Le PCC a assumé bravement le fardeau historique de guide du peuple (diplomate chinois)

Ajouté au 04/07/2011 par SHI Lei

Le Parti communiste chinois (PCC) a “assumé bravement le fardeau historique de guider le peuple chinois à lutter pour la libération nationale et l’indépendance de l’Etat”, a déclaré jeudi l’ambassadeur de Chine au Togo, Wang Zuofeng, lors d’une réception à l’occasion de la célébration du 90e anniversaire de la fondation du PCC.

Le PCC a “conduit le peuple chinois multi-ethnique à mener une lutte militaire révolutionnaire ardue et parvenir à la fondation d’une Chine nouvelle”, a ajouté le diplomate chinois dans son toast, à l’occasion d’une réception qu’il a donnée à l’ambassade devant une foule d’invités parmi lesquels un conseiller du chef de l’Etat togolais, des membres du parti au pouvoir, des ministres, des membres du corps diplomatique accrédité au Togo, des membres de l’Association Amitié Chine-Togo et la communauté chinoise au Togo.

Selon M. Wang, dans les 90 années écoulées, les aspects de la Chine ont connu des changements après que ce pays eut été “saccagé par d’anciennes puissances colonisatrices” et divisée par des seigneurs de guerre.

Il a relevé que depuis la fondation de la Chine nouvelle avec le lancement de la politique de réforme et d’ouverture, le PCC a conduit le peuple chinois à construire un “socialisme moderne” et à trouver une voie socialiste à la chinoise qui correspond à son propre développement.

“Autrefois appauvri et affaibli” ce pays, qui n’arrivait même pas à se fournir en allumette et clous, manifeste aujourd’hui une “nouvelle vitalité et dynamisme”, a précisé le diplomate chinois.

“L’histoire a prouvé de façon éloquente que sans le PCC, il n’y a pas la Chine nouvelle, il n’y a pas la vie heureuse du peuple chinois”, a-t-il poursuivi, expliquant que la Chine a nourri 22% de la population mondiale avec seulement 7% de la terre cultivable du monde.

Le Secrétaire général du Rassemblement du peuple togolais (RPT-pouvoir), Solitoki Esso, a salué les progrès enregistrés par la Chine sous le PCC et les bonnes relations entre les deux partis.