Le président chinois appelle à renforcer les relations et la coopération sino-françaises

Ajouté au 17/11/2010 par SHI Lei

La Chine a la volonté de mener des efforts conjoints avec la France pour renforcer les échanges bilatéraux et la coopération, ainsi que la coordination globale stratégique, afin de mieux servir les deux peuples et le monde entier, a déclaré le président chinois Hu Jintao jeudi à Paris.

Le président Hu a tenu ces propos dans un discours important prononcé lors du banquet offert en son honneur par son homologue français Nicolas Sarkozy jeudi soir à Paris.

La France et la Chine doivent collaborer pour faire évoluer l’ordre international dans un sens plus juste et plus rationnel, et pour faire du 21e siècle un siècle de paix, de développement et de coopération, a-t-il souligné.

La France est une grande nation, a indiqué le président Hu. Dans le long cours de l’histoire, le peuple français, par son intelligence et son labeur, a réussi à construire un pays prospère et puissant, et a accompli des réalisations éclatantes dans les domaines économique, scientifique, technologique et culturel, apportant ainsi une contribution remarquable aux progrès de la civilisation humaine. Dans les affaires internationales, la France poursuit depuis longtemps une politique étrangère d’independance et oeuvre inlassablement pour un monde multipolaire et la diversité des civilisations, jouant un rôle actif pour la promotion de la paix et du developpement dans le monde, a-t-il relevé.

L’évolution des relations sino-françaises montre de façon éloquente que des pays aux idéologies, aux systèmes politiques et aux traditions culturelles différents peuvent tout à fait coexister pacifiquement, mener une coopération mutuellement bénéfique et réaliser un developpement partagé tant qu’ils se respectent l’un l’autre et se traitent d’égal à égal, a-t-il noté.

A l’heure actuelle, la situation internationale traverse des mutations aussi profondes que complexes, et les défis planétaires se posent avec une acuité toujours plus grande. De ce fait, la Chine et la France, qui sont deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et membres du G20, partagent aujourd’hui plus que jamais de larges intérêts communs et ont des perspectives de coopération sans précédent. Les échanges et la coopération dans tous les domaines voient de nouvelles opportunités se présenter. De plus, les deux partenaires doivent conjuguer leurs efforts pour innover dans le contenu des relations et jouer un rôle actif pour l’instauration, dans le nouveau contexte historique, d’un partenariat d’égal à égal entre les grands pays, a souligné le président Hu.

Pour sa part, le président Sarkozy a déclaré lors de son allocution que le développement de la Chine avait attiré l’attention à travers le monde, et que c’était un processus de développement sans précédent dans l’histoire mondiale. En 30 ans, la Chine s’est hissée au premier rang des pays du monde. Elle y a retrouvé toute sa place.

La visite d’Etat en France du président Hu montre l’amitié et la confiance entre les deux pays, et elle “illustre Ia vigueur, Ia richesse et Ia maturité dans les relations si particulières qui nous unissent”, a indiqué le président Sarkozy. Le partenariat global stratégique entre les deux pays a servi d’exemple pour le monde entier, et il faudra lui donner un nouvel élan et tracer de nouvelles perspectives. La coopération franco-chinoise est unique dans le monde. La France souhaite mieux connaître la Chine, mieux comprendre la Chine, et établir un partenariat de coopération gagnant-gagnant.

MM. Ling Jihua, Wang Huning et Dai Bingguo ont participé au banquet.

Le président Hu est arrivé plus tôt dans la journée en France où il effectue sa deuxième visite d’Etat.