Les détails de la visite du président Hu Jintao en France

Ajouté au 17/11/2010 par SHI Lei

Quels cadeaux le président Sarkozy a-t-il offerts au président Hu ?

Le président chinois Hu Jintao a reçu lors de sa visite d’État en France de grands crus de Bordeaux. Son épouse a reçu un « grand parfum » dans un flacon en cristal de Baccarat, a-t-on appris de l’Élysée.

Les vins offerts à M. Hu ont des millésimes correspondant aux dates importantes de l’histoire de la Chine et de sa vie, par exemple 1942 (sa naissance), 1949 (établissement de la République populaire de Chine), 1964 (établissement des relations sino-françaises), 1978 (lancement de la politique de réforme de l’ancien président Deng Xiaoping), 2002 (élu secrétaire général du Comité central du PCC) et 2008 (Jeux olympiques de Beijing).

Le couple chinois a également offert des cadeaux au président français et à son épouse : un buste de Montesquieu sculpté par Yuan Xikun pour le président Sarkozy, et une broche en argent représentant une fleur de prunier pour Carla Bruni-Sarkozy.

Pour accueillir M. Hu à l’aéroport, la France a choisi une Renault Vel Satis.

Quelles automobiles la France a-t-elle utilisées pour servir cette visite ?

Les trois grandes marques automobiles françaises ont participé à la bonne opération de cette visite de cinquante-quatre heures. Selon des internautes chinois, il s’agissait d’une bonne publicité.

De son hôtel à l’Élysée, Hu Jintao a pris une Peugeot 607.
À son arrivée à Nice, M. Hu a été conduit par une Citroën C6.

Où a séjourné le président chinois ?

À Paris, le président Hu Jintao et sa suite sont descendus à l’Hôtel Four Seasons George V Paris. C’est un palace luxueux établi en 1928, situé près des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement de Paris. Il abrite l’un des meilleurs restaurants du monde avec « le Cinq ».

À Nice, la délégation chinoise a séjourné à l’Hôtel Negresco. C’est l’un des rares témoins de l’hôtellerie du début du XXe siècle. Ses façades suivent une trame néo-classique, avec une ornementation opulente quasi baroque.

Visite du Président chinois en France : une avancée majeure dans la coopération nucléaire

Ajouté au 17/11/2010 par SHI Lei

La visite d’Etat du 4 au 6 novembre dernier a permis de rappeler le grand attachement des 2 pays à la relation franco-chinoise et de réaffirmer leur volonté de soutenir et d’aller plus loin dans le développement de ce partenariat historique, notamment dans le domaine nucléaire.

Dans le cadre de cette visite officielle faisant suite à celle du Président français en avril dernier, la France et la Chine ont décidé d’approfondir davantage la coopération nucléaire, d’étendre les champs de coopération et de développer ensemble de nouveaux projets, y compris sur des marchés tiers, tout en poursuivant les projets de coopération en cours d’exécution.

Le renforcement de la coopération dans le domaine nucléaire a été marqué par 3 événements majeurs :

* la signature d’ un contrat de fourniture de 20 000 tonnes d’uranium sur 10 ans, d’un montant de 3,5 milliards de dollars.

* la signature d’un accord industriel de coopération dans le domaine du traitement-recyclage des combustibles usés, un document constituant « la dernière étape avant un contrat commercial » selon la partie française. L’accord prévoit de construire une usine de type La Hague et une usine de type fabrication de combustible MOX afin que la Chine dispose d’une usine de retraitement pour réduire considérablement les résidus et éviter trop de problèmes de stockage

* le lancement d’une coentreprise à parts égales pour la production et la commercialisation des tubes de zirconium pour la fabrication d’assemblages de combustibles. Située à Shanghai, l’usine sera opérationnelle à la fin 2012.

Sous l’impulsion de cette visite, la relation franco-chinoise a amorcé une nouvelle phase destinée à faire progresser encore davantage le partenariat global stratégique entre les 2 pays.

Alibaba va t’il remplacer Ebay avec Aliexpress?

Ajouté au 17/11/2010 par SHI Lei

Alors qu’en France Ebay est connus de tous, et Alibaba d’uniquement de quelques professionnels ou passionnés, la tendance pourrait bien s’inverser dans les années à venir. Les revenus étrangers d’Alibaba génèrent pour l’instant 2% du chiffre d’affaire de la société, mais il est prévu qu’à moyen terme cette proportion atteigne les 30% !

Accord de coopération franco-chinois sur la lutte contre les changements climatiques

Ajouté au 16/11/2010 par SHI Lei

Dans le cadre de la visite d’Etat du Président chinois Hu Jintao, Jean-Louis Borloo, Ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, et Zhang Ping, Président de la Commission nationale de la réforme et du développement de la République populaire de Chine, ont signé un accord de coopération entre la France et la Chine dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques.

« Cet accord symbolise la qualité du partenariat franco-chinois en matière de lutte contre les changements climatiques. Il est une étape importante dans la perspective de la conférence internationale de Cancun de décembre prochain qui devra renforcer les acquis obtenus lors de la conférence de Copenhague de décembre 2009 », a déclaré Jean-Louis Borloo.

Cet accord met en œuvre les engagements pris par les deux pays en novembre 2007 lors de la visite du Président de la République en Chine.

Les domaines de coopération concerneront l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation aux changements climatiques, le renforcement des capacités administratives à lutter efficacement contre les changements climatiques et les mécanismes de marché (MDP).

Le Ministère de l’ écologie, de l’ énergie, du développement durable et de la mer, et la Commission nationale de la réforme et du développement ont été chargés de piloter cette coopération qui associera l’ensemble des parties prenantes françaises et chinoises. Côté français, l’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’AFD (l’Agence française de développement), le Ministère des affaires étrangères et le ministère de l’économie prendront part à la mise en œuvre des différentes actions de partenariat.

Visite d’État de HU Jintao en France – Signature d’une convention de prêt de l’AFD

Ajouté au 16/11/2010 par SHI Lei

Une convention de prêt d’un montant de 28 millions d’euros a été cosignée le 4 novembre à l’Élysée par son Excellence M. KONG Quan, ambassadeur de Chine en France représentant le Ministère chinois des Finances, et par M. Dov ZERAH, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD), en présence de HU Jintao et Nicolas Sarkozy.

Cette convention de prêt concerne le financement de la construction d’un réseau de chauffage urbain pour la municipalité de Jinzhong, située dans la province du Shanxi.

JPEG – 513.8 ko

Cette opération s’inscrit dans la mise en œuvre de la Déclaration conjointe sur le changement climatique, signée par les présidents Nicolas Sarkozy et HU Jintao à Pékin en novembre 2007.

Le projet vise à doter la ville de Jinzhong d’un réseau centralisé de chauffage urbain. Il prévoit de construire la première phase d’un réseau de chaleur, alimenté par une centrale à co-génération nouvellement construite, et qui desservira une surface totale d’environ 10 million de m². Ce réseau se substituera aux anciennes chaufferies d’ilot et de quartier, particulièrement inefficaces et très polluantes. Le projet permettra ainsi d’éviter annuellement l’émission d’environ 400 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2). Il aura également un effet positif sur la santé publique et le confort de vie des habitants de Jinzhong en évitant l’émission de plusieurs milliers de tonnes de dioxyde de souffre (SO2) et de suie chaque hiver et en améliorant le service public de chauffage urbain. Ces impacts environnementaux sont particulièrement importants dans la province du Shanxi dont l’économie centrée sur l’exploitation du charbon engendre une pollution locale et globale importante.

Le coût total du projet est estimé à 66 millions d’euros auquel l’AFD participe à hauteur de 28 millions d’euros. Le concours de l’AFD servira à l’achat d’équipements.

L’AFD en Chine Institution publique financière, l’Agence Française de Développement (AFD) agit, depuis plus de 60 ans et dans plus de 60 pays, pour combattre la pauvreté et préserver les biens publics mondiaux.

L’AFD intervient en Chine depuis 2004 dans le cadre d’un mandat de lutte contre le changement climatique. Ce mandat a été réaffirmé par la Déclaration conjointe sur le changement climatique adoptée par les Présidents Sarkozy et HU Jintao en novembre 2007 à Pékin.

L’intervention de l’AFD en Chine se décline ainsi selon deux objectifs reflétant les préoccupations stratégiques de la France en Chine :

* Découpler croissance économique et émissions de gaz à effet de serre,
* Nourrir les accords bilatéraux par des partenariats franco-chinois.

Au-delà des économies d’émissions de gaz à effet de serre induites par les projets que réalise l’AFD, l’effet recherché est d’accompagner les politiques publiques chinoises vers des modes de développement plus sobres en carbone.

A la fin 2010, le cumul des engagements nets de l’AFD en Chine devrait s’élever à près de 820 millions d’Euros pour 15 projets, répartis dans les secteurs suivants : efficacité énergétique, énergies renouvelables, développement urbain et rural durable.

Véhicules électriques : coopération scientifique de haut niveau entre la Chine et la France

Ajouté au 16/11/2010 par SHI Lei

À l’occasion du 25e Salon international des véhicules électriques, hybrides et à piles à combustible (EVS 25) à Shenzhen, une délégation française composée d’entrepreneurs et de chercheurs s’est rendue en Chine du 7 au 12 novembre.

« Au cours de sa visite en France, le président chinois Hu Jintao a inspecté spécialement une usine d’automobiles électriques à Nice. Avec l’approfondissement de leur relation, la Chine et la France ne sont pas seulement un vendeur et un acheteur. Nous avons besoin également de recherches communes sur la technologie automobile et l’industrie émergente. Nous avons un grand potentiel de coopération dans ce domaine », a déclaré le 11 novembre Hervé Ladsous, ambassadeur de France en Chine, lors d’une réception d’honneur pour la délégation.

Sur les difficultés du développement du marché, Eric Prosé, président de Tilter et membre de la délégation, a expliqué au journaliste de China.org que « dans un véhicule, nous avons deux cent soixante cellules, contre les quatre au maximum d’un appareil photo. Aujourd’hui, la plus grande difficulté est de trouver une échelle de contrôle électronique qui permet à toutes ces cellules de communiquer de manière harmonieuse, et une autonomie longue distance. L’un de nos défis majeurs est d’utiliser 100 % de l’énergie disponible, de manière fiable et en assurant la sécurité du système de batterie, contre l’utilisation actuelle de 80 % de sa capacité ».

« J’étais venu ici pour trouver un fabricant de batteries qui nous convient, et j’ai été surpris du dynamisme du marché chinois, cela me donne envie d’aller plus vite que prévu vers la création d’une nouvelle usine pour proposer mon véhicule ici ». À propos des coopérations concrètes conclues lors de la visite avec des entreprises chinoises, il a gardé le secret, mais « une coopération scientifique de haut niveau a été établie entre la Chine et la France dans le domaine du véhicule électrique », a-t-il révélé.

Le conseiller pour la Science et la Technologie de l’ambassade de France en Chine, Norbert Paluch, a confirmé ces propos : « La délégation a visité le Centre de recherche sur le véhicule électrique de l’Académie des sciences de Chine, et a conclu des échanges avec les ingénieurs de l’Université de Tsinghua, soit deux des meilleurs établissements chinois dans le domaine. Les deux pays vont continuer à promouvoir la coopération scientifique de haut niveau ».

« Les deux pays ont déjà eu beaucoup de coopérations sur la production de l’électricité nucléaire, une composante importante du véhicule électrique et de la protection de l’environnement, donc, à l’avenir, je suis convaincu que la Chine et la France peuvent développer ce secteur », a répondu M. Prosé aux inquiétudes sur la pollution engrangée par ces activités.

« Les coopérations industrielles dans ce domaine n’ont pas toutes commencé, mais cela est normal. Il faut beaucoup de confiance et des accords de partenariat, ce qui prend du temps », a-t-il indiqué.

Le superordinateur chinois Tianhe – premier reconnu comme le plus rapide du monde

Ajouté au 16/11/2010 par SHI Lei

Le supercalculateur chinois Tianhe-1A devient est le plus rapide du monde dans la liste publée dimanche par les chercheurs américains et européens.

Association « Carrefour France Sichuan » … 10 ans déjà !

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

Le 2 Juin 2010, Jean François Lemoux, Directeur Général international de Groupama accueillait au Siège Social de l’entreprise à Paris les membres de l’Association « Carrefour France Sichuan » et leurs invités pour une conférence-table ronde autour du thème « Chine-Sichuan : actualités, accélérations et nouvelles dynamiques ».

Les quelques deux cents participants à cette soirée ont écouté les interventions des meilleurs experts français de l’économie et des entreprises chinoises rassemblés autour de Bernard Debray, président fondateur de l’Association.

Les travaux furent conclus par un discours particulièrement apprécié de Philippe Guelluy, ancien ambassadeur de France en Chine qui a dressé un tableau réaliste de l’actualité politique, économique et humaine chinoise. Il a souligné les efforts remarquables de l’Association et l’intérêt majeur représenté par l’évolution du Sichuan et ses potentialités.

Les membres de l’association se sont ensuite réunis pour fêter le 10ème anniversaire de l’Association, en se remémorant les actions très concrètes menées depuis sa création : missions d’entreprises conduites dans la province en partenariat avec l’Association des Dirigeants Commerciaux de France (DCF), accueil en France de nombreuses délégations sichuannaises, organisation d’expositions…

L’activité de l’association s’appuie tant en France qu’au Sichuan sur un réseau d’associations et d’institutions, et plus particulièrement au Sichuan avec la Chambre de Commerce Internationale du Sichuan (CCPIT), le Centre d’Incubation de PME de l’Union Européenne à Chengdu (EUPIC), et bien évidemment avec le Consulat Général de France et le Bureau Ubifrance à Chengdu.

Au-delà de ces actions, il faut mettre en avant la dimension éducative, culturelle, humaine de l’association composée de bénévoles, hommes et femmes français et chinois, de bonne volonté, tous acteurs de la vie économique, culturelle et sociale.

Chine/Mali : échange de messages de félicitations à l’occasion du 50e anniversaire de l’établissement des relations bilatérales

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

Le président chinois Hu Jintao et son homologue malien, Amadou Toumani Touré, ont échangé lundi des messages de félicitations à l’occasion du 50e anniversaire de l’établissement des relations bilatérales entre la Chine et le Mali.

Prochaine ouverture du 3e Festival du Film de l’UE en Chine

Ajouté au 03/11/2010 par SHI Lei

« Forts du grand succès des deux précédentes éditions du Festival, nous sommes fiers de vous annoncer que le 3e Festival du Film de l’Union européenne aura lieu du 1er novembre au 2 décembre 2010 », a déclaré le 27 octobre Serge Abou, ambassadeur de l’UE en Chine, lors d’une conférence de presse.

Cette année, le festival prend de l’ampleur puisqu’il se déroulera non seulement à Beijing et Chengdu, mais également pour la première fois à Xi’an. Le festival offrira un large choix de longs et courts métrages de toute l’Union européenne.

Le festival, qui est financé par la délégation de l’Union européenne en Chine et soutenu par l’ambassade de Belgique, invite les pays membres de l’UE à présenter un film récent et ayant rencontré du succès dans son pays d’origine. La sélection permettra au public chinois de découvrir de nouvelles facettes du cinéma européen.

Cette année, la moitié des films seront diffusés dans des cinémas commerciaux de Beijing, Chengdu et Xi’an. Les projections auront lieu au Star City Cinema et au Broadway Cinémathèque MOMA à Beijing ; les projections à Chengdu se tiendront au Stellar Yingdu Multiplex, et à Xi’an au Bona New Horizon International Cineplex.

La seconde moitié des longs métrages, ainsi que les deux programmes de courts métrages seront projetés dans les centres culturels européens suivants : le Centre culturel français, l’Institut Cervantes, l’École internationale de l’ambassade d’Allemagne, l’Institut italien de la culture, et la salle de projection de l’ambassade de Pologne. Chaque film sera projeté en langue originale avec des sous-titres en anglais et en chinois.

« Précédent Suivant »