Le gouvernement chinois renforce la lutte contre le crime organisé

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les autorités chinoises ont appelé mercredi à démanteler le crime organisé, en particulier celui qui menace et opprime les habitants ordinaires des zones rurales et leur prélève illégalement de l’argent, ainsi que les crimes impliqués dans la pornographie, les jeux d’argent et la drogue.

Selon une conférence nationale sur la lutte contre le crime organisé, la situation sécuritaire reste “complexe”, le nombre de crimes commis par les organisations mafieuses ne cessant de croître.

Des efforts doivent être faits pour mener un démantèlement sévère de ce genre de crimes.

Les organisations criminelles dans les secteurs à haut profit et celles qui détournent les ressources publiques seront la priorité de cette campagne anti-criminalité.

La conférence était présidée par le vice-ministre de la Sécurité publique, Zhang Xinfeng. Des fonctionnaires de plusieurs départements du gouvernement central y ont assisté.

Les statistiques montrent que l’année dernière, plus de 450 affaires de crimes organisés ont fait l’objet d’une enquête dans le pays.

Chine : la priorité de la reconstruction de Yushu donnée aux logements résidentiels

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le gouvernement chinois a donné la priorité à la reconstruction et la réparation des logements dans la reconstruction de la préfecture autonome de Yushu dans la province du Qinghai, frappée par un séisme de magnitude 7,1 le 14 avril, faisant au moins 2 200 morts.

“Les logements doivent être réparés de façon appropriée. Pour ceux qui sont à refaire, il faut respecter les souhaits des habitants concernant le style de leurs nouveaux logements”, indique un communiqué issu d’une réunion du Conseil des Affaires d’État (gouvernement chinois), présidée par le Premier ministre Wen Jiabao mercredi à Beijing.

Selon le communiqué, il faut braver les difficultés comme le froid, le manque d’oxygène, la fragilité de l’écosystème et l’insuffisance des matériaux de construction. Les autorités locales ont prévu de finir la “principale tâche de reconstruction” en trois ans.

Les écoles et les hôpitaux doivent être les constructions les plus solides, tandis que le patrimoine culturel ethnique et religieux doit être protégé, indique le communiqué.

La première année, 9 milliards de yuans (1,32 milliard de dollars) ont été alloués par le gouvernement central à la reconstruction. C’est au gouvernement provincial du Qinghai de gérer les fonds de reconstruction selon la priorité des projets.

Le gouvernement central a exhorté le gouvernement provincial du Qinghai et d’autres départements concernés à organiser et coordonner avec soin les reconstructions.

Il a également appelé les autorités à élaborer des plans scientifiques pour assurer la supervision dans l’utilisation de ces fonds et la qualité des projets de reconstruction.

Mercredi, le ministère de l’Éducation a annoncé que 5 074 lycéens avaient été transférés volontairement dans sept autres régions pour reprendre leurs études, les ressources d’éducation dans les régions sinistrées n’étant pas suffisantes actuellement.

Les salaires minimaux vont augmenter dans 11 provinces chinoises

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La municipalité de Shanghai, le Guangdong, le Zhejiang et ont augmenté leurs salaires minimum jusqu’à plus de 1 000 yuans, dans le contexte d’une nouvelle vague d’augmentation du salaire minimum dans 11 villes et régions chinoises.

C’est la première fois qu’on voit une augmentation du salaire minimal jusqu’à plus de 1 000 yuans dans une ville ou une région concrète en Chine en une seule fois après l’ajustement, après l’augmentation faite à Shenzhen, dans le Guangdong.

C’est à Shanghai que le salaire minimal est le plus élevé – 1 120 yuans par mois.

Onze provinces, régions autonomes et municipalités ont déjà augmenté les salaires minimaux de plus de 10%. Quant au Hubei, Ningxia, Fujian, Guangdong et Shandong, l’augmentation y représentait plus de 20%.

Le salaire minimal dans le Jiangsu, le Shandong et trois autres provinces dépasse 900 yuans, et approche déjà de 1 000 yuans.

La municipalité de Beijing et d’autres provinces envisagent également une augmentation des salaires minimaux.

Le salaire minimal à Beijing est de 800 yuans. On considère que Beijing augmentera ce salaire de plus de 10% cette année.

Les difficultés de recrutement de personnel dans les provinces méridionales et côtières ont abouti à l’augmentation des salaires, tout comme des niveaux de consommation élevés à Shanghai et dans la province du Guangdong.

Chine : les équipements de sécurité dans les mines de charbon vont être améliorés

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La Chine va améliorer les équipements de sécurité dans toutes les mines du pays afin d’éviter les désastres souterrains, a annoncé mercredi l’organisme chinois de surveillance de la sécurité dans les mines de charbon.

Fin 2015, toutes les mines seront équipées d’équipements de sécurité pour renforcer la sécurité et la capacité de réaction d’urgence, a déclaré Zhao Tiechui, responsable de l’Administration nationale de la sécurité dans les mines de charbon, lors d’une conférence nationale concernant la sécurité du travail dans la province du Shanxi (nord).

Les mines établiront des systèmes pour surveiller les conditions souterraines et localiser les mineurs tout en assurant un bon système de communication.

Des abris de sécurité ainsi que d’autres installations de secours seront construits pour offrir un refuge sûr, de l’oxygène et de l’eau propre aux mineurs bloqués pendant un accident, a-t-il ajouté.

Il y a souvent des accidents dans les mines en Chine, tels que des coups de grisou et des inondations, car 95 % d’entre elles sont souterraines.

Les incertitudes concernant le marché immobilier font plonger les actions chinoises

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les actions chinoises ont plongé lundi, dans ce que les analystes décrivent comme une vente due à la panique, les investisseurs s’étant débarrassés de leurs actions sur le marché local de type A. 

Cette chute semble refléter l’anxiété des investisseurs, au sein d’informations diverses, sur la façon dont les nouvelles mesures prises par le gouvernement dans le domaine immobilier vont avoir des conséquences sur d’autres secteurs. 

Le point de référence de l’Index Composite de Shanghai est celui qui a le plus souffert, enregistrant ses plus fortes pertes de l’année, chutant de 5,07% à 2 559,93 points contre 2 696,63 auparavant. Plus de 200 actions ont chuté jusqu’à leur limite de quotation journalière de 10%. 

En tête des baisses, on trouve le secteur de l’immobilier, avec China Vanke Co en retrait de 5,34% à 6,92 Yuans (1,01 Dollar US) à la fermeture. Les services financiers, l’acier et l’automobile ont été aussi parmi les plus gros perdants, dévissant de plus de 6%. 

Seules les actions liées à l’or ont résisté à cette tendance à la baisse, les investisseurs recherchant une valeur refuge. 

D’après les analystes, cette forte baisse a été déclenchée par les craintes des investisseurs que la récente intervention gouvernementale sur le marché immobilier ne ralentisse la croissance industrielle. D’après un rapport, alors que les transactions immobilières ont ralenti jusqu’à faire du sur-place, les prix de nombreux logements sont restés aussi élevés qu’auparavant. 

« Les mesures fortes qui ont été prises n’ont pas atteint leur objectif de faire baisser les prix des logements. Mais elles ont conduit à une stagnation du marché, avec des acheteurs qui ont adopté une position d’attentisme », dit Dong Xian’an, économiste en chef chez Industrial Securities. 

« Quel que soit le marché, s’il n’y a ni transactions ni investissements, il y a ralentissement, voire pas de croissance », dit-il. 

Donc, les investisseurs sont dans l’incertitude, et ne savent pas comment les mesures macro-économiques de Beijing vont réussir, ou si des mesures encore plus dures ne sont pas en réserve pour contenir l’inflation et éviter les bulles financières.

D’après Yang Delong, stratège en chef chez China Southern Fund Management Co, faire dégonfler la bulle immobilière et alléger les hausses de prix amènera quasiment nécessairement à une baisse de la rentabilité de nombreuses entreprises cotées en bourse. 

La Radio Nationale Chinoise a annoncé lundi matin que la Commission Nationale du Développement et de la Réforme, le principal organisme de planification du pays, était en train de préparer des mesures « plus rigoureuses encore » pour le marché immobilier. 

Par contraste, le Premier Ministre Wen Jiabao a prévenu tout au long du week-end du danger des conséquences de mesures contradictoires, et s’est engagé à éviter ce genre d’« impacts négatifs ». Mais dans le même temps, le Premier Ministre a reconnu que tant les conditions locales qu’internationales demeuraient « extrêmement complexes » et que le gouvernement chinois faisait face à de « nombreux dilemmes ». 

Ce que veulent les investisseurs, c’est une direction claire, alors que l’économie a besoin d’une solution complexe, ce qui ne peut fournir des résultats que de manière assez lente, disent les analystes. 

Certains observateurs du marché disent que le marché des titres fait face à des risques de baisses supplémentaires si les investisseurs suivent les rumeurs disant que les prix de l’immobilier pourraient chuter jusqu’à 30% cette année. 

« Le marché touchera le fond seulement lorsque l’intervention sur le marché immobilier aura atteint son but initial (de stabiliser les prix) et que la pression inflationniste générale aura substantiellement baissé», dit Zhao Qian, analyste chez Guosen Securities. 

Mais avant cela, a-t-il ajouté, le marché pourrait encore baisser jusqu’aux alentours de 2 000 points avant de revenir sur des bases plus solides. 

L’Index de Shanghai a perdu 22% cette année, la quatrième plus mauvaise performance parmi les 93 indicateurs surveillés par Bloomberg. 

D’après les analystes, le lancement de contrats à terme sur indices boursiers indexés sur l’Index CSI 300 est également une des raisons à l’origine du déclin, le mécanisme de vente à découvert accroissant la volatilité du marché sur un terme proche. 

Le contrat à terme Junes, le plus actif, a baissé de 5,66% à 2 845 points, pour clôturer à 2 722,4 points.

Chine : augmentation du nombre de touristes au Tibet de janvier à avril

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

La région autonome du Tibet (sud-ouest) a accueilli 279 886 touristes de janvier à avril 2010, soit une augmentation de 28% sur un an, grâce à une série de mesures de promotion touristique prises par les autorités locales.Parmi ces touristes, 19 539 étaient des touristes étrangers (+ 37,5%) et 260 347 étaient chinois (+ 27,3%), a annoncé mercredi le bureau régional du tourisme dans un communiqué.

Les revenus du secteur touristique ont augmenté de 33,7% sur un an pour atteindre 280,5 millions de yuans (41,1 millions de dollars).

Le Tibet a prévu d’attirer un total de 6,5 millions de touristes cette année pour des revenus de 6,7 millions de yuans.

En 2009, la région a accueilli 5,61 millions de touristes et les revenus du secteur se sont élevés à 5,6 millions de yuans.

Les Partis communistes chinois et russe vont renforcer leurs relations

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les Partis communistes chinois et russe se sont engagés mercredi à cimenter le partenariat entre les deux pays.

Xi Jinping, vice-président de la Chine, a rencontré Gennady Zyuganov, président du Parti communiste de la Fédération de Russie, au Grand Palais du Peuple mercredi à Beijing.

Chine : le flux de marchandises augmente dans les grands ports

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Les derniers chiffres des grands ports de Chine semblent indiquer une meilleure performance en avril avec un flux de marchandises et un volume d’exportations croissants, a déclaré mercredi le ministère des Communications.

Selon les dernières statistiques publiées sur le site du ministère, les grands ports maritimes et fluviaux chinois ont vu leurs flux de marchandises, volume d’exportations et flux de conteneurs augmenter entre janvier et avril.

Le flux de passagers a cependant chuté de 18,5% dans les grands ports, avec seulement 295 millions de passagers pendant les quatre premiers mois, a précisé le ministère.

En Chine, le terme “grand port” fait référence aux ports maritimes dont le flux de marchandises annuel dépasse 15 millions de tonnes et aux ports fluviaux dont le flux annuel est supérieur à 10 millions de tonnes.

Entre janvier et avril, le flux de marchandises dans ces ports a bondi de 20,2% sur un an pour atteindre environ 2 480 milliards de tonnes, a fait savoir le ministère.

Environ 206,5 millions de tonnes de marchandises ont été exportées via les grands ports de Chine pendant la même période, soit une augmentation de 27,2% sur une base annuelle.

Le flux de conteneurs a quant à lui augmenté de 22,4% pour s’élever à 436,81 millions d’EVP (équivalent vingt pieds), a déclaré le ministère.

Bai Lichen s’engage à renforcer les relations entre le Canada et la Chine

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Bai Lichen, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), a promis mercredi de faire progresser les relations sino-canadiennes.

Lors de sa rencontre avec une délégation canadienne, Bai Lichen a fait l’éloge du développement des relations bilatérales depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1970.

Les ministres des Affaires étrangères chinois et ukrainien acceptent de renforcer les relations bilatérales

Ajouté au 25/05/2010 par SHI Lei

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, et son homologue ukrainien, Konstantine Grishchenko, se sont rencontrés mercredi à Kiev pour discuter du développement futur des relations entre les deux pays.

« Précédent Suivant »