Aucun cas d’E.coli entérohémorragique signalé en Chine

Ajouté au 13/06/2011 par SHI Lei

La Chine a déclaré vendredi qu’aucun cas d’Escherichia coli entérohémorragique (EHEC) n’avait été signalé dans le pays jusqu’à présent.

Deng Haihua, porte-parole du ministère de la Santé, a indiqué lors d’une conférence de presse que la Chine faisait face à “des risques relativement faibles” d’une propagation d’EHEC, une bactérie véhiculée par les aliments, car le pays n’importe qu’une quantité limitée de légumes frais.

Il a pourtant averti de l’apparition potentielle de cas importés en raison des fréquents échanges de personnel entre la Chine et les pays européens.

Le ministère a exhorté les autorités compétentes à effectuer une surveillance méticuleuse et à adopter des mesures préventives.

L’EHEC est une virulente bactérie intestinale qui peut causer de graves maux d’estomac, des diarrhées et des congestions cérébrales. Dans certains cas extrêmes, elle peut conduire au coma ou à une insuffisance rénale.

La Chine a déclaré vendredi qu’aucun cas d’Escherichia coli entérohémorragique (EHEC) n’avait été signalé dans le pays jusqu’à présent.

Deng Haihua, porte-parole du ministère de la Santé, a indiqué lors d’une conférence de presse que la Chine faisait face à “des risques relativement faibles” d’une propagation d’EHEC, une bactérie véhiculée par les aliments, car le pays n’importe qu’une quantité limitée de légumes frais.

Le porte-parole a souligné que le risque d’être contaminé par l’EHEC en Chine était presque nul et que le public ne devait pas paniquer en citant Peter Ben Embarek, un expert en sécurité alimentaire de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

M. Deng a pourtant mis en garde contre l’apparition potentielle de cas “importés” des pays européens.

Le ministère maintiendra un contact étroit avec l’OMS et les pays européens afin de surveiller de très près l’épidémie, a fait savoir Deng Haihua.

Le ministère a exhorté les autorités compétentes à mener une surveillance méticuleuse et à adopter des mesures préventives. Il a de plus ordonné aux institutions médicales de tous les niveaux de renforcer la surveillance des cas suspects et de les rapporter immédiatement au ministère.

L’EHEC est une souche virulente d’une bactérie intestinale commune qui peut causer de graves douleurs abdominales, des diarrhées et parfois un syndrome hémolytique et urémique potentiellement mortel.

L’EHEC a contaminé plus de 2 800 personnes en Allemagne, le pays le plus touché par la bactérie.

Les derniers rapports font état de 97 malades dans 12 autres pays européens et les Etats-Unis signalement également trois cas.

Au total, 27 personnes en sont mortes, 26 en Allemagne et une en Suède.