La France actuelle a l’intérêt à comprendre la Chine, affirme Jean-Pierre Raffarin

Ajouté au 03/12/2010 par SHI Lei

La France a intérêt à comprendre la Chine, à s’ y intéresser, alors que la Chine joue un rôle de plus en plus important et que le partenariat franco-chinois se renforce, a déclaré l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin dans une interview accordée à Xinhua avant sa visite à partir du 1er décembre en Chine.

“Il s’agit de ma 4ème visite en Chine dans l’année 2010. C’ est un voyage que je fais dans le cadre d’ un programme de jeunes leaders que j’ai développé déjà depuis un certain temps avec la Fondation pour l’ innovation et la prospective que je préside”, a précisé M. Raffarin.

Dans le cadre de ce programme, M. Raffarin veut faire un voyage spécial pour Jean-François Copé, nouveau secrétaire général de l’UMP (Union pour le mouvement populaire, parti majoritaire), qui est, selon lui, “une personnalité française d’avenir”.

“Quand je l’ai invité à ce programme, il était président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, il est maintenant le Secrétaire général de notre parti. J’ai souhaité lui faire rencontrer mes amis chinois et un certain nombre de personnalités en Chine qu’ il va rencontrer au cours de la première semaine de décembre”, a-t-il souligné.

Selon M. Raffarin, un autre objectif de sa visite en Chine, c’est pour présenter son nouveau livre en version chinoise Ce que la Chine nous a appris, un livre qu’il a écrit avec son épouse.

“Mon épouse apprend le Chinois depuis 4 ans au centre culturel ici à Paris. Nous avons tous les deux un grand intérêt pour la Chine”, a fait savoir M. Raffarin.

“Ce n’ est pas un livre politique ni un livre historique, ni scientifique, c’est un livre du coeur, de passion, d’affection, de sentiment, de ressenti”, a-t-il poursuivi.

Rappelant qu’il a eu un intérêt depuis ses premiers contacts avec la Chine en 1971 et 1976, l’ancien Premier ministre français a fait remarquer que la relation amicale entre la France et la Chine est un objet d’art auquel “il faut faire très attention”. “J’ai veillé toujours à ce qu’ il y ait une bonne compréhension”, a-t-il dit.

Il a également indiqué que sa visite est une occasion de poursuivre les liens d’amitié entre la Chine et la France, “à l’ issue du voyage très réussi du Président Hu Jintao en France, voyage très important, très stratégique pour nos relations bilatérales Chine-France”.

Par ailleurs, M. Raffarin a souligné qu’à l’exeption de la coopération économique, il y a la coopération décentralisée, entre les villes et les régions franco-chinoises, et les échanges universitaires, qui sont très importants. “Je soutiens toutes les initiatives” pour promouvoir les relations d’amitié entre les deux pays, a-t-il ajouté.

“J’explique toujours qu’il faut comprendre la Chine, s’y intéresser, il y a des partenariats à faire. Nous sommes un pays qui a construit un partenariat global et qu’il faut avoir cette attitude de confiance qu’a eu le général de Gaulle en 1964”, a souligné l’ancien Premier ministre français.