Le festival Croisements, belle vitrine de découverte de la culture française pour le public chinois

Ajouté au 11/04/2011 par SHI Lei

Mme l’ambassadeur de France en Chine, Sylvie Bermann, et M. Xavier Darcos, président de l’Institut français, ont peint les yeux du lion, un geste qui donne symboliquement vie au félin selon la tradition chinoise et qui marque ainsi le début du festival.

Le festival Croisements, programme d’échange culturel organisé annuellement entre la Chine et la France, a été inauguré jeudi soir à Beijing, en présence d’une délégation de cinéastes comprenant Jacques Cluzaud, Zabou Breitman, Alain Gagnol, Evgueni Galperine et Alix Delaporte, ainsi que des personnalités chinoises comme l’actrice Yao Chen, la reine du microblog, Zhang Yadong, producteur de musique, et Tian Liang, ancien champion olympique.

« L’art cinématographique est celui qui reflète le mieux l’esprit d’un peuple. Grâce à cette édition du panorama du cinéma français, le public chinois gagnera une meilleure compréhension de la culture et du peuple français et nous pourrons renforcer les échanges et la coopération entre nos deux pays », a indiqué M. La Peikang, directeur adjoint du bureau du cinéma de l’Administration d’État de la Radio, du Film et de la Télévision de Chine, lors de la cérémonie d’inauguration.

« Le festival Croisements est une belle vitrine pour le grand public chinois. Cette régularité est une belle chose », a déclaré M. Dong Qiang, professeur de l’Université de Pékin à notre journaliste. Selon lui, le cinéma français a perdu de son pouvoir de rayonnement, surtout pour le public chinois qui est plus habitué aux films américains ou asiatiques. Le cinéma français a besoin de se rattraper. «On n’a plus de vedettes que tout le monde connait. On a passé la période d’Alain Delon, de Jeanne Moreau, même de Sophie Marceau. Le cinéma d’aujourd’hui, ce sont des films d’auteur. On n’est plus dans une période où les grandes vedettes dominent. C’est comme cela dans tous les arts, la littérature, la musique, etc. On a besoin de découvrir, concrètement, un courant par un courant. C’est pourquoi ce genre d’événement est devenu crucial».

Anaïs Martane, photographe française mariée au célèbre acteur chinois Liu Ye, a exprimé ses attentes à China.org.cn : « J’attends avec impatience le festival Croisements chaque année. Le meilleur de la création française arrive maintenant chaque année à Pékin. Des pièces de théâtre populaires en France arrivent ici, c’est super ! ».

Au cours de la 6e édition du festival Croisements, 183 activités culturelles représentant diverses formes artistiques, la danse, la musique, le théâtre, la photographie, le nouveau cirque, ou encore les arts de la rue, seront organisées dans 25 villes chinoises, rassemblant les artistes d’excellence les plus représentatifs des deux pays.