Wen Jiabao appelle au renforcement du partenariat stratégique sino-européen

Ajouté au 12/10/2010 par SHI Lei

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, actuellement en visite en Grèce, a appelé dimanche à Athènes au renforcement du partenariat stratégique global entre la Chine et l’Union européenne (UE).
“Les relations sino-UE se trouvent maintenant à un nouveau point de départ historique avec de vastes possibilités de croissance. Ce serait notre objectif partagé de faire progresser le partenariat stratégique global sino-UE et de promouvoir la coopération multidimentionnelle”, a indiqué M. Wen dans un discours prononcé au Parlement grec.

La Chine est disposée à renforcer les dialogues stratégiques avec l’UE visant à approfondir la compréhension et la confiance mutuelles, à dissiper les doutes et à accommoder les intérêts fondamentaux et les majeures préoccupations de l’un et de l’autre, a indiqué le PM chinois.

Engagée dans une stratégie d’ouverture gagnant-gagnant, la Chine continuera d’améliorer son environnement d’investissements, de mieux protéger les propriétés intellectuelles, de développer le commerce et les investissements avec l’Europe et d’augmenter le niveau de la coopération technologique, a-t-il ajouté.

La Chine souhaite voir l’UE reconnaître “le statut d’économie de marché à part entière à la Chine le plus tôt possible, lever les restrictions sur les exportations des produits de haute technologie vers la Chine et rejeter le protectionnisme commercial afin de promouvoir un environnement propice à la croissance saine de notre commerce”, a déclaré M. Wen.

La Chine adoptera une approche encore plus ouverte pour approfondir les échanges et la coopération dans le domaine culturel avec l’UE, a-t-il souligné.

Beijing multipliera les communications et la coordination avec l’UE au sein du G20 et d’autres mécanismes multilatéraux pour relever conjointement les défis mondiaux comme la crise financière internaitonale, le changement climatique, la sécurité énergétique et les menaces non-traditionnelles à la sécurité, a déclaré M. Wen.

“La Chine est sincère pour le renforcement de la coopération avec l’Europe et nous sommes confiants sur les perspectives de notre coopération”, a-t-il déclaré, ajoutant que depuis le déclenchement de la crise financière mondiale, les dirigeants chinois ont visité plusieur fois l’Europe et ont eu des entretiens fréquents avec les dirigeants de l’UE.

Cela montre que Beijing attache une grande importance aux relations sino-UE et “veut se joindre à vous dans un effort concerté pour surmonter les difficultés”, a indiqué le PM chinois.

Au début de l’année, lorsque plusieurs pays européens souffraient de la crise de dettes souveraines, le gouvernement chinois a exprimé à maintes reprises son soutien ferme aux mesures adoptées par l’UE et le Fonds monétaire international, a-t-il rappelé.

“La Chine ne réduira pas ses avoirs d’obligations européennes et soutient un euro stable”, a déclaré M. Wen, rappelant que la Chine et l’UE avaient signé une série de contrats d’investissements visant à aider l’Europe à surmonter ses difficultés financières.

“La Chine est engagée à la promotion des relations sino-UE. Ce n’est pas un expédient, mais une politique stratégique à long terme”, a déclaré le PM chinois.

L’établissement des relations diplomatiques en 1975 a ouvert une nouvelle page dans les relations sino-UE et les a mises sur une voie de développement propice, sain et stable, a estimé M. Wen.

Politiquement, a déclaré M. Wen, “les relations sino-UE ont fait trois grands bonds en avant : du partenariat constructif au partenariat global, puis au partenariat stratégique global”.

Economiquement, a-t-il continué, l’UE est le plus grand partenaire commercial de la Chine depuis six années consécutives, tandis que la Chine est devenue le deuxième partenaire commercial de l’UE.

Culturellement, la Chine a signé de nombreux accords d’échanges culturels avec nombre de pays membres de l’UE et l’influence des échanges culturels, tant bilatéraux que multilatéraux, se fait sentir au loin. “Près de 200 000 étudiants chinois font leurs études en Europe et chaque année, un million de touristes chinois viennent visiter l’Europe”, a rappelé M. Wen.

“Les relations sino-UE ont atteint une ampleur et une profondeur sans précédent et les deux parties sont devenues des partenaires indispensables dans leurs efforts de développement”, a souligné le PM chinois.

Le développement régulier des relations sino-UE renforce l’amitié entre les peuples chinois et européens et bénéficie de manière pratique aux deux parties, selon M. Wen.

La Chine est un vaste marché pour le capital, les marchandises, la technologie et les brevets de l’Europe, a-t-il déclaré, ajoutant que des milliers d’entreprises européennes ont gagné de gros profits en Chine.

Les produits de haute qualité mais peu coûteux de la Chine ont également enrichi les marchés européens, a ajouté M. Wen.

D’autre part, a-t-il continué, la haute technologie et les expertises de gestion de l’Europe ont joué un rôle important dans les efforts d’industrialisation menés par la Chine.

La Chine demeure un pays en voie de développement malgré les changements importants survenus dans le pays au cours des trois dernières décennies.

“Bien que le PIB et le volume du commerce extérieur de la Chine soient parmi les plus importants au monde, la réalité fondamentale de la Chine — un pays très peuplé avec une base économique faible et un niveau de développement inégal — n’a pas changé”, a déclaré le PM chinois.

Le produit intérieur brut de la Chine par habitant ne représente qu’un huitième de celui de la Grèce, et le nombre de pauvres en Chine est trois fois plus élevé que l’ensemble de la population grecque. Les vastes régions rurales de l’intérieur du pays sont toujours sous-développées, a-t-il indiqué.

La Chine doit encore parcourir un long chemin avant de rattraper complètement son retard, a noté M. Wen, ajoutant que la Chine a besoin d’un environnement extérieur pacifique et stable et d’une coopération plus étroite avec d’autres pays.

La Chine restera sur la voie du développement pacifique, s’efforcera de créer un environnement international pacifique pour son propre développement et contribuera en même temps à la paix mondiale grâce à son développement, a déclaré M. Wen, ajoutant que la croissance de la prospérité chinoise bénéficiera à l’ensemble du monde.

M. Wen est arrivé samedi à Athènes pour une visite officielle de trois jours, la première visite effectuée par un Premier ministre chinois en Grèce depuis 24 ans.