La Chine salue la réforme du FMI adoptée au G20

Ajouté au 25/10/2010 par SHI Lei

Le gouverneur de la Banque centrale de Chine, Zhou Xiaochuan, a salué samedi la réforme adoptée par le Fonds monétaire international (FMI) sur le transfert des quotas, appelant le FMI à accomplir la réforme avant le sommet du G20 prévu en novembre prochain à Séoul.

“La Chine salue la réforme du FMI sur les quotas, grâce à laquelle les pays émergents obtiendront une plus forte représentation et une plus grande voix”, a déclaré M. Zhou au terme de la réunion des ministres des Finances du G20 conclue samedi à Gyeongju, en Corée du sud.

Selon M. Zhou, la priorité pour le FMI est de mettre en oeuvre les délibérations de la réunion pour que le transfert des quotas puisse être accompli avant le sommet de Séoul.

A l’issue des deux jours de discussions, les représentants du bloc sont parvenus à un consensus sur un transfert de plus de 6% des quotas du FMI au profit des pays émergents ou sous-représentés, contre 5% comme cela avait été prévu dans les accords conclus précédemment.

“Chaque pays (…) doit faire progresser la réforme par le bais de la coopération”, a souligné M. Zhou, appelant le FMI à coordonner de façon drastique les positions des pays, pour faire en sorte que l’objectif de la réforme puisse être réalisé dans les meilleurs délais.

“La Chine, le plus grand pays en développement, et qui dispose d’un quota faible, mérite une promotion en matière de quota et de droit de vote au sein du FMI”, a fait remarquer le gouverneur.

Pour sa part, le ministre chinois des Finances, Xie Xuren, a demandé aux principaux pays émetteurs de monnaies de maintenir la stabilité relative des taux de change, les appelant à minimiser les impacts négatifs engendrés par les politiques de change.

La réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G20, tenue à trois semaines du sommet du bloc à Séoul, a pris fin samedi avec un accord sur la réforme de la gouvernance du FMI et des progrès dans les débats sur les taux de change.