La coopération sur la gestion de l’eau aux abords de centrales nucléaires

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

Dans le cadre de l’accord sur l’eau signé entre le MEDDTL et le MWR, la France et la Chine mènent une coopération sur la gestion de l’eau aux abords des centrales nucléaires.
Le développement de l’énergie nucléaire fait partie des priorités du gouvernement chinois. Le 12ème plan quinquennal, paru en mars 2011, prévoit ainsi l’accélération du développement de l’énergie nucléaire sur les zones littorales, la promotion de la construction de centrales nucléaires dans les provinces du Centre de la Chine et la mise en opération de centrales actuellement en construction afin d’atteindre fin 2015 une capacité nucléaire totale installée de 40 millions de kW.

En 2011, la Chine compte 13 réacteurs nucléaires en fonctionnement, ainsi que 28 réacteurs en construction. Si toutes les centrales sont pour le moment situées sur les zones littorales et utilisent l’eau de mer dans leur système de refroidissement, des projets de construction le long des fleuves sont à l’étude.

 Dans le but de faire bénéficier la Chine de son expérience en la matière, le gouvernement français a invité une délégation chinoise du MWR pour un voyage d’études en France en janvier 2011. La délégation était composée :

•du directeur général adjoint du bureau de développement global (MWR),
•du Directeur Général adjoint du Département des ressources en eau (MWR),
•du directeur adjoint du Centre de gestion des ressources en eau (MWR)
•d’un ingénieur supérieur du Centre de gestion des ressources en eau (MWR).
Sous l’égide de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN), qui assure, au nom de l’Etat, le contrôle de la sûreté nucléaire en France, la délégation a notamment visité la centrale de Saint Laurent des Eaux, qui assure la coordination des rejets radioactifs des quatre centrales du Val de Loire et est confrontée à l’ensemble des problématiques liées aux centrales en bord de rivière. La délégation chinoise a par ailleurs eu des discussions approfondies avec les principaux acteurs compétents en France.