La rapide croissance de sa consommation permet à la Chine de prendre la tête des pays émergents

Ajouté au 03/08/2010 par SHI Lei

La Chine se classe au premier rang des 27 économies émergentes, du fait de son énorme marché de la consommation et de sa croissance économique rapide, d’après l’indice Emerging Markets Opportunity publié par la société américaine de comptabilité Grant Thornton.

Cet indice prend en compte des facteurs clés comme la taille de l’économie, la richesse, l’implication dans le commerce mondial, le potentiel de croissance et les niveaux de développement humain.

La Chine enregistre 454 points, soit le double de l’Inde (222 points), qui figure en deuxième place, et près du triple de la Russie (163 points), qui pointe à la troisième place.

« La Chine est en tête grâce à son énorme marché de consommateurs, une économie qui s’ouvre chaque jour davantage et une croissance extrêmement rapide du commerce, ce qui offre une kyrielle d’opportunités commerciales pour les investisseurs potentiels », a dit Xia Zhidong, Partenaire et Vice-président de Grant Thornton Chine.

D’après les chiffres de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement, c’est la Chine qui attire le plus d’investissements étrangers parmi les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine).

L’année dernière, le flux entrant des investissements directs étrangers en Chine a représenté 95 milliards de Dollars US, suivi par la Russie avec 39 milliards de Dollars US, puis l’Inde et le Brésil, avec 35 milliards de Dollars US et 26 milliards de Dollars US respectivement.

« Dans le futur, davantage d’opportunités apparaitront dans les infrastructures améliorées, le capital humain renforcé, les investissements dans la recherche et le développement, et l’élargissement de la base de la classe moyenne », a dit M. Xia.

Cependant, un manque de main d’oeuvre qualifiée, des coûts du travail en augmentation et un faible niveau du PIB par tête sont des entraves majeures aux investissements étrangers en Chine.

D’après Grant Thornton Chine, 23% des entreprises chinoises ont déclaré qu’elles faisaient face à une pénurie de main d’oeuvre qualifiée, soit plus que la moyenne mondiale, qui est de 21%.

Parmi les cinq premières places de l’indice, les pays du BRIC en occuppent quatre.

L’Inde, bien que loin derrière, dispose tout de même d’un immense marché de consommateurs, et d’une industrie des services florissante, qui représente 55% de son PIB, contre 40% pour la partie continentale de la Chine.

La Russie, en troisième position, ne dispose que d’une base de consommateurs bien plus faible que la Chine ou l’Inde, mais son PIB par tête est plus du double de celui de la Chine, et plus de cinq fois celui de l’Inde. De plus, son haut niveau de consommation par tête est proche des niveaux des villes les plus importantes des économies avancées d’Europe.