Dynasty cherche des vignobles dans les régions des Antipodes et du Nouveau Monde

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Dynasty Fine Wines Group Ltd, qui appartient en partie à la deuxième plus grosse société fabricante de liqueurs française, pourrait dépenser près de 150 millions de Dollars pour augmenter ses capacités de 43% afin de statisfaire une demande croissante en Chine.

La société, dont le siège est à Tianjin, pourrait acheter des vignobles en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Chili, et même en France, et dispose d’un milliard de Yuans (146 millions de Dollars US) en liquidités, a déclaré son Président, Bai Zhisheng, lors d’un entretien mardi.

Dynasty veut augmenter sa production à 100 000 tonnes par an dans les trois ans qui viennent, contre 70 000 tonnes actuellement, a-t-il précisé.

« Il n’y a que quelques endroits disponibles pour des vignobles en Chine », a dit M. Bai. L’entreprise regarde essentiellement vers les régions viticoles du Nouveau Monde et des Antipodes, « car leurs saisons de vendange sont différentes et que cela complète aussi notre plan de production ».

Le Président de Dynasty pense que la croissance des ventes de cette année sera à « deux chiffres », poussée par la demande en Chine, où les revenus des foyers en hausse dopent la consommation de vin. La Chine est bien partie pour devenir le septième plus grand marché du vin du monde en 2013, d’après une étude de l’exposition de l’industrie Vinexpo Asia-Pacific et de la société de recherches sur le marché International Wine and Spirit Record.

« La Chine est encore, pour le vin, un marché relativement jeune, et les consommateurs commencent seulement à l’apprécier », a dit M. Bai. « La demande croit fortement et le marché a un potentiel énorme ».

Dynasty surveille aussi de près la possibilité d’acquérir des actifs en France, attiré par la qualité et la variété des cépages, a dit M. Bai.

La production chinoise

Dynasty, détenu à hauteur de 27% par Rémy Cointreau SA, cherche aussi à étendre la production de vin dans l’économie majeure du monde qui connait la croissance la plus rapide.

La production chinoise de la boisson est d’environ 1 million de tonnes par an, ce qui ne satisfait qu’une partie de la demande, a dit M. Bai.

Dynasty estime que la demande chinoise en vin augmentera de 10% cette année. La consommation pourrait augmenter à 900 millions de litres en 2013, contre 675 millions en 2008, d’après l’étude Vinexpo/IWSR. Toujours d’après l’étude, les vins rouges représentent 88% de tous les vins consommés en Chine.

Dynasty a gagné 3,7% à 2,80 Dollars HK à Hong Kong mercredi. L’action a pris 11% cette année, à comparer avec une baisse de 12% du point de référence de l’indice Hang Seng.

L’entreprise investit ordinairement entre 100 et 200 millions de Yuans par an pour son expansion, et les dépenses en capitaux devraient rester stables durant les trois ans qui viennent, a dit M. Bai.

Les bénéfices nets de l’entreprise ont augmenté de 9,1% à 156,1 millions de Dollars HK (20 millions de Dollars US) en 2009, et les ventes ont augmenté de 8,9% à 1,48 milliards de Dollars HK, d’après un communiqué de l’entreprise à la Bourse en date du 31 mars.

La Chine est le marché de consommation de vin qui a la plus forte croissance au monde, a déclaré Dominique Heriard-Dubreuil, Présidente de Vinexpo Overseas.

« Il y a une tendance générale à consommer plus de vin, et ils veulent faire partie de cette tendance », a-t-elle dit. « Le marché grandit dans toutes ses dimensions et une consommation sophistiquée en fait partie ».

Pour autant, la bière et l’alccol blanc local, également connu sous le nom de « baijiu » (??) et produit par des entreprises comme Kweichow Moutai Co, demeureront les boissons alccolisées les plus populaires en Chine, a dit M. Bai.

Dynasty exporte une petite partie de sa production dans quelque dix pays du monde, dont les Etats-Unis, la France, l’Italie, le Japon, les Philippines et Singapour, a dit M. Bai. Et l’entreprise fournit également les ambassades chinoises à l’étranger, a-t-il ajouté.

« Je veux la meilleure qualité des vieux cépages et de l’échelle de production des vins des Antipodes et du Nouveau Monde », a dit M. Bai. « Je veux que les gens de l’étranger goûtent aux vins chinois ».

Les Etats-Unis rendent des fossiles préhistoriques à la Chine

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Le gouvernement américain a rendu mercredi quelques fossiles préhistoriques inestimables à la Chine, résultat de la coopération renforcée des deux pays dans le domaine de l’application des lois.

Semaine culturelle de la Mongolie intérieure : les traditions autour du cheval à l’honneur

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

La semaine promotionnelle de la culture de la Mongolie intérieure a débuté le 24 mai au Parc des expositions et durera jusqu’au 28 mai. Il s’agit de la 5e semaine spéciale d’une province chinoise à l’Expo.

Un film d’animation chinois en 3D sera projeté au pavillon France

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Au programme des évènements célébrant les échanges culturels entre la Chine et la France figure le nouveau film d’animation en 3D du réalisateur hongkongais Tsui Hark, « Animen ».

Un opéra de Mongolie-Intérieure aux notes de Broadway est présenté à l’Expo

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

L’opéra mélange le spectacle de Broadway avec les danses et chants traditionnels développés par des générations de bergers de Mongolie-Intérieure.

Un tronçon submergé de la Grande Muraille resurgit de l’eau

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Il existe un tronçon de la Grande Muraille submergé dans les eaux au milieu de montagnes de la province du Hebei (nord-ouest de la Chine, près de Beijing). Pourtant, depuis quelques jours, en raison de la sécheresse et l’utilisation excessive de l’eau, ce tronçon subaquatique a émergé des profondeurs.

Chine/Inde : 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

La présidente indienne Pratibha Patil, actuellement en visite en Chine, et le vice-président chinois Xi Jinping ont assisté vendredi à une réception organisée à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.Dans un discours prononcé pendant la réception, M. Xi Jinping a déclaré que les relations sino-indiennes avaient dépassé le cadre des relations bilatérales et revêtaient une signification mondiale, ces deux pays asiatiques voisins étant devenus des acteurs importants dans le monde en développement.

“Retracer les relations sino-indiennes ces 60 dernières années nous montre que l’amitié de bon voisinage et la coopération mutuellement avantageuse ont toujours caractérisé nos relations,” a-t-il rappelé.

Il a appelé les deux pays à renforcer la compréhension et la confiance, à intensifier leur coopération stratégique et à promouvoir le développement durable des relations bilatérales.

La Chine et l’Inde doivent être des partenaires, non des rivaux, car les deux pays font face à des défis similaires tout en partageant des intérêts dans de nombreux domaines, a-t-il estimé.

Mme Patil a de son côté indiqué que les relations entre l’Inde et la Chine étaient des relations amicales qui avaient résisté à l’épreuve du temps et se fondaient sur de fréquents échanges culturels et religieux depuis des siècles.

Selon elle, le développement de la Chine est impressionnant dans de nombreux domaines et l’Inde souhaite apprendre de l’expérience de la Chine.

“Nos intérêts et préoccupations communs sont la base d’un travail conjoint,” a-t-elle affirmé, s’engageant à promouvoir la coopération et à favoriser le développement des relations bilatérales.

Les deux pays ont établi leurs relations diplomatiques le 1er avril 1950, moins d’un an après la fondation de la République populaire de Chine, ce qui, d’après M. Xi, a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire des relations sino-indiennes.

Plus tôt vendredi, Mme Patil a visité la Cité interdite, l’ancienne résidence des familles impériales durant les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), et le Temple du Ciel, où les empereurs de ces deux dynasties offraient des sacrifices au ciel et priaient pour de bonnes récoltes.

La présidente indienne a révélé à l’Agence de presse Chine Nouvelle qu’elle était ravie d’avoir eu la chance de visiter ces deux sites historiques.

“L’Inde et la Chine sont amis et je voudrais renforcer notre amitié,” a-t-elle remarqué.

Lors de sa visite d’une semaine en Chine,?Mme Patil visitera également le pavillon de l’Inde à l’Exposition universelle de Shanghai et la ville de Luoyang, dans le centre de la Chine, où elle participera à une cérémonie organisée pour commémorer l’arrivée du bouddhisme en Chine il y a 2 000 ans.

La fête des arts folkloriques chinois s’ouvre à Paris

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Le 28 mai, la première fête des arts folkloriques chinois s’est ouverte à Paris. Pendant deux jours, le public français aura l’occasion de découvrir en profondeur cette facette de la culture chinoise.

Exposition Meilleures villes, Meilleures vies – China Institute

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

Cette exposition aborde les défis urbains grandissants face auxquels la Chine doit réagir. À travers une série de photos et de tableaux, China Institute vous invite à découvrir un éclairage sur la ville du XXIème siècle.
En 2007, le taux d’urbanisation mondial a atteint les 50%.

Croissance de 11% prévu pour la Chine en 2010

Ajouté au 31/05/2010 par SHI Lei

La croissance du PIB de la Chine devrait être supérieure à 11 % en 2010, avant de rechuter juste en dessous des 10% en 2011, selon les perspectives économiques de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique).
La croissance vigoureuse de l’économie chinoise s’est poursuivie au début de 2010.

« Précédent Suivant »