Expansion des PME européennes dans les villes moyennes chinoises

Ajouté au 14/09/2011 par SHI Lei

Face aux nuages de la crise de la dette en Europe et à la concurrence acharnée dans les grandes villes chinoises, les PME européennes se tournent vers les villes moyennes chinoises, un marché autrefois négligé.

Lors de la Foire sur l’investissement et le commerce Chine-Europe tenue le 9 septembre à Changchun, une ville de taille moyenne située dans la province du Jilin (nord-est), la plupart des participants européens sont des PME venus explorer ce nouveau marché.

La société Chinexpansion est une PME française spécialisée dans le domaine de l’énergie solaire et éolienne. Son responsable en Chine, Alexandre Levy, a indiqué que sa société avait l’intention de trouver un fournisseur chinois pour des projets d’énergie solaire en Afrique.

“Dès le premier jour de la Foire j’ai trouvé un fabriquant chinois de panneaux solaires dans la province du Jilin”, a déclaré M. Levy.

Il a ajouté qu’il s’était rendu dans plusieurs villes moyennes chinoises, comme Jinan, Kunming et Wuxi. “En comparaison avec les grandes villes chinoises comme Beijing et Shanghai, la pression de la concurrence dans les villes moyennes est beaucoup moins forte et les entreprises locales sont très dynamiques. Les villes moyennes chinoises sont pleines d’opportunités”, a affirmé M. Levy.

Le représentant de la société immobilière française Oscar Clément Duhamel a ciblé le marché de l’immobilier chinois en plein essor.

M. Duhamel a estimé que les prix de l’immobilier en France étaient très compétitifs par rapport aux prix trop élevés dans les principales villes chinoises.

Il a indiqué que les Chinois étaient devenus à Paris le deuxième acheteur immobilier en 2010, après les Italiens et devant les Britanniques et les Américains.

Le vice-président de l’Association de l’industrie d’Hongrie Csaba Orosz estime que “les petits bateaux manoeuvrent plus facilement”. “Les PME profitent des règles souples face à la crise de la dette européenne et jouent un rôle important dans le maintien de la croissance économique”, a-t-il observé.

“Je souhaite que les PME européennes puissent approfondir leur connaissance du marché chinois dans son ensemble, y compris le marché de la province du Jilin, plutôt que de se limiter aux métropoles chinoises” , a déclaré M. Orosz lors de cette foire

Concernant les préoccupations sur la baisse de l’emploi en raison du flux des investissements vers l’étranger, le directeur adjoint de la société française de production d’agitateurs Mixel, Benjamin Denis, a expliqué que les investissements des PME à l’étranger leur permettaient de surmonter les difficultés face à la crise actuelle. “Les profits obtenus à l’étranger vont revenir enfin dans les sociétés mères en Europe, ce qui permettra de financer l’agrandissement des PME et de créer plus d’emplois”.

“Ce n’est pas une délocalisation, c’est plutôt une localisation. Les capitaux sortent, mais l’emploi reste”, a-t-il conclu. ??En tant qu’importante base de production céréalière et de l’industrie lourde dans le nord-est de la Chine, la province du Jilin a vu croître sa coopération commerciale avec l’UE. En 2010, le volume des échanges commerciaux entre l’UE et le Jilin a bondi de 59% pour atteindre 8 ,4 milliards de dollars.

La Foire sur l’investissement et le commerce Chine(Jilin)-Europe s’est ouverte jeudi et durera trois jours dans la province du Jilin (nord-est). Environ 170 entrepreneurs européens et 300 représentants locaux vont mener des négociations pour nouer une collaboration dans les domaines de la construction automobile, de la machinerie, du transport ferroviaire, de la production agroalimentaire et de l’immobilier, etc.