Le gouvernement chinois apporte son soutien aux entreprises étrangères

Ajouté au 10/09/2010 par SHI Lei

Le Conseil des Affaires d’Etat, ou le gouvernement chinois, a annoncé qu’il apporterait son soutien aux entreprises cotées sur le continent chinois dans leur recherche d’investisseurs stratégiques étrangers et qu’il élargirait les canaux de financement des entreprises étrangères, au moment où certaines sociétés étrangères se plaignent du climat de l’investissement en Chine.

Dans ses dernières directives destinées à faciliter les investissements étrangers, publiée jeudi, le Conseil des Affaires d’Etat a également annoncé que les entreprises qualifiées pour le faire pourront émettre des actions, des obligations de société, et des bons à moyen terme sur le marché chinois.

Cette initiative est considérée comme le dernier geste du gouvernement dans son soutien aux entreprises étrangères, à la suite d’une série de nouvelles directives sur le développement des investissements directs étrangers dévoilée en avril dernier.

D’après les analystes, elle a aussi pour but de soulager les inquiétudes manifestées à l’étranger, selon lesquelles les climats des affaires en Chine est en train de devenir défavorable pour les entreprises étrangères.

Mais pour Li Xiaogang, Directeur du Centre de Recherche sur les Investissements Etrangers à l’Académie des Sciences Sociales de Shanghai, « La Chine est entrée dans une période critique de transformation de son environnement économique, et cela ne peut se faire sans la participation des entreprises étrangères, qui ont été un important moteur du développement économique du pays ces trente dernières années ».

C’est une situation gagnant-gagnant pour les entreprises, qu’elles soient locales ou étrangères, car les sociétés étrangères dont les finances ont souffert de la crise financière peuvent trouver des fonds sur le marché chinois, qui dispose encore de vastes liquidités, a dit M. Li.

Et pour les enterprises chinoises qui luttent encore dans la queue de peloton de la chaîne des valeurs industrielles, des liens avec des entreprises étrangères sont une bonne expéreince d’enseignement, a-t-il ajouté.

D’après les analystes, ces dernières directives faciliteront l’afflux des investissements étrangers en Chine, et les investisseurs étrangers continueront à jouer un rôle important dans la restructuration économique du pays dans les décennies qui viennent.

Lors de sa rencontre avec la Chancelière allemande Angela Merkel en juillet, le Premier Ministre Wen Jiabao avait d’ailleurs réaffirmé que la Chine faisait toujours bon accueil aux entreprises étrangères et leur offrirait un traitement identique à celui des entreprises locales.

En dépit des accusations venant de l’étranger disant que l’environnement de l’investissement en Chine devient de plus en plus difficile, les investissements directs étrangers dans le pays ont continué à augmenter en juillet, de 29% en plus par rapport à l’année précédente. Cette augmentation montre bien que les investisseurs étrangers ont toujours envie d’opérer en Chine, un des économies les plus dynamiques du monde, disent les analystes.