Ciné-club de l’Alliance Française de Canton

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Dans le cadre de son rendez-vous cinéma, l’Alliance Française de Canton vous propose : samedi 10 juillet 2010, “Un cœur en hiver” de Claude Sautet ; samedi 7 août 2010, “Après vous” de Pierre Salvadori.

L’euro faible attire en Europe des Chinois épris de shopping

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La dévaluation de l’euro face au yuan incite plus de Chinois à visiter les pays européens, où ceux-ci achètent plus de produits de luxe.

Li Yaoyi, qui habite à Hangzhou, capitale de la province orientale du Zhejiang, a fait récemment un voyage plutôt “fructueux”.

“Un sac à main de marque coûte 1 000 euros, soit environ 8 000 yuans : c’est 1 400 yuans de moins que sur la même période de l’année dernière”, a-t-il indiqué.

Louis Vuitton, Omega et consorts sont désormais moins chers en Europe qu’à Hong Kong ou Macao, deux autres destinations pour le shopping prisées des Chinois, a ajouté M. Li.

Dans les agences de voyage des villes de l’est de la Chine, la demande pour des séjours en Europe est forte et la plupart des séjours affichent complets jusqu’à septembre .

Le nombre de groupes qui partent faire les boutiques en Europe en juillet et en août a explosé de près de 30% par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué Wang Fang, directrice adjointe de l’agence Shanghai Jinjiang International Travel Co.

Les vols vers les grandes villes d’Europe ont vu leur prix bondir de 10% depuis juin, a déclaré Chen Xin’an, responsable de la branche du Zhejiang de l’agence China Travel Service Group.

Les voyages pour faire du shopping sont de plus en plus populaires avec la dévaluation de l’euro, a expliqué Chen.

L’euro a chuté de prés de 20% face au yuan depuis fin 2009.

La Chine va recycler des déchets de la Russie et de la RPDC

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine va construire un gigantesque centre pour recycler les déchets de la Russie et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) dans une ville à la croisée des deux pays, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Xinjiang : la rénovation de la vieille ville de Kachgar respecte son style séculaire

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le projet d’aménagement général et de rénovation des maisons délabrées de la vieille ville de Kachgar est considéré par les habitants locaux comme le plus important projet d’amélioration des conditions de vie de la population dans l’histoire de la ville.

Un OVNI perturbe les vols au-dessus de Hangzhou

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Un objet volant non identifié (OVNI) a perturbé mercredi dans la soirée le trafic aérien au-dessus de la capitale provinciale du Zhejiang, Hangzhou, a annoncé jeudi le gouvernement municipal.

L’aéroport de Xiaoshan a été fermé après que l’OVNI ait été détecté vers 21h, et certains vols ont été détournés vers les aéroports de villes comme Ningbo et Wuxi, a précisé un porte-parole de l’aéroport.

L’aéroport a depuis repris son activité, et plus de détails seront donnés après enquête, a-t-il ajouté.

Une source bien informée sur le sujet a toutefois confié jeudi que les autorités avaient appris que l’OVNI faisait déjà l’objet d’une enquête.

Mais ce n’était pas le moment adéquat pour révéler publiquement l’information car il y avait des implications militaires, a-t-il dit, ajoutant qu’une explication officielle devrait être donnée aujourd’hui vendredi.

Les vols à destination de Hangzhou ont été détournés vers les aéroports les plus proches, à Ningbo dans la province du Zhejiang, et à Wuxi dans la province du Jiangsu. Les vols en partance de Hangzhou ont quant à eux été retardés de trois à quatre heures.

Un membre du personnel travaillant au bureau d’information de l’aéroport a déclaré n’avoir « aucune idée » du nombre de vols touchés par la fermeture.

Le nouveau mécanisme d’échanges parlementaires de haut niveau " fera date" dans les relations franco-chinoises, déclare Accoyer

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président de l’Assemblée nationale française Bernard Accoyer juge que le lancement de la Grande commission Chine-France, mécanisme d’échanges parlemenataires réguliers de haut niveau, ” fera date” dans les relations bilatérales.

Les sociétés étrangères pourront être cotées en bourse en Chine dès l’année prochaine

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

La Chine pourrait permettre aux entreprises étrangères de vendre des actions à la Bourse de Shanghai à compter de l’année prochaine, ouvrant ainsi le plus grand marché du monde aux ventes d’actions et permettant à la ville d’avancer vers un statut de centre financier international.

« Les travaux de préparation se poursuivent assez bien », a dit Fang Xinghai, directeur général du bureau des services financiers de Shanghai. Quand on lui a demandé à quelle date les entreprises étrangères seraient autorisées à être cotées à la Bourse de la ville, il a répondu « A un moment de l’année prochaine, j’espère ».

HSBC Holdings Plc et le London Stock Exchange Group Plc sont parmi les premières enterprises qui ont exprimé leur intérêt pour une cotation à Shanghai lorsque la Chine ouvrira le plus grand marché du monde aux ventes d’actions par des sociétés étrangères. D’après PricewaterhouseCoopers, le 5 juillet, les entreprises pourraient collecter quelque 500 milliards de Yuans (74 milliards de Dollars US) lors de leur introduction en bourse à Shanghai et Shenzhen cette année, soit plus que dans n’importe quel autre pays.

« Avoir un tableau d’entreprises étrangères crée un marché des capitaux plus profond et plus vaste », dit Peter Alexander, de chez Z-Ben Advisors à Shanghai. « C’est l’une des étapes multiples pour atteindre le but fixé, faire de Shanghai un centre financier mondial ». La Commission Chinoise de Régulation des Titres et la Bourse de Shanghai « ont pris les devants » pour préparer les règles régissant les offres d’actions par des sociétés étrangères dans la ville, a dit M. Fang.

La Bourse de Shanghai a été contactée par des sociétés étrangères du secteur des finances, des télécommunications, des biens de consommation et des industries de fabrication pour vendre leurs actions dans la ville, avait dit M. Fang au mois de mai.

Deux entreprises étrangères et une « red chip » (une entreprise contrôlée par des propriétaires chinois et cotée à l’étranger) pourraient faire leurs débuts sur le tableau international de la Bourse de Shanghai dès la seconde moitié de cette année, avait déclaré le 5 juillet Frank Lyn, Responsable de marché pour PwC Chine.

Mais la baisse de la bourse, qui a eu pour conséquence que les actions de Shanghai ont été échangées au rabais à Hong Kong, a rendu les offres du continent chinois moins attirantes pour les entreprises étrangères, dit Jonathan Masse, gérant de fonds chez AlphaShares Inc., basée à Walnut Creek, en Californie. Les entreprises « qui ont une forte activité en Chine auront sans doute moins envie de se faire coter en bourse sur le continent chinois, car tout capital collecté n’aurait qu’une valeur au rabais sur le plan international », dit-il.

HSBC et Wal-Mart

Les actions de type A, libellées en Yuans, qui sont quasiment réservées aux seuls investisseurs locaux, sont tombées le mois dernier en dessous du niveau des actions du continent échangées à Hong Kong, et cela pour la première fois depuis quatre ans, d’après le Hang Seng China AH Premium Index. Le Président de la Commission Chinoise de Régulation des Titres, Yao Gang, avait annoncé le mois dernier lors d’un forum à Shanghai que les problèmes légaux et juridictionnels devaient être résolus avant que la cotation internationale ne puisse commencer.

HSBC, la plus grande banque européenne en termes de valeur de marché, basée à Londres, attend que les règles régissant la cotation de sociétés étrangères à Shanghai soient établies, avait déclaré le mois dernier à Shanghai son PDG, Michael Geoghegan. L’établissement prêteur britannique compte bien lever une « somme significative » à la Bourse de Shanghai, avait-il dit.

Quant à la Bourse de Londres, elle envisage d’être cotée à Shanghai d’ici la fin 2011, avait dit son PDG, Xavier Rolet, en juin. Coca-Cola Co, General Electric Co et les magasins Wal-Mart Stores Inc figurent aussi parmi les entreprises américaines qui pourraient chercher à être cotées en Chine, avait écrit John Tang, Stratège chez UBS AG, dans un rapport rédigé en juillet 2009.

Wu Bangguo appelle la Chine et la France à forger un nouveau partenariat économique et commercial durable

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président du comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine (APN, Parlement chinois), Wu Bangguo, a appelé vendredi la Chine et la France à forger un nouveau partenariat économique et commercial “étroit, durable et à long terme”.

“Nos deux pays devront envisager et développer leur coopération économique et commerciale avec une vision stratégique et gagnant- gagant, faire valoir leurs atouts respectifs et renforcer leur coopération pragmatique en vue de bâtir ensemble un nouveau partenariat économique et commercial qui soit étroit, durable et à long terme”, a souligné M. Wu dans un discours prononcé lors d’un forum éconmique et commercial à Paris.

Pour ce faire, M. Wu a proposé aux deux parties d’approfondir la coopération dans la réalisation des projets structurants.

“La Chine entend renforcer davantage sa coopération avec la France dans le domaine de la recherche et du développement aérospatiale afin de prolonger la chaîne industrielle, élargir leur coopération tous azimuts dans le développement de l’électronucléaire, et intensifier leur coopération technologique concernant la TGV et les transports sur rails, de manière à faire valoir le rôle d’entraînement des grands projets”, a-t-il dit.

La partie chinoise, a-t-il dit, en ouvrant sa porte à davantage d’investissements français, encourage les entreprises chinoises performantes et compétitives à aller en France pour s’y développer.

Lors de ce forum, qui a rassemblé deux cents entrepreneurs chinois et français, Wu Bangguo a aussi recommandé d’ouvrir de nouveaux champs de coopération.

“Nous espérons que les entreprises chinoises et françaises pourront saisir les opportunités offertes par la restructuration économique des deux pays pour élargir leurs champs de coopération et approfondir leur coopération mutuellement bénéfique sur la base existante”, a affirmé M. Wu, arrivé mercredi à Paris pour une visite de sept jours en France.

Selon lui, l’approfondissement de cette coopération passe par des projets de recherches conjoints, des projets-pilotes, le développement en commun de technologies et l’élargissement des investissements mutuels.

Il a aussi plaidé pour un perfectionnement de l’environnement d’investissement et de commerce.

“La Chine et la France devront continuer à travailler ensemble, conformément aux principes de l’honnêteté, des bénéfices mutuels et du gagnant-gagnant, pour perfectionner leur environnement d’affaires de concurrence équitable”, a-t-il ajouté.

“Pour que nos partenariat et nos échanges réciproques progressissent encore, nous devons (faire) entrer nos coopérations dans une perspective axée sur un souci du long terme”, a proposé le président de l’Assemblée nationale française, Bernard Accoyer, qui s’est dit favorable à un approfondissement des liens avec la Chine au niveau européen.

“C’est par le concret, par un réel pragmatisme, en tâtant les pierres, que nos amis chinois, que l’Union européenne, que la France et la Chine relèvent ensemble les défis du 21e siècle”, a ajouté M. Accoyer.

Sarkozy rencontre le chef du Parlement chinois à Paris

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine (APN, parlement chinois) Wu Bangguo, qui effectue une visite en France, a rencontré mercredi à Paris le Premier ministre français François Fillon, avec lequel il a évoqué les relations bilatérales, surtout la coopération commerciale.

La Chine et la France partagent des intérêts communs dans de divers domaines bien qu’elles disposent de différents systèmes politiques et coutumes culturelles, a indiqué M. Wu, souligant que l’approfondissement de la coopération bilatérale bénéficiera aux deux peuples.

La Chine, dont le processus d’industrialisation et d’ urbanisation est en plein boom, a un énorme besoin d’ investissement, a dit M. Wu. Compte tenu également de son marché intérieur de consommation qui compte 1,3 milliard d’habitants, la Chine représente une opportunité commerciale immense pour le reste du monde, y compris la France.

La France, en tant que pays développé, prend de l’avance dans de nombreux domaines tels que celui de la techonologie, des ressources humaines, du management et du marketing. Ses industries nucléaire et aéronautique sont au premier rang du monde, a signalé M. Wu.

Grâce à leurs spécialités respectives et complémentaires, les deux pays, qui ont déjà réalisé une coopération réussite économique et commerciale dans le passé, possèdent toujours un potentiel remarquable en ce matière dans le futur, estime M. Wu, qui souhaite que les deux pays puissent travailler ensemble pour renforcer davantage leur partenariat économique et commercial.

En souhaitant la bienvenue au chef de la législature chinoise au nom du gouvernement français, M. Fillon a indiqué que la visite de M. Wu en France renforcerait l’amitié traditionnelle entre la France et la Chine et donnerait l’impulsion au développement du partenariat stratégique global forgé entre les deux pays.

Face aux défis globaux d’aujourd’hui, la France et la Chine partagent les même intérêts et possèdent un grand potentiel de coopération, a indiqué M. Fillon. La France attache une grande importance à ses relations avec la Chine et souhaite travailler côte à côte avec elle afin de répondre ensemble aux défis actuels. Le gouvernement français encourage ses entreprises à poursuivre leurs coopérations avec la Chine, notamment dans les domaines environemental, agricole et financier, a-t-il précisé.

Lors de l’entretien, les deux parties sont également convenues de s’atteler à l’amplification des échanges et de la cooperation entre la Chine et l’Union européenne.

M. Wu est arrrivé mercredi après-midi à Paris pour une visite de sept jour en France. Lors de son séjour à Paris, il doit rencontrer aussi les présidents des deux chambres du Parlement français, Bernard Accoyer et Gérard Larcher et le chef d’Etat français?Nicolas Sarkozy.

Le séjour de Wu Bangguo en France est la première étape de sa tournée en Europe, qui doit l’amener ensuite en Serbie et en Suisse.

Une nouvelle équipe de football Shaolin en Chine !

Ajouté au 12/07/2010 par SHI Lei

Une nouvelle équipe de football fait sensation en ce moment en Chine. En effet celle-ci s’est constituée d’un groupe d’étudiants et maîtres en kung fu shaolin.
L’équipe de « football shaolin » arrive tout droit de l’école des Arts Martiaux Tagou à Zhengzhou, capitale de la province du Henan.
Une démonstration a été faite en présence de la presse dans la ville de Dengfeng, région du Henan le 7 Juillet. On a pu y voir un vrai numéro de voltige où des joueurs bondissaient…

« Précédent Suivant »