Visite d’État de HU Jintao en France – Signature d’une convention de prêt de l’AFD

Ajouté au 16/11/2010 par SHI Lei

Une convention de prêt d’un montant de 28 millions d’euros a été cosignée le 4 novembre à l’Élysée par son Excellence M. KONG Quan, ambassadeur de Chine en France représentant le Ministère chinois des Finances, et par M. Dov ZERAH, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD), en présence de HU Jintao et Nicolas Sarkozy.

Cette convention de prêt concerne le financement de la construction d’un réseau de chauffage urbain pour la municipalité de Jinzhong, située dans la province du Shanxi.

JPEG – 513.8 ko

Cette opération s’inscrit dans la mise en œuvre de la Déclaration conjointe sur le changement climatique, signée par les présidents Nicolas Sarkozy et HU Jintao à Pékin en novembre 2007.

Le projet vise à doter la ville de Jinzhong d’un réseau centralisé de chauffage urbain. Il prévoit de construire la première phase d’un réseau de chaleur, alimenté par une centrale à co-génération nouvellement construite, et qui desservira une surface totale d’environ 10 million de m². Ce réseau se substituera aux anciennes chaufferies d’ilot et de quartier, particulièrement inefficaces et très polluantes. Le projet permettra ainsi d’éviter annuellement l’émission d’environ 400 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2). Il aura également un effet positif sur la santé publique et le confort de vie des habitants de Jinzhong en évitant l’émission de plusieurs milliers de tonnes de dioxyde de souffre (SO2) et de suie chaque hiver et en améliorant le service public de chauffage urbain. Ces impacts environnementaux sont particulièrement importants dans la province du Shanxi dont l’économie centrée sur l’exploitation du charbon engendre une pollution locale et globale importante.

Le coût total du projet est estimé à 66 millions d’euros auquel l’AFD participe à hauteur de 28 millions d’euros. Le concours de l’AFD servira à l’achat d’équipements.

L’AFD en Chine Institution publique financière, l’Agence Française de Développement (AFD) agit, depuis plus de 60 ans et dans plus de 60 pays, pour combattre la pauvreté et préserver les biens publics mondiaux.

L’AFD intervient en Chine depuis 2004 dans le cadre d’un mandat de lutte contre le changement climatique. Ce mandat a été réaffirmé par la Déclaration conjointe sur le changement climatique adoptée par les Présidents Sarkozy et HU Jintao en novembre 2007 à Pékin.

L’intervention de l’AFD en Chine se décline ainsi selon deux objectifs reflétant les préoccupations stratégiques de la France en Chine :

* Découpler croissance économique et émissions de gaz à effet de serre,
* Nourrir les accords bilatéraux par des partenariats franco-chinois.

Au-delà des économies d’émissions de gaz à effet de serre induites par les projets que réalise l’AFD, l’effet recherché est d’accompagner les politiques publiques chinoises vers des modes de développement plus sobres en carbone.

A la fin 2010, le cumul des engagements nets de l’AFD en Chine devrait s’élever à près de 820 millions d’Euros pour 15 projets, répartis dans les secteurs suivants : efficacité énergétique, énergies renouvelables, développement urbain et rural durable.