La Chine et la France manquent une occasion en or de coopération dans le football

Ajouté au 29/09/2010 par SHI Lei

Le 8 septembre, le responsable de la Fédération chinoise de football (CFA) Wei Di est arrivé à Paris, la première étape de son tour d’Europe. Il a participé à la cérémonie de signature entre FC Metz et le jeune défenseur Yi Teng, premier joueur chinois à passer professionnel après avoir été formé en Europe, et s’est entretenu avec les nouveaux responsables de la Fédération Française de Football (FFF). Mais la coopération entre les deux pays, comme le « Projet de Clairefontaine » de 2005, est probablement impossible.

En 2005, au cours du Championnat junior aux Pays-Bas, un responsable principal de l’Administration générale du Sport de Chine, Cui Dalin, et le responsable de la CFA Xie Yalong s’étaient rendus spécialement en France pour discuter avec la FFF du transfert de sportifs chinois à Clairefontaine, en France. Ce projet s’inscrivait dans le contexte des années Chine-France, les décideurs chinois et français étaient donc enthousiastes pour faciliter son avancement. En outre, Robert Louis-Dreyfus, grand actionnaire de l’Infront (agence de marketing faisant la promotion du football en Chine) devient une force essentielle dans les coulisses.

Robert Louis-Dreyfus était le PDG d’Adidas, ainsi que le plus grand actionnaire de l’Olympique de Marseille. Appréciant beaucoup le marché chinois, et Adidas étant le sponsor de la CFA, il espérait une coopération plus vaste et complète sur le football entre la Chine et la France. Mais ce projet n’a pu être concrétisé pour plusieurs raisons. Malheureusement, M. Louis-Dreyfus est décédé en juillet 2009, et il manque désormais un pousseur ferme pour la coopération sur le football entre les deux pays.

Au cours de sa visite en France, Wei Di a rencontré plusieurs responsables de clubs, tous très courtois. Mais pour la coopération véritable, il reste nombre de problèmes à résoudre, notamment les capitaux et les obstacles politiques de l’UE. Il est donc difficile d’entreprendre une coopération sur le football de grande envergure. Les deux pays ont manqué une occasion en or dans ce domaine.