L’UE reconduit les taxes à l’importation sur les vélos chinois

Ajouté au 29/07/2011 par SHI Lei

L’Union européenne a décidé de reconduire les taxes à l’importation des bicyclettes et pièces fabriquées en Chine jusqu’en 2014, selon un document vu par Reuters, une décision qui pourrait déclencher la colère des exportateurs chinois et aggraver les liens commerciaux entre la Chine et l’Europe.

Les responsables européens du commerce ont proposé une reconduction des taxes pour trois ans, et non cinq comme le demandaient les fabricants européens, et quelques jours seulement après les décisions de l’Organisation mondiale du commerce qui pourraient bien donner lieu à de nouvelles batailles juridiques avec la Chine sur les exportations et les méthodes de taxation des importations de l’UE.

« Le réexamen actuel des mesures arrivant à échéance a confirmé la complexité du secteur cycle… Il est donc approprié de limiter la mesure actuelle à trois ans », indique le document.

Les fabricants européens de cycles avaient demandé aux autorités européennes de reconduire les taxes anti-dumping de 48,5 % jusqu’en 2016, pour contrer les prix à l’exportation des producteurs chinois considérés comme illégaux par l’UE.

Zhang Peisheng, Commissaire supérieur de la Chambre de commerce chinoise pour l’importation et l’exportation de machines et de produits électroniques, a critiqué les projets de reconduction des taxes actuelles.

« La proposition de la Commission européenne de reconduire les taxes pour trois ans est totalement injustifiée… Cela défie tout simplement les lois fondamentales de l’économie », a déclaré Zhang lors d’une visite à Bruxelles visant à modifier les positions de l’UE sur les taxes.

Les représentants des gouvernements de l’UE doivent désormais discuter de la proposition de reconduction et il est probable qu’elle soit approuvée lors d’une réunion à huis clos à Bruxelles, la semaine prochaine. Si tel était le cas, la reconduction prendrait effet à la mi-octobre.

Les responsables de la Commission européenne n’ont pas souhaité commenter la reconduction.

La Chine a exporté près de 700 000 vélos et malgré les taxes antidumping européennes le montant total de ses exportations de cycles vers l’UE s’élevait à 430 millions d’euros (610 millions de dollars) en 2009.

Les taxes en place depuis 1993 ont freiné les tentatives chinoises de gagner des parts de marché plus importantes en Europe, où les ventes de vélos et de pièces s’élèvent à environ 5 milliards d’euros par an. Sur les 18 dernières années, les taxes ont progressivement augmenté.

L’Association des fabricants de cycles européens (EBMA), qui représente une industrie employant environ 20 000 personnes, principalement en Allemagne et en Italie, avait demandé à l’UE de reconduire les taxes pour une période supplémentaire de cinq ans.

Dans sa plainte déposée auprès de la Commission au début 2010, l’EBMA estimait que l’expiration des taxes sur les importations chinoises entraînerait un « dumping » plus important de vélos et de pièces de la part des exportateurs chinois, et nuirait à l’industrie européenne.

Selon le groupe industriel Colibi, l’Europe a produit plus de 13 millions de vélos et 1,6 milliards d’euros de pièces en 2008. Le prix moyen des vélos varie de 680 euros aux Pays-Bas à 100 euros dans les pays membres de l’Europe de l’Est.