La coopération scientifique en matière d’énergies renouvelables

Ajouté au 15/07/2011 par SHI Lei

La coopération scientifique dans le domaine de l’environnement et du développement durable s’illustre par la création en 2008 d’un Laboratoire International Associé (LIA) franco-chinois sur la thématique des énergies renouvelables.
Le LIA-LSE Laboratory for Sustainable Energy, est l’aboutissement de nombreuses années de coopération scientifique dans le domaine du génie chimique et du génie des procédés. Le LIA-LSE situé à Dalian, est co-dirigé par Mme LUO Lingai, Professeur à l’Université de Savoie et Directrice du LOCIE et par le Pr ZHANG Tao, Directeur de Dalian Institute of Chemical Physics (laboratoire de la CAS).

Le LIA-LSE associe principalement 6 laboratoires français du département ST2I et 10 laboratoires chinois parmi les meilleurs du domaine de l’énergie et du génie des procédés. Il bénéfice du fort soutien de l’Académie des Sciences en Chine (CAS) et du Centre National français de la Recherche Scientifique (CNRS), avec la coopération d’un certain nombre d’universités des deux pays. Les institutions et laboratoires impliqués sont, du côté français :

•Laboratoire d’Optimisation de la Conception et Ingénierie de l’Environnement, LOCIE – Université de Savoie, Chambéry
•Laboratoire des Sciences du Génie Chimique LSGC – CNRS, Nancy
•Laboratoire des PROcédés, Matériaux et Energie Solaire PROMES – CNRS, Perpignan-Odeillo
•Laboratoire GEnie des Procédés Environnement Agroalimentaire GEPEA – CNRS, Nantes – Saint-Nazaire – Université de Nantes / Ecole nationale d’ingénieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires
•Laboratoire de Génie Chimique LGC – CNRS, Toulouse – Institut Polytechnique de Toulouse INP / Université de Toulouse III
•Laboratoire d’Etudes Thermiques LET – CNRS, Poitiers – Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique / Université de Poitiers
Et du côté chinois :

•Laboratoire de génie de l’environnement, Institut de chimie physique de Dalian DICP, CAS (1)
•Laboratoire de réactions multiphases, Institut de génie des procédés IPE, CAS (2)
•Institut de conversion d’énergie de Canton, GIEC, CAS (3)
•Laboratoire d’énergie thermique solaire, Institut de génie électrique IEE, CAS (4)
•Centre de recherches et d’ingénierie sur l’énergie solaire et la réfrigération, Université Jiaotong de Shanghai (5)
•Laboratoire national clé de génie chimique SKLOCHE, Université Tsinghua/Université de Pékin/Université des S&T de l’Est de la Chine ECUST /Université de Tianjin/Université du Zhejiang (6)
•Laboratoire national clé sur la combustion du charbon, Université de Huazhong des sciences et technologies (7)
 
La participation chinois au LIA-LSELes équipes impliquées dans ce LIA collaborent sur différents sujets de recherche autour du thème central de l’énergie durable : efficacité énergétique et intensification des transferts ; énergie solaire ; nouvelles énergies et nouveaux systèmes de conversion (hydrogène, biocarburants, piles a combustible) ; transport à longue distance de la chaleur ; gestion, optimisation et efficacité énergétique, combustion propre des solides (liée à la biomasse) ; traitement de gaz.

Les axes prioritaires de recherche 2010-2011 sont les suivants :

•L’optimisation et l’intensification des transferts de chaleur et de masse des échangeurs de chaleur : entre le LOCIE, PROMES, LGC, LET – SKLOCHE (Tianjin), SKLOCHE (Beijing)
•La biomasse : entre le GEPEA, LRGP – SKLOCHE (Beijing), QIBEBT (CAS, Qingdao), GIEC (CAS, Guangzhou)
•La microtechnologie : entre le LGC, LOCIE, LRGP — DICP (CAS, Dalian), SKLOCHE (Tianjin), ECUST (Shanghai), Zhejiang University (Hangzhou)
•Le stockage de l’énergie : entre LOCIE, PROMES — USTB (Beijing), Shanghai Jiaotong University
•Les systèmes d’eau intégrés : entre Toulouse — DICP (CAS, Dalian), SKLOCHE (Tianjin)
•L’énergie solaire : entre PROMES, LOCIE — IEE (CAS, Beijing), Shanghai Jiaotong University
La dernière réunion plénière, rassemblant l’ensemble des laboratoires impliqués, s’est tenue à Canton en avril 2011.