L’ambassade de Chine en France organise une réception pour célébrer la fête nationale

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

Le 15 septembre, l’ambassade de Chine en France a organisé une réception à Paris pour célébrer le 61e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Plus de 1 000 Français et ressortissants chinois de tous milieux y ont participé.

La garde des sceaux Michèle Alliot-Marie a déclaré : « La fête nationale est une date importante pour la Chine. C’est un honneur pour moi d’être témoin de cette occasion et de l’approfondissement de l’amitié sino-française ». À propos de son passage au ministère français de la Défense, elle s’est rappelée qu’« au cours de cette fonction, la coopération sino-française sur l’industrie militaire s’est bien développée. Et dans le futur, j’espère que les deux pays pourront s’efforcer ensemble de promouvoir la paix mondiale et les intérêts des peuples chinois et français ».

Selon Kong Quan, ambassadeur de Chine en France, « la Chine et la France accordent une grande importance à leur relation bilatérale. Dans la nouvelle période, les dirigeants des deux pays veulent des coopérations renforcées pour agir face aux nouveaux défis. La relation sino-française devrait plus stable à haut niveau. En outre, les échanges quotidiens entre les peuples des deux pays reflètent le dynamisme de la relation bilatérale. Les personnes de tous les milieux français ont confiance dans le développement de la Chine, ils sont heureux de la qualité de la relation sino-française et pleins d’attentes sur l’approfondissement de l’amitié sino-française ».

Le cube d’eau s’offre une nouvelle vie et devient un parc d’attraction

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

Le Centre national aquatique, plus connu sous le nom du “cube d’eau”, s’est transformé. L’ancienne piscine olympique est devenue un parc de loisirs à haute valeur commerciale. Son destin nous montre qu’il est possible, non seulement d’hériter du patrimoine olympique, mais également d’en tirer le meilleur.

2 ans après que Michael Phelps a gagné 8 médailles d’or dans ses piscines, le Cube d’Eau attire de nouveau l’attention. Il a été réaménagé pour devenir le Parc aquatique de magie et de joie de Beijing, le plus grand parc aquatique indoor d’Asie.

Les travaux de rénovation ont coûté 200 millions de yuans, soit environ 32 millions de dollars américains. Le parc de 12 mille mètres carrés possède désormais une piscine à vagues, une rivière de paresse, pléthore de toboggans aquatiques et une scène sur laquelle il est possible de donner concerts et autres spectacles.

Alan Mahony est le directeur du parc.

Alan Mahony

Directeur général

Parc aquatique de magie et de joie de Beijing

“Ce qui rend ce parc unique, c’est vraiment le cube d’eau et la structure du bâtiment. Comme vous le savez, il s’agit d’une structure architecturale primée. Donc ce que nous avons fait, c’est que nous avons regardé le design bleu et le design aquatique, et l’avons ré-introduit dans le thème du parc aquatique.”

Bien que l’été s’approche de sa fin, le parc a été un succès, attirant plus de 70 mille visiteurs depuis son ouverture le 8 août.

Les visiteurs de Chine et d’ailleurs doivent chacun payer 200 yuans, soit environ 30 dollars américains, pour barboter dans le parc.

Parmi eux, il y a Mme. Yin de Mongolie intérieure.

Madame Yin

Fonctionnaire du gouvernement

Mongolie Intérieure

“J’ai emmené ma fille ici pour nous amuser. Le parc est couvert et l’eau est chauffée, donc les enfants ne tombent pas malades facilement. Il y a également des boissons et de la nourriture, c’est plus pratique qu’aller à la plage.”

Alors que beaucoup de sites olympiques rencontrent des problèmes d’entretien après les Jeux, le Centre national aquatique continue à faire des vagues. Et le nouveau parc aquatique permettra aux visiteurs de profiter de l’héritage olympique de Beijing pour bien des années encore.

Une Exposition de photos touristiques sur la Chine a lieu à Paris

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

L’Exposition de photos touristiques sur la Chine a ouvert ses portes dans le Centre de la culture chinoise à Paris, au bord de la Seine, le 16 septembre, et durera une semaine.

L’Exposition est conjointement organisée par l’Office de Paris du Bureau d’Etat du Voyage et du Tourisme de Chine. On y trouve une cinquantaine de photos divisées en quatre parties : « Beijing », « Route de la Soie », «Habitations traditionnelles» et « Minorités ethniques ». L’Exposition montre de beaux paysages naturels et les us et coutumes de minorités ethniques de la Chine.

« Nous espérons pouvoir aider, par cette exposition, un plus grand nombre de Français à connaître la Chine, à venir voir et à voyager en Chine. Nous espérons que le tourisme renforcera la compréhension mutuelle entre les peuples des deux pays », a dit He Guangwei, président honoraire de l’Association chinoise du tourisme et ancien directeur du Bureau d’Etat du Voyage et du Tourisme de Chine.

« Le Bureau du Tourisme de Paris a tout fait pour accueillir les touristes chinois et accroîtra ses aides aux touristes français partant pour la Chine », a dit pour sa part la représentante du Bureau du Tourisme de Paris, ajoutant que « Cette exposition ouvrira la porte pour un plus grand nombre de Français désireux de faire des visites touristiques en Chine ».

Zidane arrive à Hangzhou avec sa femme, des voeux pour les Bleus et C. Ronaldo

Ajouté au 19/09/2010 par SHI Lei

Hier après midi, l’ancien joueur français Zinedine Zidane est arrivé à Hangzhou (capitale de la province du Zhejiang) avec sa femme Véronique pour participer à l’inauguration d’une marque. Portant un costume noir et des chaussures argentées, la star française a attiré les regards de tout le monde bien qu’il ait pris sa retraite y a plus de 4 ans.

Le mari a tenu le sac de sa femme lors de la visite de la galerie marchande. Il a aussi beaucoup parlé de sa famille. Aux yeux des fans, Zidane est une idole très amicale qui a donné des autographes aux supporters sans se préoccuper de ses gardes du corps.

Un Zizou aimable

“Zizou! Zizou!”, les cris ont accompagné le prodige français dès qu’il est descendu de la voiture. Très proche de la galerie, il ne s’est pas dirigé directement vers la salle mais vers les fans.

“Je suis excité, Zidane a signé sur deux maillots bleus et un du Real. Je suis une des trois personnes qui lui ont serré la main “, a dit Ma Xue, venant de l’Université de Nanjing. “J’ai lu la nouvelle depuis un mini-blog le 15 septembre et avant de venir ici, je suis allé à Shanghai sans le rencontrer. Aujourd’hui je n’avais pas grand espoir de le trouver mais heureusement j’ai ‘touché’ mon idole:”.

Trois filles ayant fait des études en France ont eu plus de chance. Après avoir obtenu un billet d’entrée, elles ont poussé des cris « Zizou, je t’aime.». En entendant la langue de son pays, l’ancien capitaine des Bleus s’est une fois de plus éloigné des gardes et a pris des photos avec elles.

Après avoir coupé le ruban de soie, le couple est entrés dans le magasin de cette marque pour le visiter. Selon les paroles de la directrice, Madame Song, Zidane a porté le sac de sa femme en parcourant le magasin.

Les Bleus sont toujours ses favoris

« J’ai été très occupé pendant ma carrière sur la pelouse, et ces dernières années je jouis de la vie avec ma famille. », lors de l’entretien suivant il a beaucoup parlé de sa famille. « Mon fils Enzo joue bien au foot. Et comme plusieurs autres enfants il aime bien ce sport. Mais en tant que père, j’espère bien plus qu’il pourra avoir des succès dans les études. S’il est capable de devenir joueur professionnel, ça dépend. », a dit Zidane.

Bien qu’il ait quitté le monde du foot, des médias ont tout de même posé des questions sur ce qu’il pense du joueur vedette actuel du Real Madrid, C. Ronaldo. «Je ne connais pas trop Ronaldo mais c’est un joueur avec du potentiel. L’année dernière il a eu d’excellentes performances. Je pense qu’il aura un meilleur développement lors de sa carrière. ».

Une des plus célèbres stars de l’équipe de France, Zidane a aussi été questionné sur les Bleus. « L’équipe a maintenant un nouveau sélectionneur. Blanc est un bon choix qui a plein de capacité et de force pour entraîner l’équipe nationale de France. C’est une période difficile mais je crois que notre équipe ira de mieux en mieux dans l’avenir. ».

Le groupe est sorti une heure et demie plus tard. Selon certaines informations, Zidane restera en Chine pour environ 36 heures. Ce matin il est parti pour Shanghai depuis Hangzhou et a fini sa 3e visite en Chine avant de prendre l’avion vers la France

Le gouvernement chinois apporte son soutien aux entreprises étrangères

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Le Conseil des Affaires d’Etat, ou le gouvernement chinois, a annoncé qu’il apporterait son soutien aux entreprises cotées sur le continent chinois dans leur recherche d’investisseurs stratégiques étrangers et qu’il élargirait les canaux de financement des entreprises étrangères, au moment où certaines sociétés étrangères se plaignent du climat de l’investissement en Chine.

Dans ses dernières directives destinées à faciliter les investissements étrangers, publiée jeudi, le Conseil des Affaires d’Etat a également annoncé que les entreprises qualifiées pour le faire pourront émettre des actions, des obligations de société, et des bons à moyen terme sur le marché chinois.

Cette initiative est considérée comme le dernier geste du gouvernement dans son soutien aux entreprises étrangères, à la suite d’une série de nouvelles directives sur le développement des investissements directs étrangers dévoilée en avril dernier.

D’après les analystes, elle a aussi pour but de soulager les inquiétudes manifestées à l’étranger, selon lesquelles les climats des affaires en Chine est en train de devenir défavorable pour les entreprises étrangères.

Mais pour Li Xiaogang, Directeur du Centre de Recherche sur les Investissements Etrangers à l’Académie des Sciences Sociales de Shanghai, « La Chine est entrée dans une période critique de transformation de son environnement économique, et cela ne peut se faire sans la participation des entreprises étrangères, qui ont été un important moteur du développement économique du pays ces trente dernières années ».

C’est une situation gagnant-gagnant pour les entreprises, qu’elles soient locales ou étrangères, car les sociétés étrangères dont les finances ont souffert de la crise financière peuvent trouver des fonds sur le marché chinois, qui dispose encore de vastes liquidités, a dit M. Li.

Et pour les enterprises chinoises qui luttent encore dans la queue de peloton de la chaîne des valeurs industrielles, des liens avec des entreprises étrangères sont une bonne expéreince d’enseignement, a-t-il ajouté.

D’après les analystes, ces dernières directives faciliteront l’afflux des investissements étrangers en Chine, et les investisseurs étrangers continueront à jouer un rôle important dans la restructuration économique du pays dans les décennies qui viennent.

Lors de sa rencontre avec la Chancelière allemande Angela Merkel en juillet, le Premier Ministre Wen Jiabao avait d’ailleurs réaffirmé que la Chine faisait toujours bon accueil aux entreprises étrangères et leur offrirait un traitement identique à celui des entreprises locales.

En dépit des accusations venant de l’étranger disant que l’environnement de l’investissement en Chine devient de plus en plus difficile, les investissements directs étrangers dans le pays ont continué à augmenter en juillet, de 29% en plus par rapport à l’année précédente. Cette augmentation montre bien que les investisseurs étrangers ont toujours envie d’opérer en Chine, un des économies les plus dynamiques du monde, disent les analystes.

Construction en Chine d’un navire de forage pétrolier en eau profonde le plus grand du monde

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

La construction du navire de forage pétrolier en eau profonde le plus grand du monde a commencé dans la province du Liaoning dans le nord-est de la Chine.

Selon un contrat signé avec la banque allemande Deutsche Verkehrs-Bank (DVB), l’entreprise chinoise COSCO Dalian Shipyard va construire le navire baptisé “Dalian Pioneer” dans ses chantiers navals de la ville de Dalian.

“Le navire coûtera plus de 500 millions de dollars et il sera le premier navire de forage pétrolier en eau profonde construit par la Chine”, a indiqué Wang Xingru, directeur général de COSCO Dalian.

La construction, qui a débuté dimanche, devrait s’achever en 2010, a-t-il ajouté.

Avec une coque de 290 mètres de long et de 50 mètres de large, le navire est conçu pour recueillir jusqu’à un million de barils de pétrole brut.

Le navire forera des puits de pétrole avec un haut degré d’efficacité et de sécurité dans des champs pétroliers internationaux.

Il pourra travailler dans des eaux allant jusqu’à une profondeur de 10 000 pieds et forer des puits d’une profondeur de plus de 30 000 pieds.

La Chine révise la loi afin de mieux protéger le patrimoine culturel immatériel

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Le Conseil des Affaires d’Etat (gouvernement chinois) a soumis lundi une loi sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) de la Chine en première lecture à l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Le projet d’amendement propose l’établissement de listes représentatives du patrimoine culturel immatériel national et local afin de sauvegarder le patrimoine à valeur historique, littéraire, artistique ou scientifique.

Le Conseil des Affaires d’Etat et les gouvernements locaux doivent créer des listes de PCI séparément, tandis que les gouvernements de district doivent faire des enquêtes régulières de PCI, précise le projet d’amendement.

Les organisations étrangères sont autorisées à faire ces enquêtes seulement après avoir obtenu l’approbation du gouvernement chinois, et ces enquêtes doivent être menées en collaboration avec les institutions de recherche universitaires chinoises, est-il indiqué dans le projet.

Le projet d’amendement se compose de six parties, dont la définition du PCI, les mécanismes pour les enquêtes de PCI, la régulation de l’héritage du PCI, et les pénalités pour la destruction du PCI.

Le PCI se définit comme étant les expressions et pratiques culturelles et traditionnelles des divers groupes ethniques de la Chine qui ont été transmis d’une génération à l’autre et qui sont devenus une partie intégrante du patrimoine culturel d’un groupe.

Les objets matériels et les sites de ces expressions et pratiques sont aussi reconnus comme faisant partie du PCI par le projet d’amendement.

“Il est urgent que la Chine mette en vigueur une loi pour renforcer la protection et la conservation du PCI car certains d’entre eux sont en train d’être détruits par les modes de vie modernes,” a fait remarquer Cai Wu, ministre de la Culture, en expliquant le projet d’amendement au Comité permanent de l’APN.

Certaines cultures traditionnelles disparaissent rapidement, et l’absence de loi protégeant le PCI fait qu’il est difficile de freiner ces disparitions, a indiqué Cai.

Cai a noté qu’un certain nombre de politiques et de mesures avaient été mises en place pour protéger le PCI, ajoutant que la loi proposée donnerait un statut légal à ces politiques et mesures.

Le projet d’amendement de la loi sur le patrimoine culturel immatériel a été présenté lors de la session bimestrielle du Comité permanent de l’APN, qui s’est ouverte lundi.

PRÉSENTATION 2ÈME APPEL À PROPOSITIONS PROGRAMME RÉGIONAL BIO-ASIE

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

1. LE PROGRAMME REGIONAL BIO-ASIE

Le programme régional Bio-Asie est une initiative de la coopération française lancée vers l’Asie afin de susciter et renforcer dans la région les collaborations de haut niveau et les mises en réseau en matière de recherche et développement dans le domaine des substances naturelles, de l’étude de la biodiversité à la valorisation par des utilisations durables des substances naturelles en santé, pharmacie, nutrition, agronomie, cosmétique ou énergies renouvelables, qui constituent un enjeu majeur des sciences du vivant. Le programme est mis en oeuvre par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) en concertation avec :

Les services pour la science et la technologie des Ambassades de France en Asie ;
Les organismes de recherche et les établissements d’enseignement supérieur français apparentés au programme, dont le CNRS et ses instituts, le CIRAD, l’IFREMER, l’IRD, l’INSERM, l’Institut Pasteur, le MNHN, l’INRA ;
Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) ;
Le Ministère de la Santé et des Sports, le Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, et le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi. En partenariat avec la France, le programme concerne les dix pays de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN : Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam), l’Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon, Taiwan) et l’Asie du Sud (Inde, Pakistan).
OBJECTIF

L’objectif du programme est de soutenir l’internationalisation de la recherche française, de renforcer sur la base du bénéfice mutuel les collaborations de haut niveau avec les pays asiatiques émergents et développés, et de contribuer à l’intégration régionale des pays les moins avancés de la zone dans le domaine des substances naturelles à travers la promotion d’une recherche d’excellence et de soutien aux communautés scientifiques asiatiques.

STRATEGIE DE MISE EN OEUVRE

Le programme vise à :

Présenter l’offre de partenariat française dans le domaine des substances naturelles et développer des instruments d’échanges et d’information ;
Sélectionner et financer des projets de recherche fondamentale et appliquée, ayant une dimension potentielle de transfert et d’innovation technologiques, à vocation régionale entre la France et au moins deux pays asiatiques partenaires, dont au moins un des pays suivants : Birmanie, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Pakistan, Philippines, Thaïlande, Vietnam ;
Encourager des futures participations à d’autres programmes régionaux et multilatéraux dans ce secteur et dans cette zone (Europe-Asia Meeting, Banque Asiatique de Développement, Agence Universitaire de la Francophonie…).
2. CALENDRIER DU 2EME APPEL A PROPOSITIONS

Lancement de l’appel à propositions* : 20 mai 2010 Date limite de dépôt des candidatures : 20 septembre 2010 Evaluation/sélection des projets : octobre/novembre 2010 Notification des projets : décembre 2010

*Publication du formulaire en français et en anglais mis en ligne sur le site du programme Bio-Asie : www.bioasiafrance.org.

3. INSTRUCTIONS POUR LA CONSTITUTION ET L’ENVOI DU DOSSIER DE CANDIDATURE THEMATIQUES

L’appel est ouvert à tous les sujets dans les domaines de recherche et d’innovation liés aux substances naturelles. Cependant, les thématiques suivantes, présentées et discutées lors du dernier séminaire régional Bio-Asie à Keelung – Taiwan les 26 et 27 novembre 2009, sont particulièrement encouragées pour l’appel 2010 :

Biodiversité, écologie et préservation des écosystèmes terrestres et aquatiques (effet du changement climatique et de l’intervention humaine, lutte contre les espèces envahissantes, rôle des communautés locales, inventaire de la biodiversité marine, écologie marine, écologie des espaces littoraux, taxonomie, paiement des services environnementaux -PSE-, aspects légaux, développement durable dans les projets).
Substances naturelles d’origine terrestre et aquatique (nouvelles sources de produits naturels, micro-organismes associés aux invertébrés marins, banque asiatique des produits naturels, biomimétisme, analogues des produits naturels).
Valorisation dans les domaines de la santé et de la pharmacie, des cosmétiques, de la nutrition, de l’agronomie et des énergies renouvelables. Par ailleurs, les projets comprenant une dimension sociétale seront encouragés.
NATURE ET DUREE DU PROJET

Chaque projet doit obligatoirement comporter un volet recherche et peut inclure des volets innovation et/ou formations doctorales ou post-doctorales. La durée d’un projet est fixée à deux ans. Les financements sont alloués sur une base annuelle. Le versement d’une récurrence en début de seconde année (dont le montant pourra être réévalué) est subordonné à la soumission d’un rapport intermédiaire par le chef de projet et à son approbation par le MAEE.

CRITERES D’ELIGIBILITE

Les projets du programme Bio-Asie s’adressent aux unités et laboratoires de recherche, publics ou privés, rattachés à des établissements d’enseignement supérieur, des organismes de recherche ou des entreprises. La participation du secteur privé est encouragée.
Chaque projet doit associer au moins une équipe française à au moins deux équipes issues de deux pays asiatiques différents, dont au minimum une équipe d’un des pays suivants : Birmanie, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Pakistan, Philippines, Thaïlande, Vietnam.
MONTAGE FINANCIER DU PROJET

Le montant total accordé, par le MAEE et les organismes de recherche français partenaires du programme Bio-Asie, ne pourra excéder un total de 40 000 € pour les deux années du projet, soit 20 000 € par an.
Les budgets consolidés présentés devront expliciter les recettes prévisionnelles (sources et montants) et les dépenses programmées pour chaque année du projet. Les financements sont accordés sur une base annuelle.
Les porteurs de projets français prendront contact avec la direction des relations internationales de leur organisme de rattachement ou de l’université d’accueil de leur laboratoire en amont de la soumission du projet et du comité de sélection afin de présenter leur projet.
Cette démarche consiste à anticiper un éventuel cofinancement de leur part lors du comité de sélection où il constituera un critère éliminatoire.
Les contributions financières de partenaires asiatiques ou français doivent être annoncées dans la rédaction du projet.
La contribution sollicitée auprès du MAEE au titre du programme régional Bio-Asie ne pourra concerner qu’une participation à la prise en charge du surcoût international des projets, c’est-à-dire à la mobilité de chercheurs, de doctorants ou de post-doctorants (frais de voyage et de séjour) ou à l’organisation d’ateliers et de séminaires internationaux (mobilité et logistique). Le coût moyen estimé des indemnités de mission et des frais de voyage devra être indiqué. Tout autre financement nécessaire à la mise en oeuvre des projets, en particulier celui concernant les équipements (à l’exception du petit matériel) et les bourses d’études de longue durée, devra être assuré par les moyens propres aux laboratoires ou par d’autres sources.
CRITERES ET MODALITES DE SELECTION

Après vérification de l’éligibilité des propositions, chaque dossier est soumis à une expertise scientifique coordonnée par le MAEE et le MESR. Un comité de sélection se réunit ensuite pour décider des projets retenus, sur la base des conclusions de l’évaluation, des critères d’opportunité et des disponibilités budgétaires. Ce comité est composé de représentants du MAEE, du MESR, ainsi que de représentants des organismes et instituts co-financeurs. Outre l’excellence scientifique, les principaux critères d’appréciation sont :

La compétence des équipes ;
La qualité des infrastructures ;
Le caractère novateur du projet ;
La nature nouvelle de la coopération ;
L’intérêt de la constitution du réseau de partenariat pour la réalisation du projet ;
La complémentarité des équipes ;
Le transfert mutuel de compétences ;
La qualité de l’intégration de pays hétérogènes en terme d’avancement de leurs capacités en R&D ;
Les retombées scientifiques, sociétales ou industrielles prévisibles ;
La participation de post-doctorants ou de jeunes chercheurs à la mobilité ;
La qualité et l’effectivité des cofinancements français et étrangers ;
Le cofinancement par l’un des organismes de recherche partenaires du programme Bio-Asie.
MISE EN OEUVRE DES PROJETS

L’acceptation du projet est notifiée à la structure porteuse par courrier du MAEE.
Les modalités et le calendrier des versements des contributions des bailleurs de fonds autres que le MAEE sont définis entre ceux-ci et la structure porteuse du projet.
Les modalités et le calendrier des versements du MAEE sont les suivants : o Signature d’une convention de financement entre l’Agence Française de Développement (AFD), mandatée par le MAEE pour la mise en oeuvre pratique de son soutien, et la structure porteuse du projet ; o Versement par l’AFD de la contribution financière effective du MAEE pour la 1ère année du projet suite à la signature de la convention indiquée ci-dessus ; o Versement par l’AFD de la contribution financière effective du MAEE pour la 2ème année de la proposition suite à la production par le porteur de projet d’un rapport d’étape faisant état du budget réalisé et du compte rendu technique pour la 1ère année, ainsi que d’un plan d’emploi prévisionnel et de la programmation technique pour la 2ème année.
Le porteur de projet produit un rapport final d’activités, à transmettre au MAEE et aux autres bailleurs de fond, dans les trois mois qui suivent la clôture du projet.
Attention : si le porteur de projet est rattaché à une institution asiatique, un co-porteur rattaché à une institution française doit être indiqué de sorte qu’un établissement gestionnaire basé en France, cosignataire de la convention tripartite avec le MAEE et l’AFD, soit bien identifié.

PROPRIETE INTELLECTUELLE

Lire attentivement le document joint au formulaire, relatif aux bonnes pratiques portant notamment sur les règles de propriété intellectuelle. Le dépôt du projet inclut, de fait, l’adhésion, par toutes les parties, à ces règles.
Il appartient aux porteurs des projets sélectionnés de conclure un accord de partenariat incluant des clauses relatives à la propriété intellectuelle. Le MESR-DREIC/DGRI se tient à la disposition des équipes pour toutes les aides souhaitées pour établir cet accord.
SOUMISSION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Les formulaires de candidature en français ou en anglais sont téléchargeables sur le site du programme Bio-Asie : www.bioasiafrance.org

Carrefour attaque en justice une chaîne chinoise pour contrefaçon de sa marque

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Le géant de la grande surface Carrefour basé à Paris a découvert avec stupéfaction que plus de 160 magasins de sa chaîne étaient enregistrés dans la ville de Fuyang dans la province de l’Anhui (Est).

En cause selon le distributeur, l’Anhui Jiale Supermarket Chain Co., Ltd et ses filiales ont été accusés de violer les règles de libre concurrence et de contrefaire la célèbre marque. Une affaire assez grave pour que Carrefour SA initie une procédure judiciaire contre son concurrent.

La chaîne locale de supermarchés est accusée d’utiliser illégalement le logo “Jialefu”, la version chinoise du nom d’entreprise “Carrefour”.

Le tribunal populaire intermédiaire de Hefei a jugé la plainte recevable. Et les auditions, qui ont commencé le 18 août, sont toujours en cours.

Carrefour considère que les supermarchés Jiale utilisent un logo bleu similaire au sien sur leurs enseignes, étiquettes, reçus et sacs. De quoi -selon la marque hexagonale- tromper le consommateur et entretenir la confusion. Voilà donc pourquoi Carrefour demande à Jiale de retirer son logo et de lui verser 6 millions de yuans de dédommagement (882 164 dollars US) au titre du préjudice subi.

Fondée en 2002, Jiale était à l’origine enregistrée comme étant la “Anhui Fuyang Jialefu Business and Commerce Co., Ltd”. En août 2009, l’entreprise s’est re-baptisée, passant de “Jialefu” à “Jiale”. Au total, Jialefu/Jiale a ouvert plus de 160 supermarchés dans la ville de Fuyang et ses environs. La marque chinoise prétend ne pas avoir contrefait la marque française car celle-ci a déjà changé d’appellation avant le dépôt de la plainte.

Enfin, le logo chinois de Carrefour “Jialefu” signifiant littéralement “famille heureuse” en chinois, celui-ci ne constitue pas selon Jiale une marque déposée distincte.

Le pavillon France offre des gateaux de lune

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Afin de célébrer la Fête de la lune, fête traditionnelle chinoise qui tombe cette année le 22 septembre, les chefs du restaurant du pavillon français à l’Expo ont récemment commencé à préparer des gâteaux de lune chinois.

Le gâteau est disponible à la vente dans le pavillon français.

« Précédent Suivant »