La Chine autorisera une Appréciation Graduelle du RMB

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

BEIJING, 19 juin – La banque centrale chinoise a déclaré samedi qu’elle accepterait un yuan plus flexible, mettant ainsi fin à deux  ans de jeu de force  avec le dollar américain.

La déclaration, publiée sur le site Internet de la Banque populaire de Chine, a dévoilé que  la  décision d’augmenter la flexibilité du taux de change du RMB a été prise en raison de l’amélioration de l’économie, mais que toute idée d’appréciation de grande envergure avait été écartée. L’échelle RMB restera de  0,5 pour cent des transactions quotidiennes

“Il serait souhaitable de poursuivre la réforme du régime de change du RMB et d’accroître la flexibilité de change du RMB, selon le communiqué.

La Chine a commencé une appréciation progressive du yuan contre le dollar américain en 2005, mais celle –ci prit fin en 2008,  lorsque la crise financière mondiale commença à se déployer. Depuis lors, le RMB est demeuré à peu près 6,83 pour  US $ 1.

La décision d’autoriser le RMB à être  réapprécier a été prise en prévision du voyage du président chinois Hu Jintao pour répondre aux leaders du G-20 à Toronto, du 26-27 Juin.  Cela permettra à déjouer  les critiques et  à alléger la pression des législateurs américains sur la Chine. Beijing a mis en garde cette semaine  qu’elle se refuserait à ce que le yuan soit un des thèmes principaux axes principaux de la rencontre.

Le  secrétaire du Trésor américain Timothy Geithner a déclaré dans un communiqué publié à Washington: “Nous saluons la décision de la Chine d’accroître la flexibilité de son taux de change” ; ” Une mise en œuvre vigoureuse apporterait une contribution positive pour une croissance mondiale forte et équilibrée. Nous nous réjouissons de poursuivre notre travail avec la Chinelors du   G-20 et    ensemble renforcer la reprise. ”

La Chine a fait face à la pression des Etats-Unis et d’autres partenaires commerciaux qui  ont dit que le yuan est sous-évalué. La déclaration a indiqué samedi aucun changement politique majeur.

“En allant  plus loin avec la réforme du régime de change du RMB, l’accent serait placé  de sorte à refléter l’offre et la demande en référence à un panier de devises”, indique le communiqué. “Le taux de change flottants restera le même que précédemment annoncé dans le marché des changes interbancaire. »

Fête de la Musique à Shanghai

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le 20 juin 2010, deux échasseurs revêtus de costumes de cours. Ils ont traversé le quartier Xintiandi, l’un des centres modernes de Shanghai, pour célébrer la semaine de la France durant l’Expo universelle de Shanghai.

Célébration de l’ouverture des frontières européennes

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le pavillon luxembourgeois a célébré vendredi dernier 18 juin le 25ème anniversaire de la signature de l’accord de Schengen qui a abouti à l’ouverture des frontières des pays signataires pour tous les citoyens des pays concernés et des détenteurs de visa.

Le 14 juin 1985, le Luxembourg, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique ont signé l’accord dans la localité se Schengen entraînant l’ouverture des frontières pour leurs citoyens, supprimant à ces derniers la nécessité de détenir un visa pour circuler d’un pays à l’autre. Les étrangers détenteurs d’un visa d’un des pays signataires peuvent eux aussi circuler librement dans les mêmes conditions. Les systèmes de coopération entre les polices, les systèmes informatiques de Schengen et les fichiers judiciaires ont été mis en place par la suite.

Le nombre de pays membres a augmenté après la signature de l’accord. Le 12 décembre 2008, ils sont passé à 25 pays, pour un total de plus de 400 millions de citoyens européens. Cette année, l’Islande, la Norvège et la Suisse ont signé cet accord. La Bulgarie et la Roumanie devraient suivre l’an prochain.

Le pavillon luxembourgeois de l’Expo universelle de Shanghai a une surface de 3.000 mètres carrés et est situé dans la zone C, au sud du pont Lupu. Il a pour objectif d’utiliser au mieux l’espace restreint en intégrant sagesse et imagination pour illustrer son thème « Ce qui est petit est beau ».

Interview exclusive avec Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale française

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le 20 juin, M. Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale de France, a accordé une interview exclusive à china.org.cn, en abordant les sujets de l’Expo de Shanghai, la protection de l’environnement et la crise de la dette en Europe.

L’Exposition universelle de Shanghai

« C’est un grand plaisir et nous y voyons un signe d’amitié », a déclaré M. Accoyer, lorsqu’il a été informé du fait que le pavillon France est le premier à avoir accueilli son deuxième million de visiteurs. Selon lui, l’Expo de Shanghai est une occasion précieuse de renforcer les échanges entre les deux pays dans des domaines importants tels que la culture, la santé, l’environnement, et la qualité de vie.

« Les Français sont passionnés par l’Expo de Shanghai, qui a fait l’objet d’innombrables reportages à la télévision, dans les journaux et les magazines », a souligné M. Accoyer.

La coopération sino-française en matière de protection de l’environnement

La Chine est le pays qui investit actuellement le plus dans les techniques destinées à sauvegarder l’environnement. La France, quant à elle, possède un savoir-faire reconnu dans les techniques de protection environnementale. C’est la raison pour laquelle, durant sa rencontre avec le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois), Wu Bangguo, M. Accoyer a mis une grande importance à la coopération future dans ce domaine. Selon lui, l’environnement est un domaine très prometteur, compte tenu des contraintes en Chine et des techniques développées par des entreprises françaises. « Nous sommes très reconnaissants de l’attention que la Chine porte désormais à l’environnement », a affirmé M. Accoyer.

Il a également révélé que la prochaine conférence de l’ONU sur le changement climatique au Mexique sera l’un des sujets abordés lors des travaux de la grande commission sino-française.

La crise de la dette en Europe

« L’Europe est une aventure récente. Elle a une cinquantaine d’années et est en train de se construire. En se construisant, elle rencontre des crises. L’Europe et la zone euro sont confrontées actuellement à une crise de la dette souveraine. C’est un problème conjoncturel difficile, mais tous les chefs d’État de l’UE ont fait preuve d’une volonté ferme pour surmonter cette crise et préparer ensemble l’avenir”, a déclaré M. Accoyer, interrogé sur le développement futur de l’Union européenne.

Pour résoudre le problème d’endettement des États, la plupart des membres de l’UE ont décidé de réduire leurs dépenses publiques. D’autre part, l’UE a lancé un projet de mise en oeuvre d’un gouvernement économique de la zone euro, de façon de rendre plus performante l’économie européenne. « Nous avons des signes économiques concrets qui sont favorables à la reprise de l’économie de l’UE ». Selon lui, grâce à la forte volonté des gouvernements chinois et français, la crise ne devrait pas remettre en question les projets déjà signés entre les deux pays.

Informations connexes :

Le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, Wu Bangguo, a rencontré dimanche 20 juin à Beijing Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale française, et les deux parties se sont engagées à renforcer la coopération entre les deux parlements. À l’invitation du maire de Shanghai Han Zheng, M. Accoyer s’est rendu dans l’après-midi du 20 juin à Shanghai, afin d’inaugurer la Journée de la France, dans le cadre de la journée nationale du pavillon France à l’Expo le 21 juin.

Célébration de la journée nationale du pavillon français

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Le 21 juin marque la journée nationale du pavillon France à l’Exposition universelle de Shanghai. Chen Changzhi, vice-président de l’Assemblée populaire nationale chinoise, et Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale française, étaient présents lors de la cérémonie.

Le pavillon français, dont le thème est « La ville sensuelle », a accueilli plus de deux millions de visiteurs, se classant comme l’un des pavillons nationaux les plus populaires.

Au nom du gouvernement chinois et du Comité d’organisation de l’Expo de Shanghai, M. Chen a présenté ses félicitations au pavillon français pour cette journée nationale. « La France est le premier pays qui a soutenu la candidature chinoise à l’organisation de l’Expo, et le premier pays à avoir confirmé sa participation. La présence du président français Nicolas Sarkozy à la cérémonie d’ouverture de l’Exposition universelle de Shanghai a illustré le soutien important de la France pour cet événement », a déclaré M. Chen dans son discours.

Selon M. Accoyer, l’organisation de l’Expo par Shanghai ouvre une nouvelle époque. La quête d’une meilleure ville et d’une meilleure vie est le rêve de chacun. D’après lui, la première Fête de la musique à la française en Chine sera une bonne occasion pour le développement de l’amitié et des coopérations entre les deux pays.

Après la cérémonie, plusieurs artistes français ont offert au public de merveilleux spectacles. La délégation invitée visitera également le pavillon chinois et sera présente à la cérémonie d’inauguration de la statue de Molière.

M électrise son public en Chine

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

A Pékin, Shanghai et Hong Kong, M est venu présenter sur scène Mister Mystère, son nouvel album, un disque plus sombre que les précédents. Le public est conquis.

Shanghai au diapason français

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Cette année, avec l’exposition universelle, Shanghai est le centre du monde. Il fallait donc à cette ville une manifestation mondiale, populaire et gratuite pour finir de l’enchanter.
Les responsables du pavillon français de l’exposition ont eu l’idée d’exporter la Fête de la musique, devenue, depuis ses débuts il y a bientôt 30 ans, l’événement musical le plus répandu de la planète.

Imaginez ! Plus de 110 pays, des centaines de villes et villages fêtent, le 21 juin, la musique sous toutes ses formes. Rien qu’en France, on estime à 18000 le nombre de groupes de musique amateurs et professionnels qui se produisent le temps d’une nuit.

Pour la petite histoire, c’est un musicien américain travaillant à Radio France, Joël Cohen, qui a le premier l’idée de faire jouer de la musique aux solstices d’été et d’hiver. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture reprend le concept et le propose à son ministre de tutelle, Jack Lang, qui lance la première édition le 21 juin 1982. Le succès est immédiat… et immense. Dès 1985, les voisins européens s’enthousiasment pour l’exemple français. En moins de quinze ans, l’événement se dissémine sur les deux hémisphères.

Le succès de la Fête de la musique tient au caractère populaire de la manifestation : la musique sort dans la rue, elle est à tout le monde et tout le monde peut en faire. Les musiciens amateurs côtoient le public, les professionnels les plus connus se produisent sur de grandes scènes, mais peuvent aussi donner des récitals dans les clubs, les bars les plus intimes. Les enfants ont le droit de sortir le soir, en pleine semaine et de jouer des fausses notes, qu’importe, le public applaudit ! Cette fête, qui se déroule lors du jour le plus long de l’année, rappelle aussi les grandes fêtes païennes de l’Europe antique, célébrant la nature ou marquant le début des moissons.

Dès le 20 juin, la ville de Shanghai s’enivrera donc de sons à travers des parcours musicaux sur plusieurs sites. Des scènes seront montées en plein air pour accueillir groupes, ensembles, chorales, professionnels ou amateurs, de toutes nationalités et de tous styles. Officiellement invités par la France, le groupe « Mademoiselle K » ainsi que celui du chanteur « M » draineront assurément les Shanghaïens amateurs de rock. Dans une perspective plus traditionnelle, la fête sera sans doute l’occasion, pour les Chinois, de raconter la légende de la découverte de la gamme chromatique sous le règne de l’empereur Hoang-Ti, il y a 2500 ans. L’empereur charge un maître de musique à la Cour d’une mission difficile : lui ramener le secret du chant de ces oiseaux qui vivent dans une région reculée et chantent comme nulle part ailleurs. Le maître de musique part immédiatement et rapporte à son retour, des mois plus tard, douze flûtes correspondant aux douze notes de la gamme…

Dialogue sur la coopération policière entre la Chine et l’Allemagne

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Chine et l’Allemagne ont organisé lundi à Beijing un dialogue de niveau vice-ministériel sur la coopération policière et l’application de la loi.

Le vice-ministre chinois de la Sécurité publique, Meng Hongwei, et le secrétaire d’Etat au ministère fédéral de l’Intérieur Klaus-Dieter Fritsche, ont coprésidé la seconde réunion entre les deux ministères.

“Les deux parties se sont entretenues et sont parvenues à de vastes consensus sur la lutte contre le terrorisme, le contrôle de la drogue, la lutte contre l’immigration illégale, la sécurité de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai et la coopération de la police aérienne”, a-t-on appris d’une déclaration du ministère chinois de la Sécurité publique.

Meng Jianzhu, ministre chinois de la Sécurité publique et conseiller d’Etat, a rencontré M. Fritsche à la fin des entretiens. Il a déclaré que la Chine et l’Allemagne avaient maintenu des bonnes relations ces dernières années, avec des échanges policiers fréquents et des mécanismes de consultation efficaces.

Il a ajouté que le terrorisme était l’ennemi commun du monde entier, et que la Chine et l’Allemagne devaient faciliter la coopération entre leurs départements anti-terrorisme, avec l’étude des dossiers, la formation du personnel et la communication entre experts.

M. Fritsche a pour sa part déclaré que le ministère fédéral de l’Intérieur attachait une grande importance à la coopération sur l’application de la loi avec le ministère chinois de la Sécurité publique, et conjuguerait ses efforts avec la Chine afin de rendre la coopération plus approfondie, pragmatique et efficace.

Hausse Considérable De L’Excédent Commercial Extérieur Chinois En Mai Suite Au Boom Des Exportations

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

La Commission Chinoise de Régulation Boursière a annoncé jeudi qu’elle avait accordé en mai la licence QFI I (Qualified Foreign Institutional Investor) au groupe français OFI Asset Management, a rapporté le Dow Jones.

La Chine s’efforce de contrôler l’utilisation de baguettes jetables

Ajouté au 28/06/2010 par SHI Lei

Les gouvernements locaux vont formuler des restrictions vis à vis des compagnies produisant des baguettes jetables, indique une circulaire conjointement publiée mercredi à Beijing par le ministère du Commerce et cinq autres ministères et administrations gouvernementales.

La production, la circulation et le recyclage des baguettes jetables devront être surveillés plus strictement, souligne la circulaire.

Les restaurants doivent offrir en priorité des baguettes propres et recyclables aux clients plutôt que des baguettes jetables.

Ces dernières années, de plus en plus d’appels ont été lancés pour limiter l’utilisation des baguettes jetables.

Bien que le gouvernement n’ait jamais révélé de statistiques sur la consommation de baguettes jetables, on estime que 45 milliards de paires sont utilisées et jetées chaque année, soit l’équivalent de 25 millions d’arbres arrivés à maturité.

Ce dernier appel à la limitation des baguettes jetables fait partie de la campagne d’économie d’énergie lancée par le gouvernement ce mois-ci.

Le Conseil des Affaires d’Etat, gouvernement chinois, a lancé une campagne le 10 juin, appelant les agences gouvernementales à économiser davantage d’électricité, de pétrole et d’eau pour aider le pays à réaliser ses objectifs de réduction d’émissions.

« Précédent Suivant »