L’atelier international de maîtrise d’oeuvre urbaine à Changzhou

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

L’Atelier international de maîtrise d’oeuvre urbaine s’est tenu à Changzhou (Province du Jiangsu) du 10 au 23 octobre 2010 autour du thème : « Quartiers de gare à l’échelle chinoise ».

 Les Ateliers de Cergy

Association à but non lucratif, Les Ateliers sont un réseau international de professionnels, d’universitaires et de décideurs en matière d’aménagement urbain. Centrée sur la pratique de la maîtrise d’oeuvre urbaine, l’association organise des ateliers envisagés comme un lieu de conception et de créativité. En France ou dans d’autres pays, ces ateliers apportent aux maîtres d’ouvrage un regard international et des propositions novatrices sur leurs sujets d’aménagement territorial. Ils sont aussi, par la confrontation des disciplines et des cultures, un lieu de remise en question des apprentissages et d’échange de haut niveau. Initialement centrés sur les thématiques d’aménagement en Ile-de-France, Les Ateliers ont par la suite développé une forte expertise en Asie, notamment en Chine, où quatre Ateliers ont déjà été menés (Canton, Shanghai, Huludao, Changzhou).

 L’Atelier de Changzhou
L’Atelier de Changzhou, mené à la demande des autorités locales, s’inscrit dans l’accord ministériel franco-chinois DUD – développement urbain durable – et a été cofinancé par le ministère de l’Ecologie (MEDDTL). Le projet bénéficie également de l’appui technique et financier du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) dans le cadre de son projet « éco-villes chinoises et bâtiments durables du futur ».

Située entre Nankin et Shanghai, au cœur du delta du fleuve Yangtse, l’agglomération de Changzhou participe à la dynamique actuelle du développement urbain considérable que connait la Chine. Déjà pionnière en matière de transports, la ville compte profiter des nouvelles infrastructures ferroviaires régionales et nationales pour promouvoir un développement urbain durable. Cette volonté fait écho au souhait des autorités provinciales du Jiangsu de tendre vers un développement urbain ‘à l’européenne’ des villes de la province.
« 3 quartiers de gare à l’échelle chinoise »

Le thème choisi pour ces ateliers : « 3 quartiers de gare à l’échelle chinoise » est emblématique de nombre de métropoles chinoises où la modernité s’est manifestée par la prolifération d’infrastructures de transport et un étalement urbain sans précédent. Comment recréer des quartiers dotés d’urbanité, comment conférer une identité urbaine à une ville qui a profondément modifié une grande partie de son territoire faisaient partie des questions soumises aux équipes, composées de 6 personnes, étudiants de Tongji et professionnels occidentaux.

Les Ateliers ont permis à trois équipes franco-chinoises, composées d’étudiants, d’architectes, d’urbanistes, de paysagistes, d’ingénieurs et d’économistes de travailler pendant deux semaines sur ces problématiques. Leurs propositions ont été soumises à un jury chargé d’identifier au sein de cette production globale les éléments d’analyse et de projets les plus pertinents. Il participe ainsi, en tant que « 4ème équipe », au processus de création collective propre à un atelier.
Propositions d’action

Neuf propositions d’actions ont été retenues par le jury :

•1. Fixer une limite à l’étalement de la ville,
•2. Proposer une ville accessible (peu chère), avec services et qualité urbaine,
•3. Développer un marketing participatif permettant d’affirmer avec les habitants une ambition et une fierté d’appartenance,
•4. Encourager le développement d’un réseau régional de transports en commun interconnectés répondant aux besoins des habitants, des communautés et des entreprises,
•5. Structurer la trame verte et bleue de la ville, en renforçant le maillage vert et en mettant d’avantage en valeur le réseau des canaux,
•6. Encourager les circulations piétonnes et cyclistes, en particulier pour l’accès aux gares,
•7. Hiérarchiser les centralités/gares et traiter de manière particulière le quartier de la gare centrale pour en faire le centre de l’agglomération,
•8. Développer la nouvelle gare TGV de Xinbei en favorisant les projets qualitatifs ou expérimentaux, ainsi que la préservation du sol pour l’avenir,
•9. Créer un jeu de mise en scène entre la ville et le train.