Wu Bangguo présente une proposition en trois points pour renforcer les relations sino-africaines

Ajouté au 30/05/2011 par SHI Lei

Le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine (APN), Wu Bangguo, a présenté mercredi une proposition en trois points sur une promotion renforcée du partenariat stratégique sino-africain.

M. Wu a fait cette proposition lors d’un discours à l’Assemblée nationale sud-africaine.

Premièrement, la Chine et l’Afrique devraient continuer à traiter d’égal à égal.

Au cours des cinquante dernières années, a-t-il dit, les deux parties ont toujours traité d’égal à égal. Ils ont également fait montre d’un respect total de leurs souveraineté et de l’intégrité territoriale respectives et ont fait le choix du système social et la voie du développement en fonction des circonstances nationales.

Deuxièmement, ils devraient adhérer à une coopération mutuellement bénéfique.

Les économies chinoise et africaine sont fortement complémentaires. L’Afrique est riche en ressources naturelles et humaines tandis que la Chine a des technologies applicables et une expérience mature.

Il y a de nombreux domaines où ils peuvent travailler ensemble, et il y a beaucoup d’espace et d’énormes potentialités pour la croissance de leur coopération.

La Chine va accélérer les transferts de technologie vers l’Afrique, augmenter progressivement l’aide à l’Afrique, optimiser la structure d’assistance et orienter l’aide vers des projets qui favorisent le bien-être, les échanges entre les peuples, les économies d’énergie et la protection de l’environnement.

Troisièmement, les deux doivent continuer à se soutenir mutuellement.

Face à l’incertitude qu’a connu le monde ces 50 dernières années, la Chine et l’Afrique se sont soutenues mutuellement dans les périodes difficiles comme dans les bons moments à travers une compréhension réciproque et un soutien mutuel ferme.

A l’heure où le monde évolue vers la multipolarité et le système international subit de profonds changements, les deux parties ont besoin de promouvoir énergiquement la coopération Sud- Sud et le dialogue Nord-Sud.

Ils ont également besoin de renforcer la collaboration à l’Organisation des Nations Unies, à l’Organisation mondiale du commerce et d’autres forums multilatéraux, pour participer activement à la réforme de la structure de gouvernance mondiale et du système financier international, et travailler ensemble pour rendre l’ordre politique et économique international plus juste et plus raisonnable.

M. Wu est arrivé au Cap mardi, pour entamer ainsi une visite d’amitié en Afrique du Sud à l’invitation du Président de l’Assemblée nationale sud-africaine Sisulu Max.

L’Afrique du Sud est la troisième étape de la tournée Asie-Afrique de M. Wu, qui l’a déjà conduit en Namibie et en Angola.