He Guoqiang rencontre le président de l’Assemblée nationale française

Ajouté au 11/07/2011 par SHI Lei

He Guoqiang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), qui effectue une visite officielle en France depuis samedi dernier, a rencontré lundi à Paris le président de l’Assemblée nationale française Bernard Accoyer.

Après avoir transmis à M. Accoyer les salutations de la part de Wu Bangguo, président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de la Chine, M. He a rappelé que depuis leur établissement des relations diplomatiques, la Chine et la France ont surmonté de nombreuses épreuves, à mesure que la scène politique mondiale ne cesse de connaître des évolutions.

Les relations sino-françaises se développent actuellement dans le sens positif, tandis que les échanges entre les Parlements des deux pays se multiplent, ce qui a contribué à l’approfondissement de la coopération bilatérale, a relevé M. He.

Au moment où la Chine fête le 90 anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC), M. He a présenté au cours de cet entretien à M. Accoyer le développement du PCC au cours des 90 dernières années, ainsi que son organisation et son fonctionnement.

M. Accoyer a profité de cette occasion pour présenter ses félicitations pour le 90e anniversaire du PCC et se dit content des échanges fréquents entre les hauts responsables des Parlements des deux pays, ainsi que de résultats fructueux enregistrés dans la coopération bilatérale en matière de nombreux domaines.

Le renforcement des relations franco-chinoises reflète la bonne vonlonté des deux peuples, a indiqué M. Accoyer, estimant que la visite de M. He continue à insuffler de la nouvelle dynamique aux relations franco-chinoises.

M. He a également participé dans la soirée à un dîner de travail avec les milieux industriels et commerciaux français, où il a prononcé une allocution sur les relations commerciales entre les deux pays.

Il a exhorté les milieux économiques des deux pays à élargir le volume des échanges commerciaux bilatéraux, à promouvoir la coopération dans les domaines de nucléaire, aéronautique et ferroviaire, à explorer les potentialités de coopération dans les nouveaux domaines dont ceux de l’énergie, de la protection de l’environnement, des techniques biologiques, et à encourager des investissements bilatéraux.