Accord entre Euler Hermes et un assureur chinois pour coopérer en assurance-crédit

Ajouté au 28/03/2011 par SHI Lei

Le premier assureur-crédit français Euler Hermes a annoncé lundi avoir signé un accord avec le groupe China Pacific Insurance Corporation (CPIC) pour forger un partenariat en matière de l’assurance-crédit sur le marché chinois.

Par cet accord de coopération et de réassurance, Euler Hermes et CPIC “s’allient pour offrir aux entreprises chinoises une solution dédiée de transfert du risque pour leurs créances commerciales”, a déclaré l’assureur-crédit français dans un communiqué.

Les entreprises chinoises “ont la possibilité de livrer leurs clients tout en bénéficiant d’une assurance-crédit qui les indemnisera en cas de défaillance de leurs partenaires et de non paiement des factures”, précise le communiqué.

“Euler Hermes accélérera ses investissements en Chine”, a indiqué son président Wilfried Verstraete, dans une interview accordée à Xinhua.

“L’objectif de cet investissement est de participer au développement du marché chinois de l’assurance et d’ouvrir la voie à des accords de coopération sur ce marché, qui enregistre la plus forte croissance au monde”, a expliqué M. Verstraete.

Dans le cadre du partenariat, Euler Hermes apporte sa capacité de réassurance et son expertise de la souscription des risques de crédit commercial, tandis que CPIC apporte sa connaissance du marché chinois et ses réseaux de distribution qui couvrent la Chine continentale.

Numéro un mondial de l’assurance-crédit, Euler Hermes est l’un des leaders de la caution et du recouvrement de créances commerciales. Avec plus de 6.000 salariés présents dans plus de 50 pays, le groupe français offre une gamme complète de services pour la gestion du poste clients. Il avait enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 2,15 milliards d’euros en 2010.

CPIC a son siège à Shanghai. Ses 74.000 salariés et 300.000 agents fournissent un éventail de solutions de prévention des risques, conseils financiers et de gestion d’actifs.

Le groupe allemand Allianz, maison mère d’Euler Hermes, détient 2,8% du capital du groupe CPIC, qui représentent 10,4% des actions cotées à la bourse de Hong Kong.