La Compagnie Adrien M introduit le cirque contemporain en Chine

Ajouté au 20/06/2011 par SHI Lei

En marge du festival Croisements 2011, un nouveau genre d’art, le nouveau cirque, sera présenté en Chine. Le 19 juin à Beijing, Adrien Mondot donnera avec sa compagnie Adrien M un spectacle intitulé Cinématique devant le public chinois.

Le nouveau cirque, ou plutôt cirque contemporain, est un art qui mélange à la fois danse, musique, art numérique ou encore théâtre. Selon Adrien Mondot, la qualité la plus importante pour ceux souhaitant se lancer dans cet art est la créativité. « Il faut toujours essayer de remettre en questions les principes », a indiqué Adrien Mondot lors d’une interview exclusive accordée à China.org.cn.

Cinématique, une étude des mouvements

Le spectacle Cinématique a remporté en 2009 le grand prix du jury dans le cadre de la compétition internationale « danse et nouvelles technologies » organisée par le festival Bains Numériques. Pourtant, la compagnie Adrien M ne cesse de s’améliorer. Selon Adrien Mondot, la version 2009 n’était qu’une « maquette du spectacle ». « Après, on a travaillé pendant un an jusqu’en 2010, et on a fabriqué le spectacle complet », révèle-t-il. « On pense que le spectacle est suffisamment universel pour être apprécié également par des publics très différents aux quatre coins du monde. »

« Cinématique est l’étude du mouvement ». Il s’agit d’une discipline scientifique utilisant la technologie numérique. Pour Adrien Mondot, les émotions et les mouvements sont primordiaux. Le mouvement est un rapport entre objets et corps.

Quand le nouveau cirque arrive en Chine…

Le nouveau cirque étant encore une discipline relativement nouvelle pour les artistes chinois, Adrien Mondot leur donne un conseil : il faut simplement être ouvert. Ne pas imaginer ce que va être le spectacle. Il faut partir d’une feuille blanche et vierge de toute idée.

À l’occasion de cette tournée en Chine, la compagnie Adrien M a visité plusieurs villes à travers le pays, notamment Beijing, Guangzhou et Chongqing. Quant à la réaction du public chinois, Adrien Mondot est confiant. « Je crois qu’ils (les spectateurs chinois) sont très surpris. J’ai l’impression qu’ils ont bien aimé. Souvent, il y a un grand silence dans la salle et beaucoup d’applaudissements à la fin », a-t-il expliqué à China.org.cn.