Le microblogging, dernière tendance de l’internet chinois

Ajouté au 07/12/2010 par SHI Lei

Avec plus de 75 millions d’utilisateurs en Chine, les microblogs jouissent d’un énorme succès dans le pays. La hausse rapide du nombre d’utilisateurs a même causé une panne sur les serveurs de Sina Weibo, le plus grand service de microblogging de Chine, le 1er décembre.

Les microblogs, dont le succès ne démord pas auprès des internautes, sont le nouveau champ de bataille pour le marché de la publicité en ligne.

Ces derniers, qui étaient pourtant encore à un stade peu avancé de développement en Chine l’année dernière, devraient excéder les 100 millions d’utilisateurs l’année dernière. Ils sont également de plus en plus utilisés comme outil marketing par les multinationales désirant promouvoir leurs produits. C’est notamment le cas de Nokia, Dell et Lenovo.

« Les microblogs offrent un nouvel outil d’interaction avec nos clients potentiels ici en Chine », déclare Yang Weidong, directeur marketing de Nokia dans le pays.

Yang indique que les Chinois sont plus ouverts à cette nouvelle forme de communication par rapport aux internautes d’autres pays. Le fabricant finlandais de téléphones portables augmentera donc ses investissements dans ce sens l’année prochaine.

Le constructeur américain de PC Dell a également commencé à utiliser les microblogs à des fins marketing en Chine.

Dell a en effet utilisé le service américain Twitter pour promouvoir sa marque, générant des millions de dollars de ventes aux États-Unis. Plus tôt dans l’année, Dell a ouvert un microblog chinois sur Sina Weibo.

Depuis, l’entreprise a lancé plusieurs campagnes en ligne pour promouvoir ses produits. Générant des centaines de milliers de visites et de réponses de la part des microblogueurs chinois.

Selon les chiffres publiés par Analysys International, les utilisateurs de microblogs en Chine étaient 8 millions l’année dernière, ne représentant qu’une part minime des 420 millions d’internautes que compte le pays.

Cependant, ce nombre a dépassé les 75 millions le mois dernier, et la firme de recherche pékinoise prévoit qu’ils seront 145 millions d’ici la fin de l’année prochaine.