Inauguration des nouveaux locaux de l’Alliance française de Chengdu

Ajouté au 25/07/2011 par SHI Lei

Allocution de Madame Sylvie Bermann, Ambassadeur de France en Chine (Chengdu, le 16 juin 2011)
Monsieur le Directeur adjoint du Bureau des Affaires étrangères de la province du Sichuan (M. Tan Xin) Monsieur le président de l’Université des Sciences et des technologies électroniques de Chine (M. Wang Jinsong), Mesdames et Messieurs les représentants des Bureaux provinciaux et municipaux de l’éducation et de la culture, Chères étudiantes et chers étudiants de l’Alliance française,

Merci à tous d’être venus si nombreux ce soir et à toutes celles et tous ceux qui ont permis l’installation de l’Alliance française de Chengdu dans ces nouveaux locaux. Depuis plus d’un siècle, l’Alliance Française se développe au service d’une grande ambition : promouvoir dans le monde entier la langue française et les cultures francophones. Cette longévité et cette vitalité des Alliances françaises s’expliquent, entre autres, par les liens qu’elles ont su développer avec leurs partenaires locaux. En Chine, les Alliances françaises sont des établissements jumelés avec des universités, ce qui garantit leur pérennité sur le plan institutionnel. Ancrées au niveau local, celles-ci plongent au cœur des réalités du pays et de la société chinoise, ce qui leur permet d’adapter leur offre aux besoins croissants de la Chine, dans le cadre de sa politique d’ouverture, d’échanger avec les pays francophones.

 A Chengdu, l’Alliance française a été la première présence française, « l’aînée de la famille France » en quelque sorte, dans le centre-ouest chinois en ouvrant ses portes en janvier 2003. Elle est rapidement devenue un acteur essentiel de la diffusion de la langue et de la culture françaises dans cette région de Chine, d’abord par ses activités classiques d’enseignement du français auprès des jeunes étudiants mais aussi par les actions plus spécifiques, que je vais évoquer :

•la promotion du français auprès des enseignants des universités et des lycées
•une programmation culturelle dynamique dans les cadres de la Francophonie et du festival Croisements, ou encore à travers des actions propres
•la promotion des études en France dans un partenariat étroit avec l’espace CampusFrance du Consulat général de France à Chengdu
•un soutien à la coopération avec les universités de Chengdu
•l’engagement de plusieurs projets dans le cadre de la coopération décentralisée avec les villes de Montpellier et la région Champagne-Ardenne), que, j’espère, vous pourrez visiter
•la promotion du livre français.
Le partenariat qui lie la Fondation Alliance française avec l’Université des Sciences et Technologies Electroniques de Chine, une des cinq meilleures de Chine dans son champ de disciplines, a été renouvelé en octobre 2008 et est aujourd’hui bien établi et solide. L’inauguration de ces nouveaux locaux, modernes et fonctionnels, et les investissements réalisés (plus d’1,5 millions de rmb) démontrent, s’il en était besoin, la volonté réciproque d’inscrire cette coopération et cette amitié sur le long terme.

Ces locaux, qui comprennent des salles de classes, une médiathèque et un espace d’expositions, sont non seulement une vitrine pour la France et la Francophonie, mais également pour l’Université des Sciences et Technologies Electroniques de Chine et pour l’amitié sino-française dans toute la Chine, au sein de ce magnifique réseau fort et dynamique que constituent les 15 Alliances françaises.

L’Alliance française de Chengdu termine aujourd’hui un cycle, qui correspond d’ailleurs au changement prochain de direction, puisque M. Vincent quittera ses fonctions en août prochain. Je saisis cette occasion pour le remercier de son travail pendant les quatre années qu’il a passées à Chengdu. La nouvelle direction, épaulée par toute son équipe et grâce au soutien de ses nombreux partenaires, est assurée, avec un tel outil, d’un brillant avenir en matière de promotion de la langue et de la culture françaises. Avant de conclure, je voudrais m’adresser plus particulièrement aux étudiants et aux étudiantes qui apprennent ici le français : vous êtes le moteur de la relation franco-chinoise et l’élément le plus dynamique de cette relation privilégiée qu’entretiennent nos deux grands pays ; c’est la raison pour laquelle les deux présidents français et chinois se sont fixés l’an dernier un grand objectif qui vous intéressent et vous concernent tous, à savoir de porter, d’ici à 2015, à cinquante mille le nombre d’étudiants chinois en France, 75 % de ces étudiants étant inscrits en master et en doctorat et avec 50% de mobilité encadrée par un partenariat entre un établissement français et un établissement chinois. L’Alliance française de Chengdu et l’UESTC ont, de toute évidence, un grand rôle à jouer dans la mise en œuvre de ces objectifs ambitieux et nécessaires. Pour l’ensemble des contributions de l’Alliance française de Chengdu au développement des relations franco-chinoises, vous pouvez compter sur le soutien renouvelé du ministère français des Affaires étrangères et européennes, de l’Ambassade de France à Pékin et du Consulat général de France à Chengdu.

Je vous remercie de votre attention./.