La Fête du printemps chinois fêtée aux quatre coins du monde

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

Dans le 13e arrondissement de Paris, le défilé de la Fête du printemps chinois est devenu une tradition qui attire chaque année plus de 100 000 spectateurs, venus de différentes régions de France pour voir les Parisiens d’origine chinoise fêter leur Nouvel An.

Le défilé de cette année, organisé par la mairie du 13e arrondissement, est prévu pour le 6 février, avec deux nouveautés au programme : un cortège de 40 élèves lisant le “code des élèves” et une manifestation des héros du roman chinois “Au bord du lac” (un roman célèbre en Chine, datant du XIVe siècle), une façon de prier pour le bonheur du public.

Radio France a invité l’Orchestre de la musique traditionnelle de Shanghai à enregistrer un concert pour une émission spéciale d’une heure et demie à l’occasion de la Fête du printemps, diffusé le 2 février au soir, la veille du Nouvel An chinois.

A Madrid, un défilé du Nouvel An chinois a été organisé place Puerta del Sol, pour la deuxième année consécutive. Des enfants y ont exhibé leurs mains sur lesquelles était écrit en caractère chinois “Bonne année”.

A New York, le sommet de l’Empire State Building a été illuminé le 2 février de deux couleurs : le rouge et le jaune, pour célébrer la Fête du printemps chinois. Au rez-de-chaussé, les vitrines ont également adopté l’atmosphère de la fête chinoise, en exposant des articles artisanaux chinois.

“Je ne peux pas croire que c’est l’Empire State Building. Cette couleur rouge me donne l’impression que je suis en Chine, dans une atmosphère de fête chinoise”, a indiqué Martin Corie, un New Yorkais de passage.

Au Caire, un gala de la Fête du printemps chinois a été organisé dans le parc Al-Azhar. Concerts, exposition de broderie, consultations données par des pratiquants de la médecine traditionnelle chinoise, toutes ces activités ont passionné le jeune Mohamed Attaf.

“Je suis intéressé par la culture chinoise, surtout par les articiles liés à l’histoire de la Chine”, a-t-il déclaré.

A Ottawa, des hommes politiques ont dégusté des raviolis chinois à l’ambassade de Chine. Noel Kinsella, le président du Sénat, a annoncé à cette occasion qu’il visitera la Chine au cours de l’année du lapin.

A Sydney, la mascotte du défilé pour marquer la Fête du printemps chinois est bien un lapin, mais un lapin occidental — Bugs Bunny, le héro d’un film d’animation américaine. Des arbres sont décorés d’enveloppes rouges, symboles des cadeaux chinois pour le Nouvel-An.

A Sao Paulo, un carnaval au style chinois marqué par des présentations de Kungfu chinois, des peintures et de la musique folklorique chinoise, a attiré plus de 50 000 spectateurs.

A Buenos Aires, plusieurs activités ont été organisées pour marquer le Nouvel-An chinois, dont la traditionnelle danse du dragon et une foire de produits traditionnels.