Bilan du Colloque France-Chengdu sur l’architecture (23-24 juin 2011)

Ajouté au 25/07/2011 par SHI Lei

Onze agences françaises d’architecture, d’urbanisme et de paysagisme ont participé au premier colloque franco-chinois sur le thème « Chengdu : ville écologique » visant à mettre en avant leurs réalisations et innovations devant un parterre de décideurs chinois et donneurs d’ordre publics et privés.
La France peut se féliciter de plusieurs réalisations architecturales à Chengdu dont le complexe administratif conçu par Paul Andreu, la gare ferroviaire de l’ouest par AREP ou encore l’aménagement immobilier du futur centre des affaires de Dujiangyan par Jacques Rougerie.

 La Mission Economique-UBIFRANCE de Chengdu a co-organisé avec l’Association des Architectes français à l’export (AFEX), le jeudi 23 et vendredi 24 juin à Chengdu, un colloque de présentation de l’offre architecturale française devant 230 invités chinois. Placée sous le patronage de la Mairie de Chengdu, cette manifestation avait associé le bureau de la planification urbaine de Chengdu, le bureau de la construction de Chengdu, l’association des anciens élèves sichuanais de l’Université de Tongji et la China Southwest Architectural and Design Institute (CSAWDI). Ont également participé à ce colloque les principaux promoteurs immobiliers chinois, les instituts de conception de rang A, ou encore les donneurs d’ordre tels que les sociétés publiques exploitant les gares, les aéroports, etc.

Onze agences d’architecture, d’urbanisme et de paysagisme ont représenté le savoir-faire français. Il s’agissait de Alsace Architectural Design Institute (agence qui a réalisé le Pavillon Alsace à l’Expo Shanghai 2010), Agence Babylone, AMA, AREP (filiale de la SNCF), Arte Charpentier, Ateliers 2-3-4, Dragan Architecture, Florent Nédélec Architecture, OGER, Richez Associés (nouvel associé de Paul Andreu) et VS-A.

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur du bureau UbiFrance de Chengdu a rappelé rappelé que la coopération franco-chinoise en matière d’architecture était riche et s’était traduite par des collaborations avec les universités, les administrations et les agences et instituts chinois. En effet, notre pays a pu accueillir en formation professionnelle dans le cadre du programme présidentiel, plusieurs fonctionnaires de Chengdu qui sont aujourd’hui de retour en Chine et qui occupent des postes clés dans l’administration chinoise. Il s’agit de WANG Songtao (Directeur général adjoint du bureau de l’urbanisme de Chengdu), GUO Shiwei (Adjoint de l’ingénieur en chef du bureau de l’urbanisme de Chengdu), WU Lei (Architecte en chef, Institut de conception architecturale de Chengdu), XU Shangyun (Adjoint de l’architecte en chef, Institut de Conception Architecturale de Chengdu) et Zhaopeng SHEN (Directeur adjoint du bureau de l’urbanisme de Dujiangyan).

Par ailleurs, plusieurs agences françaises sont déjà parvenues à développer des projets à Chengdu, comme par exemple AREP pour la nouvelle gare ferroviaire de l’Ouest, Paul Andreu pour le complexe administratif de Chengdu, Jacques Rougerie pour le réaménagement de la vallée de Longchi et le futur centre des affaires de Dujiangyan ou encore Dianeige pour la modernisation de la station de ski de XILING près de Chengdu et Meroni pour le village de Bailu.

Comme l’avait indiqué le Maire de Chengdu à notre Ambassadeur le 16 juin 2011, « les architectes français jouissent d’une renommée mondiale et Chengdu peut beaucoup apprendre de la France ». Retenu par d’autres engagements politiques, le Maire de Chengdu a demandé à M. MAO Zhixiong, secrétaire général du gouvernement de Chengdu d’inaugurer le colloque à mes côtés.

Chengdu, capitale politique, économique et industrielle du centre-ouest de la Chine, aspire à devenir une « ville jardin moderne internationale ». Ainsi, Chengdu est-il un terrain d’expérimentation des pratiques les plus innovantes en matière d’urbanisation verte et d’équilibre urbain-rural.

Au cours de la journée, chaque participant français a eu la possibilité de présenter son activité, son savoir-faire et ses références. Un programme individuel de rendez-vous ciblés a également été proposé ainsi que la visite de plusieurs réalisations françaises et chinoises.