion de l’UE, selon laquelle, 65% des personnes interrogées pensent que l’UE a bénéficié de façon significative des retombées du commerce international et 64% d’entre elles sont convaincues que dans les toutes prochaines années, les échanges commerciaux profiteront davantage aux économies émergentes telles que le Brésil, la Chine et l’Inde.

L’UE et la Chine sont devenues de plus en plus interdépendantes, et l’UE se concentrera sur un agenda à long terme visant un renforcement de priorités bilatérales dans les domaines de l’investissement, des services, des droits de propriété intellectuelle et technologique, et de la gouvernance mondiale.