Alibaba.com Projette Des Acquisitions Dans Les Prochains Trimestres

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

La société chinoise exploitant une plateforme commerciale en ligne, Alibaba.com Ltd., devrait annoncer davantage de partanriats stratégiques, dont des acquisitions, dans les quelques trimestres à venir, afin de construire une nouvelle plateforme d’e-commerce en gros, a déclaré jeudi son directeur général David Wei, selon Dow Jones.

Séminaire professionnel franco-chinois de l’édition sur la littérature

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Les services culturels de l’Ambassade de France en Chine, en partenariat avec le BIEF, tiendront leur 4ème séminaire professionnel franco-chinois de l’édition sur la littérature le samedi 28 août 2010 au Centre Culturel français de Pékin.

La Nouvelle Vague française et le Cinéma chinois

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

La naissance de la Nouvelle Vague française coincide avec la période d’une relative ouverture en Chine, avant le début de la Révolution culturelle. Ainsi au début des années 1960, certains films comme « Les 400 coups » de François Truffaut ou « Hiroshima mon amour » d’Alain Resnais ont été présentés aux professionnels chinois. Des articles sur la Nouvelle Vague ont aussi été traduits en chinois et publiés dans la revue Dianying Yishu – l’art cinématographique. Des cinéastes chinois de cette époque ont déjà réalisé certains films portant les marques de la Nouvelle Vague. A citer comme référence « Zhang Ga l’enfant soldat » (Xiao Bing Zhang Ga) réalisé par Cui Wei en 1963. Dans ce film le plan séquence est utilisé de façon systématique. « Un autre grand cinéaste chinois de cette 3è génération, Ling Zi Feng, avait un projet de film sans dialogue sur l’histoire de la Mongolie (??????) » révèle Xu Feng, professeur en histoire du cinéma à l’Institut d’art dramatique de Pékin. « Ce serait une révolution dans le langage du cinéma chinois. Mais il n’a pas encore pu réaliser son film que commençait la Révolution culturelle. C’est la Nouvelle Vague chinoise avortée. » rajoute ce critique chinois, qui est aussi un spécialiste de la Nouvelle Vague.

En 1981, la réalisatrice francophone Zhang Nuan Xin, inspirée par François Truffaut, a réalisé son premier long métrage « Sha Ou » – Mouette, racontant la vie d’une sportive. Le style du film est lyrique et pour la première fois dans l’histoire du cinéma chinois, une actrice est non professionnelle. Ce film est l’introduction de la notion du film d’auteur en Chine.

Mais seulement quand la 5è génération de cinéastes est apparue en 1982 qu’on parle naturellement de la Nouvelle Vague chinoise. « Il est indéniable que pour la forme, l’influence a commencé à l’époque de la Cinquième génération quand au début des années 80, les cinéastes chinois ont lu avec un intérêt extrême les essais de André Bazin, le père spirituel de la NV. » commente Luisa Prudentino, spécialiste du cinéma chinois. Bazin s’oppose à la conception des intrigues et insiste sur la manifestation de la réalité, convaincu que « La caractéristique esthétique de la photographie est qu’elle est capable de refléter la vérité ». De ce fait, il considère que le montage n’est pas essentiel et encourage les cinéastes à respecter la puissance originelle des images. « Ce principe alors y est pour beaucoup dans l’utilisation de la part de Chen Kaige ou Tian Zhuangzhuang du plan-séquence, surtout dans leurs premiers films respectifs, Terre jaune et Le voleur des chevaux. » analyse Luisa Prudentino.

L’influence dans le fond se fait bien sentir dans les films de la 6è génération, avec entre autres ceux réalisés par Lou Ye , Jia Zhangge et Wang Xiao Shuai. Ces derniers sont attirés par l’exploration pure et dure de la réalité. De ce point de vue, ils se sont rapprochés davantage à cette idée de humanisme que la Nouvelle Vague française avait introduit jadis. Comme les cinéastes français de l’époque, ils ont la même volonté d’innover le mode de narration et les méthodes, les thèmes et les matières de leurs films.

En Chine Continentale, Lou Ye est considéré comme le réalisateur le plus proche de la Nouvelle Vague. En dehors, le cinéaste Hongkongais Wong Kar-Wai semble être le plus influencé par cette tendance.

La 10ème édition du Festival International du film de Changchun

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Avec 200 films projetés et 12 prix attribués chaque année, le Festival a collaboré, depuis ses débuts, avec une vingtaine de pays.

Outre la catégorie compétition officielle, les projections d’avant-premières, rétrospectives ou encore forum, les films étrangers sont projetés dans la catégorie Panorama. Cette année, quatre films français seront présentés dans la section : Paris de Cédric Klapisch, Magique de Philippe Muyl, Ensemble c’est tout de Claude Berri et Prête-moi ta main d’Eric Lartigau.

Les statues de Mao Zedong et d’autres grands hommes à Montpellier

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

La ville de Montpellier érigera les statues de dix grands hommes ayant marqué le XXe siècle, notamment l’ancien président chinois Mao Zedong et Lénine, fondateur du premier pays socialiste.

Chine : les jeunes mariés, invités d’honneur du pavillon français à l’Expo Universelle de Shanghai

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Le pavillon français de l’Exposition Universelle de Shanghai a décidé de jouer avec la réputation de romantisme de la France: le pavillon offre en effet sa bénédiction aux jeunes mariés.

Petite explication de Franck Serrano, le directeur du pavillon français. “Si un couple se présente dans sa tenue de mariage, les époux deviennent nos invités d’honneur. Ils n’ont pas à suivre la file d’attente et recevront des cadeaux et des certificats spéciaux”.

“Avec tout le contenu sérieux de l’Expo, nous voulons juste amener un peu de joie et permettre aux visiteurs d’avoir leur propre souvenir personnel de leur journée à l’Expo” précise-il.

“Les chinois associent la France au romantisme et à l’art de vivre”, précise Franck Serrano. Avant d’a

Une haute responsable rencontre la nouvelle coordinatrice en Chine de l’ONU

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Chen Zhili, vice-présidente du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, le parlement chinois), a rencontré vendredi la nouvelle coordinatrice résidente des Nations unies en Chine, Renata Lok Dessallien.

Chen Zhili, vice-présidente du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, le parlement chinois), a rencontré vendredi la nouvelle coordinatrice résidente des Nations unies en Chine, Renata Lok Dessallien.

Renata Lok Dessallien est entrée en fonction en mai 2010 en succédant Khalid Malik, dont le mandat s’est terminé en avril. Elle est aussi la nouvelle représentante en Chine du Programme de l’ONU pour le développement.

Plus tôt vendredi, Chen Zhili a également rencontré à Beijing une délégation du Parlement européen.

Dirigée par Monika Hohlmeier, membre du parlement et ancienne ministre de l’Education de l’état fédéral allemand de Bavière, la délégation s’est entretenue avec Mme Chen sur les liens entre la Chine et l’Europe ainsi que sur la coopération sino-allemande dans le domaine de l’éducation.

La Réunion au Pavillon France

Ajouté au 23/08/2010 par SHI Lei

Du 15 au 31 août l’espace Focus présente l’île de la Réunion, sa population, ses paysages (qui viennent d’être classés au patrimoine mondial de l’Unesco, son potentiel économique et scientifique. Un site internet www.liuniwang888.cn en chinois permettra de prolonger cette action qui vise à resserrer les liens entre ce territoire, où vit une importante communauté d’origine chinoise, et la Chine.

18e Congrès International d’Esthétique à Beijing

Ajouté au 16/08/2010 par SHI Lei

Le 18e Congrès International d’Esthétique se tient du 8 au 13 août à Beijing dans l’Université de Pékin.

Ayant pour thème la “diversité de l’esthétique”, le congrès regroupera plus de 800 universitaires venus de plus de 60 pays pour partager leurs vues philosophiques sur l’esthétique, a annoncé Gao Jianping, secrétaire général de la Société internationale d’esthétique (IAA), lors d’une conférence de presse lundi.

Dix sujets sont traités lors du congrès, y compris les esthétiques occidentale et non-occidentale, la définition de l’art et l’analyse des concepts de l’art.

“Le congrès est une occasion excellente pour les universitaires chinois de comprendre les derniers développements de l’esthétique dans d’autres pays. Il nous permettra en même temps de présenter les concepts esthétiques chinois au reste du monde”, a indiqué Ye Lang, directeur du Centre de l’esthétique et de l’éducation esthétique de l’Université de Pékin.

Le congrès comprend des groupes de discussions sur l’art chinois, l’éducation artistique et l’esthétique de la danse.

Le Congrès International d’Esthétique a eu sa première session à Berlin en 1913. Il était à l’origine un club d’universitaires de l’esthétique occidentale.

Le congrès tri-annuel est devenu le plus grand événement académique du monde pour les spécialistes de l’esthétique. Sa 17e session a eu lieu à Ankara en Turquie en 2007.

La Chine prépare une loi pour limiter les prix dans les industries monopolisées

Ajouté au 16/08/2010 par SHI Lei

Le gouvernement chinois prendrait des mesures pour limiter le prix des biens et des services monopolisés, selon un avant-projet de règlement publié lundi.

Le Bureau des affaires législatives du Conseil des affaires d’Etat (gouvernement central) a indiqué que cet avant-projet de règlement sur la surveillance et l’examen des prix des marchandises et des services serait soumis au public avant le 1er septembre.

En Chine, les prix de certaines marchandises et services, tels que les ressources naturelles, les services publics et les biens rares, sont fixés par le gouvernement ou par des opérateurs sous la direction du gouvernement, et non pas par le marché.

La loi du prix de la République populaire de Chine stipule que ces articles et services doivent être soumis à la supervision et à l’examen de leurs coûts.

Cependant, la circulaire publiée par le Bureau des affaires législatives sur son site internet a indiqué que des ambiguïtés demeuraient quant aux modalités de la surveillance et à l’examen des coûts, particulièrement concernant certains objets au coût “déraisonnable”

Selon la circulaire, le gouvernement doit examiner les coûts d’opération et plafonner les prix des industries monopolisées, en vue de mieux protéger les intérêts des consommateurs.

« Précédent Suivant »