Xi’an se prépare pour l’Expo d’horticulture 2011

Ajouté au 03/05/2011 par SHI Lei

La ville de Xi’an, qui peut compter sur une longue et profonde histoire, est connue pour son héritage culturel et son abondance de sites anciens. La cité n’a jamais été connue pour sa verdure, mais des changements sont survenus. Avec la venue prochaine de l’Exposition internationale d’horticulture 2011, la capitale de la province du Shaanxi s’avère un lieu approprié pour un événement horticole d’envergure internationale.

La cité de l’histoire se découvre une nouvelle vie. Capitale de 13 dynasties, Xi’an est le point de départ de la Route de la soie, la demeure des guerriers en terre cuite, et l’origine de 5000 ans d’histoire. Aujourd’hui, c’est aussi une cité de verdure.

Xi’an s’est méritée en 2010 le titre de cité jardin, en raison de ses efforts pour améliorer l’environnement local. Un projet entrepris il y a trois ans a fait appel à la participation de tous pour voir verdir la ville. Et les résultats n’ont pas tardé. À la fin de l’année dernière, la proportion d’espaces verts atteignait 30%, avec une surface verte moyenne de plus de 8 mètres carrés par habitant.

La cité a construit 265 parcs publics dans les trois dernières années et l’on trouve des îlots de verdure partout au long de ses avenues et dans ses divers quartiers.

Résident de Xi’an

“Xi’an se développe rapidement. J’ai vu plusieurs nouvelles zones vertes dans des coins comme Qujiang, Gaoxing et les banlieues nord. Les rues aussi sont propres. Je me sens bien quand je me promène ici.”

Résidente de Xi’an

“J’étudie à l’université Xibei et j’ai remarqué les espaces verts près de la faculté. Ces jours-ci, je suis surpris quand je sors par la grande porte de l’université — on voit tellement de plantes vertes.”

On note aussi les efforts du bureau municipal en charge de l’aménagement paysager. Chen Xianzhang, qui oeuvre dans le domaine depuis plus de 30 ans, croit que Xi’an reprend le thème des prochaines floralies.

Chen Xianzhang

Directeur-adjoint, Bureau de l’aménagement paysager de Xi’an

“L’harmonie entre l’homme et la nature est la clé de la paix éternelle. Nos efforts pour améliorer l’environnement ont aidé Xi’an à remporter le droit d’organiser ce salon, et, à la réciproque, nous donnons vie à la vision du salon par nos actions.”

Située à la périphérie d’une zone aride, Xi’an n’est pas précisément le lieu idéal où faire pousser des plantes. Selon Chen, la cité ne reçoit annuellement que 650 millimètres de précipitations, moins du tiers de ce que reçoit Guangzhou, une ville connue pour sa végétation luxuriante. Il y a aussi d’autres problèmes à surmonter.

Chen Xianzhang

Directeur-adjoint, Bureau de l’aménagement paysager de Xi’an

“Xi’an est à la traîne côté développement économique, en comparaison des provinces et villes de la côte. Alors parfois, nous avons le sentiment d’être à court d’argent. Deuxièmement, nous avons des problèmes avec l’attitude de certains départements du gouvernement, alors il faut améliorer la coopération. Enfin, l’entretien pose problème. Il faut faire plus d’efforts pour que les gens soient conscients de ce qui se passe.”

En dépit des obstacles, les perspectives restent brillantes, selon Chen. Il croit que la cité est engagée sur la voie du développement durable et que les floralies qui viennent vont être le début d’une nouvelle ère de transformation.