La Fête du Printemps a causé davantage d’incendies à Beijing

Ajouté au 14/02/2011 par SHI Lei

La frénésie de feux d’artifice de la Fête du Printemps a causé 194 incendies à Beijing, la capitale chinoise, au cours des six premiers jours des vacances, soit 99 incendies de plus que l’année dernière à la même période.

Toutefois, selon la circulaire publiée mardi par le Bureau municipal des feux d’artifice et des pétards de Beijing, les feux ont été contrôlés avant qu’ils ne provoquent des explosions et la plupart se sont produits à l’extérieur de la ville à proprement parler.

Le Bureau avait précédemment rapporté que deux hommes avaient été tués jeudi dernier, le premier jour du nouvel an lunaire chinois, dans une explosion alors qu’ils allumaient des feux d’artifice de mauvaise qualité.

La circulaire du Bureau a également confirmé mardi que les feux d’artifice tirés entre jeudi et lundi ont blessé 388 autres personnes à Beijing. L’un des blessés a dû subir une ablation chirurgicale du globe oculaire.

Les habitants situés à l’intérieur du cinquième périphérique de Beijing ont le droit de tirer des feux d’artifice sans restriction la veille et le jour du Nouvel an, soit mercredi et jeudi dernier. Cependant, à partir du deuxième jour du nouvel an lunaire les feux d’artifice sont interdits entre minuit et 07h00 et ce jusqu’au Festival des Lanternes qui se tient le quinzième jour du premier mois lunaire, et sont totalement prohibés le reste de l’année.

Les autorités municipales ont mobilisé une patrouille de force de sécurité de 840 000 hommes, comprenant des policiers et des civils, afin de vérifier les sinistres causés par les feux d’artifice au cours des vacances nationales.

Selon les sources du gouvernement municipal, le travail de la patrouille de sécurité sera maintenu jusqu’au Festival des Lanternes.