EDF poursuivra sa coopération stratégique à long terme avec la Chine

Ajouté au 04/01/2011 par SHI Lei

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang et le Premier ministre français François Fillon ont assisté à la cérémonie d’inauguration de Taishan Nuclear Power Joint Venture Company Limited (TNPC).
Récemment, EDF (Électricité de France) a organisé une conférence de presse sur sa coopération avec son partenaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Group) pour les journalistes chinois à Paris. Hervé Machenaud, directeur exécutif du groupe, en charge de la production et de l’ingénierie, a présenté la progression des projets coopératifs et la stratégie internationale d’EDF à cette occasion.

« Depuis les années 1980, EDF a participé à la construction et à l’opération de la centrale nucléaire de Daya Bay à Shenzhen. Pendant 25 ans, nous avons joué un rôle important dans le développement de l’électricité nucléaire en Chine. Dans ce cadre, EDF et CGNPC ont signé un accord sur la construction conjointe de la centrale nucléaire de Taishan dans la province du Guangdong, en appliquant la technique EPR la plus avancée ».

« La coopération avec la Chine est bénéfique aux deux parties. En tant que plus grand opérateur du monde dans le domaine de l’électricité nucléaire, EDF a accumulé une grande expérience, et CGNPC a élaboré le projet le plus colossal du monde pour le développement de l’électricité nucléaire en Chine. Les deux entreprises ont leurs propres spécialités, et le potentiel de coopération est très vaste », a-t-il expliqué.

« En outre, la France utilise pour ses besoins la plus grande proportion d’électricité nucléaire du monde, et la Chine se trouve au premier rang du monde dans le domaine de l’électricité thermique et de l’électricité hydraulique. La coopération est bénéfique aux deux pays, parce qu’on pourra renforcer les échanges dans le domaine de l’électricité nucléaire et établir une relation complète et de long terme », a souligné M. Machenaud.

Au sujet des préoccupations sur la compétitivité de la Chine contre la France après des transferts de technologies clés, il a répondu que « depuis le siècle dernier, la France possède la technique la plus avancée du monde sur l’électricité nucléaire, et la Chine deviendra certainement le plus grand pays producteur. La coopération est donc profitable à tous. Après plusieurs décennies, la relation bilatérale en matière d’électricité nucléaire est plus étroite et solide ».

Selon les prévisions d’EDF, la croissance annuelle de la demande chinoise en électricité sera de 15 % jusqu’en 2020. « EDF va saisir cette opportunité, maintenir sa supériorité technique, et participer au développement de l’énergie en Chine. EDF partagera ses expériences sur la construction, l’aménagement, la réparation des centrales avec la Chine et poursuivra sa coopération stratégique de long terme qui vise au développement durable du monde », a-t-il conclu.