A l’approche de la Fête du Printemps, les restaurants se frottent les mains

Ajouté au 30/01/2011 par SHI Lei

Après avoir enquêté sur les réservations pour le dîner de la veille du Nouvel An chinois, le 2 février prochain, les experts en ont conclu que le secteur de la restauration va connaître un boom durant la Fête du Printemps.

D’après Wang Ruihua, Vice-secrétaire général de l’Association de l’Industrie de la Restauration de Beijing, la tendance qui voit davantage de personnes sortir pour dîner à la veille du Nouvel An reflète les chiffres de l’année dernière. En se basant sur une enquête menée auprès de centaines de restaurants dans 21 rues de Beijing où sont concentrés les plus célèbres des établissements, il s’avère que la plupart d’entre eux sont déjà réservés à 80% pour le repas le plus important de l’année des familles chinoises.

Les plats traditionnels restent toujours le choix le plus populaire dans les établissements les plus célèbres, comme Quanjude ou Donglaishun, qui sont déjà quasiment complets au moment où nous écrivons ces lignes, et cela bien que la hausse des prix ait fait passer le coût d’une table de dix personnes de 2 000 Yuans (303 Dollars US) à 3 000 Yuans. Certains établissements les plus réputés ont demandé un acompte de 50% à l’avance. Quant aux restaurants occidentaux de Beijing, comme le Moscow Restaurant ou Maxim’s, ils ont dit que les clients pourraient toujours faire des réservations de dîner à la dernière minute.

Tendance qui s’est développée ces dernières années, les villages de vacances situés en périphérie des grandes villes sont également considérés comme des lieux de choix. Un rapport sur les cent restaurants préférés pour le dîner de la veille du Nouvel An 2010 compilé par la Commission Municipale du Commerce de Beijing a d’ailleurs montré que 52% d’entre eux étaient situés en dehors de la ville.

Des données provenant de la commission ont également montré que les ventes des 369 restaurants interrogés durant la semaine de vacances 2010 avaient augmenté de 23,84% d’une année sur l’autre, le taux le plus élevé depuis 2007. La Commission publiera les chiffres pour 2011 au début du mois de février.

Les vacances de la Fête du Printemps sont traditionnellement une période d’affaires faste pour les restaurants. L’année dernière, les ventes dans la province de l’Anhui avaient connu le plus fort taux d’augmentation de toutes les provinces, avec 48,3%. Le Liaoning, le Jiangxi, le Shandong et la Municipalité de Chongqing avaient connu une hausse de près de 20%, d’après des données du Ministère du Commerce.

Afin de résoudre le problème de la pénurie de tables pour le dîner, certains restaurants ont réduit le temps moyen pour les repas à deux heures le soir. Et ceux qui ne réussiront pas à obtenir une table pour le dîner du Nouvel An pourront toujours commander les plats et les emporter pour les déguster à la maison. Dans la Province du Shaanxi, cette activité a connu une progression de 30%.

« La plupart des restaurants ont divisé l’heure du dîner en deux parties –de 16h à 18h et de 18h à 20h », a dit Shi Wanrong, Directeur de l’Association de la Cuisine Chinoise, qui possède aussi un restaurant à Beijing. « Nous avons ouvert les réservations dès la fin des vacances de la Fête Nationale, et nous étions déjà complets avant même le début de l’année 2011 ».

Nombreux aussi sont ceux qui, préparant les dîners à la maison, ont trouvé que les légumes et la viande devenaient de plus en plus chers. Désormais, pouvoir préparer un repas à la fois plantureux et économique à la maison appartient au passé, a dit M. Shi.

« D’une manière générale, les réservations de restaurants et les ventes durant la Fête du Printemps représentent environ trois fois les niveaux normaux. Par exemple, dans mon restaurant qui fait 150 mètres carrés, nous pouvons faire entre 80 000 et 90 000 Yuans par jour durant les vacances, alors qu’en temps ordinaire, nous faisons entre 20 000 et 30 000 Yuans par jour ».

En se basant sur la dernière enquête en ligne de l’Association de la Cuisine Chinoise en 2010, on se rend compte aussi que la majorité des clients déclarent qu’ils dîneront à l’extérieur lors de la prochaine Fête du Printemps. La plupart des participants au sondage ont dit que leur budget pour le dîner serait situé entre 500 et 1 200 Yuans. Quelque 25% ont dit être disposés à dépenser plus de 1 200 Yuans tandis que le reste envisage de dépenser moins de 500 Yuans.

Les restaurants réputés sont ceux qui recueillent le plus de suffrages pour plus de 31,5% des personnes qui ont participé à l’enquête. Le cadre pour le dîner a également été considéré comme plus important que le prix par 30% des personnes.