Présentation générale de la coopération dans le domaine de l’eau

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

L’accès à l’eau est devenu l’une des préoccupations majeures de la Chine. Elle ne possède en effet que 7 % des ressources en eau de la planète pour un cinquième de la population mondiale. La localisation de ces ressources est par ailleurs inégale : abondante dans le sud, elle manque dans l’ouest et le nord. Enfin, la qualité de l’eau est menacée par la pollution issue des rejets industriels, urbains et agricoles.
Afin de faire face à ces défis, la Chine mène d’importants travaux d’infrastructures et modernise ses modes de gestion de l’eau. Dans le but d’accompagner la Chine dans ce processus et de lui faire partager son expérience dans le domaine de l’eau, la France a conclu un accord de coopération avec la République populaire de Chine en décembre 2009.

Cet accord, cosigné par Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat chargé des transports, et Chen Lei, Ministre des ressources en eau, prévoit de développer des coopérations dans une dizaines de domaines d’intérêt commun comme la gestion intégrée et la protection des ressources en eau, la maîtrise des inondation et la lutte contre la sécheresse, la construction et la gestion des barrages, le développement de l’énergie hydroélectrique, ou l’impact du changement climatique sur les ressources en eau.

Dans le cadre de cet accord, deux coopérations ont été initiées en 2010.

Le premier projet porte sur la gestion de l’eau aux abords des centrales nucléaires

La grande majorité des centrales chinoises sont actuellement situées sur les zones littorales, mais la Chine envisage d’en construire également le long des fleuves. Afin de faire bénéficier la Chine de son expérience, le gouvernement français a invité une délégation chinoise du ministère des ressources en eau pour un voyage d’études en France en janvier 2011.

La seconde coopération franco-chinoise porte sur la gestion des bassins

Le bassin de la Hai a été désigné comme zone pilote de la coopération, son bassin s’étend sur 320 000 kilomètres carrés et couvre quatre provinces (Hebei, Shanxi, Henan, Mongolie intérieure) et deux municipalités autonomes (Pékin et Tianjin).

Le programme de coopération sino-européen sur la gestion des bassins

La France est par ailleurs impliquée dans le programme de coopération sino-européen sur la gestion des bassins qui bénéficie d’un financement de 25 millions d’euros pour la période 2007-2012. S