Serge Abou : les pavillons européens obtiennent de grands succès à l’Expo

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

« Le pavillon de l’UE et les pavillons des pays européens ont obtenu de grands succès au cours de ces 180 journées à l’Expo de Shanghai. Le pavillon de l’UE a accueilli plus de sept millions de visiteurs, et le pavillon France a reçu son 8 888 888e visiteur le 15 octobre. Il faut faire la queue devant tous les pavillons européens », a déclaré le 27 octobre Serge Abou, ambassadeur de l’UE en Chine, lors d’une conférence de presse.

En tant que Commissaire général du pavillon de l’UE, M. Abou a visité plusieurs pavillons de l’Expo. « Pour les visiteurs, particulièrement pour les Chinois, c’est une bonne occasion de découvrir le monde, parce que la plupart des Chinois n’ont pas l’opportunité d’aller à l’étranger. Par exemple, plus de six millions de personnes sont allées au pavillon du Maroc pour connaître ce royaume d’Afrique du Nord, dont la population est seulement d’environ 30 millions ».

« D’après moi, l’Expo est également une occasion de communiquer pour les Chinois. J’ai observé que quand les visiteurs font la queue, ils discutent de leurs provinces, logements, salaires, et d’autres sujets actuels en Chine. La Chine est très grande, mais tout le monde y parle chinois et peut communiquer ; en Europe, c’est un peu difficile », a-t-il expliqué.

Concernant les craintes d’unification linguistique en Europe et la question de la sauvegarde des langues minoritaires, M. Abou a déclaré que le problème était résolu. « L’Union européenne a 27 pays membres et 23 langues officielles. Dans les institutions exécutives, par exemple la Commission européenne, ou bien dans les domaines du transport aérien et de la santé, le personnel doit apprendre au moins deux de ces trois langues : l’anglais, le français et l’allemand. Mais les représentants du pays et le public peuvent s’exprimer dans leur langue maternelle dans les conférences de l’UE et obtenir des informations légales dans cette langue ».

XIIe plan quinquennal chinois: aperçu des opportunités et défis de l’Europe

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

Le prochain plan quinquennal de développement de la Chine, qui marquera une avance importante dans le rééquilibrage de la deuxième plus grande économie mondiale, comporte à la fois des opportunités et des défis pour les entreprises de l’Union européenne (UE), a indiqué mardi Duncan Freeman, chercheur à l’Institut bruxellois d’études sur la Chine contemporaine.

« Il y a une volonté de poursuivre les réformes. De nombreuses discussions portent sur le besoin de rééquilibrer l’économie et de rééquilibrer le développement en Chine. Cela constitue le principal élément du plan quinquennal », a affirmé M. Freeman dans une interview accordée récemment à l’agence Xinhua.

Les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) ont achevé la semaine dernière une réunion importante avec l’élaboration d’un projet de plan pour la stratégie de développement économique du pays pour les cinq ans à venir, en vertu duquel la Chine entend développer une économie durable et verte en stimulant la demande intérieure et en investissant dans les technologies propres.

Le nouveau plan quinquennal constituera une avancée en ce qui concerne le souhait de Beijing de parvenir à une croissance plus durable et plus inclusive, a estimé M. Freeman, qui suit de près les politiques économiques de la Chine et ses relations avec l’UE depuis des années.

« La Chine a toujours mis en place des politiques dans de nombreux domaines, tels que la protection sociale et la consommation. Ce dont il est question dans la préparation du plan quinquennal, c’est le rééquilibrage plus cohérent et plus complet du modèle de développement économique chinois », a-t-il souligné.

Selon cet expert belge, les efforts de la Chine visant à rééquilibrer son économie sont concentrés sur deux fronts. L’un consiste à passer d’une croissance basée sur les exportations à un modèle plus durable reposant davantage sur la consommation intérieure, tandis que l’autre consiste à rechercher le bon équilibre entre la croissance économique et la protection de l’environnement.

« On parle évidemment beaucoup de la nécessité d’accroître la consommation intérieure en augmentant les niveaux de revenus de la population chinoise et en développant un système de protection sociale », a poursuivi M. Freeman, tout en estimant que cette évolution ne sera pas facile. « Il faudra beaucoup d’années pour voir émerger des résultats conséquents ».

Le nouveau plan permettra également à la Chine de développer une économie plus écologique et, parallèlement, l’économie verte deviendra un moteur clé du futur développement de la Chine, a-t-il ajouté.

« L’accroissement de la consommation intérieure et les réformes économiques continues en Chine constituent des opportunités pour les entreprises européennes tant en matière d’investissement en Chine qu’en matière d’exportations vers la Chine », a noté M. Freeman, ajoutant que de plus en plus de Chinois souhaitaient acheter des produits européens haut de gamme généralement plus chers.

Quant aux technologies vertes, une étude européenne menée en 2007 montre qu’elles sont, avec les produits haut de gamme et les services commerciaux, l’un des trois secteurs les plus lucratifs du marché chinois à moyen terme pour les entreprises européennes.

Mais l’UE s’inquiète de la concurrence croissante de la Chine alors que les entreprises chinoises sont de plus en plus pointues dans le domaine des technologies vertes.

« Vont donc naître des opportunités ainsi qu’une potentielle concurrence », a ajouté l’expert belge.

La coopération Chine-ASEAN joue un rôle clé dans la paix et le développement régionaux

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

La coopération entre la Chine et l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) s’est progressivement renforcée et a joué un rôle clé dans l’instauration de la paix, de la stabilité et du développement régionaux, a estimé le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung, lors d’un entretien exclusif accordé à l’agence Xinhua.

“Suite à environ deux décennies de développement, la relation entre la Chine et l’ASEAN est devenue l’une des plus complètes et actives des relations qu’entretiennent l’ASEAN et ses partenaires de dialogue”, a indiqué Nguyen Tan Dung, lors de l’entretien préalable au 17e sommet de l’ASEAN et aux sommets connexes entre l’ASEAN et ses partenaires de dialogue.

La zone de libre-échange Chine-Asean (CAFTA), officiellement lancée le 1er janvier 2010, constitue le résultat le plus notable enregistré par les deux parties, a rappelé le Premier ministre, ajoutant que l’établissement de la CAFTA avait facilité le commerce, les investissements et les échanges personnels entre la Chine et l’ASEAN.

Peuplée de 1,9 milliard de personnes, la CAFTA demeure la première du genre mise en oeuvre entre les pays en développement et elle est la 3e plus importante au monde en terme de volume commercial, juste derrière celles établies en Amérique du Nord et en Europe.

Plusieurs politiques favorisant le commerce et les investissements sont appliquées au sein de la CAFTA, où 90% des produits échangés entre la Chine et l’ASEAN sont exemptés des droits de douane.

Selon les statistiques du ministère chinois du Commerce, le montant des investissements cumulés entre la Chine et l’ASEAN a atteint 69,4 milliards de dollars à la fin de juin 2010. L’ASEAN est devenue le 3e marché d’importations et la 4e destination d’exportations de la Chine alors que le volume des échanges commerciaux entre les deux parties s’est chiffré à 185,38 milliards de dollars durant les huit premiers mois de cette année.

Le Premier ministre vietnamien a salué les efforts déployés ces dernières années par la Chine à la construction de la communauté de l’ASEAN, dont un fonds d’investissements de dix milliards de dollars et un prêt de 15 milliards de dollars.

En prévision du 13e sommet ASEAN-Chine, Nguyen Tan Dung a fait savoir que les deux parties devraient continuer à approfondir leurs relations d’intérêt réciproque et contribueraient de façon positive à la paix et à la sécurité régionales.

L’ASEAN regroupe actuellement Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, la Malaisie, le Myanmar, le Laos, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Ayant pour thème “Vers la communauté de l’ASEAN : de la vision à l’action”, le 17e sommet de l’ASEAN et les sommets connexes entre l’ASEAN et ses partenaires de dialogue doivent se dérouler de jeudi à samedi à Hanoï.

Visite de Hu Jintao en France: le nucléaire et l’aviation espèrent de nouveaux contrats

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

La Chine et la France espèrent signer plusieurs documents de coopération dans l’énergie nucléaire civile ainsi que dans l’aviation, a déclaré jeudi Fu Ying, vice-ministre chinois des Affaires étrangères.

Mme Fu a fait cette remarque lors d’un point de presse portant sur la visite du président chinois Hu Jintao en France et au Portugal du 4 au 11 novembre.

La Chine et la France ont établi une coopération fructueuse en matière d’énergie nucléaire civile et d’aviation, citant pour exemple la centrale nucléaire de Daya Bay dans la province du Guangdong (sud), ainsi que la cha?ne d’assemblage final d’Airbus A 320 à Tianjin, a-t-elle poursuivi.

La Chine a une attitude positive envers la France quant au développement de la coopération dans ces deux domaines, ajoutant que les deux parties cherchent ensemble à l’étendre.

En réponse à une question concernant l’impact des grèves actuelles en France, elle a répondu que la situation en France ne bousculerait pas l’ordre du jour du président chinois.

La visite du président Hu en France et au Portugal intervient dans un contexte économique mondial encore instable et à la veille du Sommet du G20 à Séoul.

Cette visite s’inscrit également dans la promotion des relations amicales entre la Chine, la France et le Portugal, et plus généralement entre la Chine et l’UE.

Pendant son séjour en France, M. Hu s’entretiendra avec le président fran?ais Nicolas Sarkozy et rencontrera le Premier ministre Fran?ois Fillon ainsi que d’autres dirigeants fran?ais.

Mme Fu a indiqué que l’objectif de la visite de Hu Jintao en France était de promouvoir un développement stable et à long terme des relations stratégiques entre la Chine et la France.

“La Chine est satisfaite du développement complet des relations bilatérales, mais nous estimons que nos relations doivent refléter les changements actuels”, a ajouté Mme Fu.

La Chine souhaite qu’à travers le dialogue de haut niveau, les deux pays puissent intensifier la compréhension et la confiance mutuelles, et promouvoir un partenariat d’égalité et de respect mutuel entre les deux puissances.

Dans le domaine économique, la Chine espère que cette visite permettra de promouvoir le commerce bilatéral et les investissements afin d’obtenir de nouveaux progrès, a-t-elle fait savoir.

Les dirigeants des deux pays discuteront aussi de la promotion des relations Chine-UE et de la coopération à un niveau international, a ajouté Mme Fu.

Vu que la France prendra la présidence du G20 à la mi-novembre, les deux dirigeants devraient procéder à un échange de points de vue sur le sommet du G20 de Séoul et sur le futur développement du mécanisme du G20, a poursuivi Mme Fu.

Les discussions porteront aussi sur la coopération dans les domaines des hautes technologies, de l’économie d’énergie, de la protection environnementale et des échanges culturels et éducatifs, a-t-elle révélé, ajoutant que les deux parties pourraient signer des accords dans ces domaines.

Lors de son séjour au Portugal, Hu Jintao aura des entretiens avec le président portugais Anibal Cavaco Silva, le Premier ministre Jose Socrates et d’autres dirigeants portugais.

Les deux parties discuteront de l’élargissement de leur coopération dans les domaines du commerce, des investissements, de la construction d’infrastructures, des nouvelles énergies et des échanges culturels, a ajouté Fu Ying.

La Chine souhaite signer des documents de coopération dans ces domaines avec le Portugal, a fait savoir Mme Fu, ajoutant que la coopération économique et culturelle serait au centre des discussions.

Les questions relatives au G20 figuront sur l’agenda de la prochaine visite de Hu Jintao en France

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

La Chine a déclaré jeudi que les questions relatives au Groupe des 20 (G20) figuraient sur l’agenda de la visite du président chinois Hu Jintao en France la semaine prochaine.

La vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying a fait ces remarques lors d’un point presse sur la prochaine tournée du président chinois en France et au Portugal.

A l’invitation des présidents fran?ais Nicolas Sarkozy et portugais Anibal Cavaco Silva, Hu Jintao va effectuer des visites d’Etat dans ces deux pays entre les 4 et 7 novembre.

La visite européenne de M. Hu sera suivie par le sommet du G20 à Séoul, en République de Corée, entre les 11 et 12 novembre.

La France, qui assumera la présidence du G20 après le Sommet de Séoul, a appelé à une réforme du système monétaire et financier, selon des médias.

Lors de son discours devant des ambassadeurs en ao?t, Nicolas Sarkozy s’est aussi engagé à prendre des mesures pour surveiller les fluctuations des prix des matières premières afin d’éviter toute crise économique et financière potentielle.

Selon Mme Fu, la Chine accorde une grande importance aux propositions fran?aises sur les questions concernant le G20, et va maintenir le contact avec la France en la matière.

Les discussions relatives au G20 seront au centre de la visite de Hu Jintao en France, a-t-elle ajouté.

Les membres du G20 — l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Royaume-Uni, le Canada, la Chine, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, la République de Corée, la Russie, L’Arabie saoudite, l’Afrique du Sud, la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne — constituent 90% de la production mondiale, 80% du commerce mondial et les deux tiers de la population mondiale.

Expo 2010 : publication de la Déclaration de Shanghai

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

Des participants de l’Expo universelle de Shanghai ont publié, dimanche 31 octobre, conjointement “la Déclaration de Shanghai”, un “résumé des accomplissements substantiels” de l’événement de 184 jours. Cet événement avait pour but d’innover et de trouver des solutions aux différents défis dans l’urbanisation.

La Déclaration de Shanghai est aussi “une expression des aspirations partagées du peuple du monde pour une “Meilleur ville, meilleure vie”, selon le communiqué rendu public au cours d’un forum du Sommet en marge de l’Expo.

L’Expo de Shanghai va se clôturer dimanche soir.

Les participants sont parvenus au consensus -à travers les expositions des pavillons, et la démonstration des meilleures pratiques urbaines et des échanges- selon lequel la compréhension et la quête d’une vie meilleure étaient à la fois les bases et les moteurs du développement urbain.

Selon la déclaration, il est nécessaire de réexaminer les relations entre l’homme, la ville et la planète.

Les participants ont souhaité construire des villes qui créaient l’harmonie entre peuples différents, entre développement et environnement, entre héritage culturel et innovations futures.

Ceux-ci ont également proposé que le 31 octobre, le jour de la clôture de l’Expo Shanghai 2010, deviendrait la Journée Internationale des Villes Meilleures, afin que les idées et les pratiques de l’Expo de Shanghai puissent perdurer, se renouveler, progresser et continuer à être des sources d’inspiration pour le développement futur.

L’Expo de Shanghai, qui se déroule du 1er mai au 31 octobre dans la métropole financière chinoise avec pour le thème “Meilleure ville, Meilleure vie”, a attiré la participation de 246 pays et organisations internationales, ainsi que plus de 70 millions de visiteurs, un nouveau record dans l’histoire de l’Expo universelle.

Chine : Cérémonie de clôture de l’Expo universelle 2010 de Shanghai

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

La cérémonie de clôture de l’Exposition universelle de Shanghai a débuté dimanche soir à Shanghai, marquant ainsi la fin de cet événement de 184 jours.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao et d’autres personnalités ont participé à cette cérémonie.

Le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan a déclaré que cette exposition avait rapproché la Chine et le monde. Une Chine plus ouverte, généreuse et développée culturellement, qui avance de manière stable avec les autres pays du monde vers un avenir plus brillant pour tous.

Selon lui, l’esprit de l’Expo va continuer de rayonner de génération en génération.

“Je suis convaincu que la vision de cette “Meilleure Ville, Meilleure Vie” va devenir une réalité,” a-t-il affirmé.

Le président du Bureau international des Expositions, Jean-Pierre Lafon, a qualifié l’Exposition universelle de Shanghai de succès stupéfiant.

“Shanghai montre qu’avec une organisation magistrale, une volonté de réussite et une campagne de communications internationale excellente, une Exposition universelle suscite toujours une vraie fascination,” a-t-il indiqué.

Première exposition universelle à avoir lieu dans un pays en développement, cet événement a attiré 246 pays et organisations internationales et 73 millions de visiteurs. Le nombre de participants et de visiteurs sont désormais des records dans l’histoire des expositions, dont la première édition remonte à 1851 à Londres.

Couvrant une superficie de 5,28 kilomètres carrés, le site de l’Expo est devenu un village mondial où les personnes peuvent non seulement voir de rares trésors culturels du monde entier — des chars de bronze et des sculptures de cheval de la période des Royaumes combattants à la statue de la déesse Athena de la Grèce antique, en passant par les chefs-d’oeuvre impressionnistes de la France — mais aussi profiter de la diversité de la culture du monde au moyen de plus de 20 000 activités culturelles.

L’Expo de Shanghai est considérée par la Chine comme un autre événement national splendide, suite aux Jeux olympiques 2008 de Beijing qui ont montré au monde la puissance économique et politique de la Chine.

L’Expo 2010 de Shanghai : un événement qui entrera dans l’histoire (SYNTHESE)

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

L’Expo de Shanghai 2010, qui prend fin officiellement dimanche, s’est attiré les applaudissements des dirigeants de différentes parties du monde et des responsables des organisations internationales. L’événement a apporté des contributions importantes aux échanges et à la coopération entre différents pays ou régions du monde.

L’Expo de Shanghai 2010 entrera dans l’histoire et établira un précédent en matière de normes pour l’Expo universelle, a déclaré Vincent Loscertales, secrétaire-général du Bureau international des Expositions (BIE).

“Vous avez battu de nouveaux records : un nombre record de participants, un nombre record de visiteurs, et vous avez construit le plus important site jamais construit”, a-t-il indiqué.

Avec l’Expo de Shanghai, la Chine a réussi à interpréter et à instaurer complètement les valeurs de l’éducation, de l’innovation et de la coopération, fondement des valeurs fondamentales véhiculées par l’Exposition universelle, selon lui.

Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco, lors d’une visite de travail effectué en mai à Shanghai, a déclaré que l’Expo de Shanghai “fournissait une opportunité à tous les pays et à toutes les organisations de communiquer (au public) leurs valeurs et leurs activités”.

Il s’agit d’un grand événement pour la Chine et pour toute la communauté internationale, qui a suscité l’intérêt du public pour la culture et le développement durable, a affirmé Mme Bokova.

Joan Clos, directeur exécutif de l’UN-Habitat, a félicité le comité d’organisation de l’Expo Shanghai et le gouvernement chinois pour ce “travail magnifique”. Il s’est déclaré également impressionné par les importants changements survenus à Shanghai au cours des deux dernières décennies.

L’Expo 2010 de Shanghai s’est avéré aussi impressionnante que les JO 2008 à Beijing. Cet événement révèle la grandeur et l’important potentiel de la Chine, a déclaré la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite.

Le fait que 246 pays, régions et organisations internationales participent à l’Expo de Shanghai signifie que la population a une profonde confiance en la capacité des autorités chinoises à organiser avec succès des événements internationaux du genre, a affirmé le Premier ministre sri-lankais D. M. Jayaratne.

L’Expo de Shanghai est un grand succès et un événement unique et historique dont les participants et les visiteurs se rappelleront de nombreuses années plus tard, a-t-il ajouté.

Shanghai est une ville internationale impressionnante dotée d’une vision unique, de son propre style et de son propre sens. “Je crois que l’Expo de Shanghai a mis en lumière remarquablement les qualités constitutives de la ville, en permettant aux participants de l’exposition de communiquer un message clair sur leur propre place dans le monde et leur relation avec Shanghai et la Chine”, a déclaré Quentin Bryce, gouverneure générale de l’Australie.

Jose Freches, commissaire général du pavillon français, a comparé la signification de l’Expo 2010 de Shanghai à l’Expo de 1900 à Paris.

C’est un événement historique qui reflète les changements et la transformation dans la société, selon lui. “‘Meilleure ville, meilleure vie’, c’est un terme d’actualité”, a-t-il déclaré.

L’Expo de 2010 à Shanghai est la première exposition universelle organisée dans un pays en développement, attirant 246 participants (pays, villes, régions, organisations internationales…) et plus de 70 millions de visiteurs.

Londres a organisé la première Exposition universelle en 1851 à Crystal Palace dans le jardin Hyde Park, dans la capitale britannique.

Suivant »