Aucune radiation détectée en mer de Chine orientale après le séisme au Japon

Ajouté au 22/03/2011 par SHI Lei

Un groupe chinois de surveillance environnementale n’a détecté aucune matière radioactive sur les échantillons prélevés en mer de Chine orientale immédiatement après l’explosion d’une centrale nucléaire dans la côte est au Japon.

Les résultats des premiers tests sur l’eau prélevée n’ont montré aucun signe anormal, a déclaré Xu Ren, directeur du Centre de surveillance environnementale affilié à l’Administration océanique d’Etat.

De nouveaux tests seront menés, quand un deuxième détachement de bateaux de surveillance partira mardi pour prélever des nouveaux échantillons en mer de Chine orientale, a ajouté M. Xu.

Les points de prélèvement de ces échantillons se situent à une distance comprise entre 1 500 et 2 500 km de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. Au moins deux explosions d’hydrogène se sont produites dans la centrale, suite à un séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter dans le nord-est du Japon vendredi dernier et à un violent tsunami (raz-de-marée) déclenché par ce séisme.

Les autorités japonaises ont recommandé aux habitants vivant à proximité de la centrale de Fukushima de rester chez eux, et d’éviter les expositions aux substances radioactives potentielles.